Raoul Leroy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Raoul Leroy ( à Rouen[1], à Pornic) est un architecte français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Raoul Michel François Leroy naît à Rouen, fils de Raoul Leroy, chef de chantier, et de Rosalie Gallais.

Il suit des études à l'Institution Saint-Victrice de Bihorel. En 1930, il obtient le prix Pellecat de l'Académie des sciences, belles-lettres et arts de Rouen[2]. Il étudie ensuite à l'École nationale supérieure des beaux-arts. Il est architecte DPLG en 1933. Il occupe de nombreuses fonctions dans les organismes du bâtiment. Il est par ailleurs expert près la cour d'appel de Rouen.

Il se marie avec Marie-Louise Huchy en 1937 et ils auront 4 enfants.

Reçu le à l'Académie de Rouen, il en devient le président en 1975. Il sera par la suite président du consortium des Sociétés savantes de Rouen.

Il décède le .

Fonctions[modifier | modifier le code]

  • Architecte en chef du département de la Seine-Maritime (1949-1976)
  • Vice-président du conseil régional de l'Ordre des architectes (1950-1960)
  • Président de l'Office général du bâtiment et des travaux publics (1957-1970)
  • Vice-président du comité de direction du Bureau Securitas (1957-1969)
  • Membre du conseil supérieur de l'Ordre des architectes (1962-1973)
  • Président de la Mutuelle des architectes français (1965-1969)
  • Président du Centre de recherche d'architecture, d'urbanisme et de construction (1967-1970)
  • Président du Syndicat des architectes de la Seine-Maritime (1967-1970)
  • Président de l'Organisme professionnel de qualification et de classification du bâtiment (1969-1989)

Réalisations[modifier | modifier le code]

La tour des archives à Rouen.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Legion Honneur Commandeur ribbon.svg

Commandeur de la Légion d'honneur

Croix de Guerre 1939-1945 ribbon.svg

Croix de guerre 1939-1945

Medaille des Services Militaires Volontaires Bronze ribbon.svg

Croix des services militaires volontaires

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Au no 2A rue Frédéric-Bérat.
  2. « La réception de M. L'Hôte à l'Académie de Rouen », Journal de Rouen, Rouen, no 358,‎ , p. 3 col. 1 (ISSN 2430-8242, lire en ligne [jpg], consulté le ).
  3. a et b Henri Bahrmann sur BnF.fr.
  4. Patrice Quéréel (préf. Patrice Pusateri et Michel Nouvellon), XXe un siècle d'architectures à Rouen, Rouen, ASI, , 157 p. (ISBN 2-912461-03-0), p. 88-89.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]