Ray Kroc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une personnalité image illustrant américain
Cet article est une ébauche concernant une personnalité américaine.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ray Kroc
Naissance
Oak Park, Illinois
Décès (à 81 ans)
San Diego, Californie
Nationalité Drapeau des États-Unis américaine
Profession
Homme d'affaires, propriétaire de McDonald's.

Ray Kroc ( à Oak Park - (à 81 ans) à San Diego) est un pianiste, puis vendeur, devenu le milliardaire du hamburger en rachetant à 58 ans en 1961 la chaîne McDonald's aux deux frères Richard et Maurice McDonald.

Biographie[modifier | modifier le code]

D'après Peter Drucker, Ray Kroc est un grand exemple de sérendipité[1].

La réplique du premier restaurant McDonald's.

Au début de sa carrière, Ray Kroc vendait des machines à milk-shake. Ses statistiques de vente montraient que les frères McDonald avaient — d'après leurs commandes de machines à milk-shake — des ventes anormalement élevées. Ray Kroc cherche à comprendre pourquoi et découvre que les frères McDonald ont inventé un procédé de fabrication de hamburgers à la chaîne[2].

Ses dictons[modifier | modifier le code]

Ce qui reste de plus évocateur de Ray Kroc sont ses centaines de dictons : « Aucun d'entre nous n'est aussi bon que tous ensemble », « Si deux gestionnaires d’une même entreprise ont les mêmes idées, l’un d’eux est inutile », ou encore « Tant que vous êtes vert, vous grandissez, dès que vous êtes mûr vous commencez à pourrir ».

Le travail représentait pour Ray Kroc l’essentiel de sa vie : « Si vous avez du temps pour vous reposer, vous avez du temps pour nettoyer », « Le travail est le steak du hamburger de la vie », « Si vous pensez que la formation coûte cher, songez au prix de l'ignorance[3]. »

Cinéma[modifier | modifier le code]

En 2016, il est incarné par Michael Keaton dans Le Fondateur de John Lee Hancock.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Peter Drucker, Les Entrepreneurs, Pluriel, 1985, p. 41 et 45-46.
  2. John Love, McDonald's: Behind The Arches, Bantam, 1986, p. 38-42.
  3. Maxime énoncée par Abraham Lincoln [1]