Rodolphe Dussaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Rodolphe Dussaux, né le à Rouen[1] et mort le à Bois-Guillaume, est un architecte français.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1928, il réalise la couverture de la revue L'Architecture et la Construction dans l'Ouest.

Il se marie en 1932 avec Christiane Grancher, les témoins étant Louis Née et Victorien Lelong.

Élève de l'atelier Debat-Ponsan, l'École nationale supérieure des beaux-arts de Paris lui décerne en 1935 le titre d'architecte DPLG[2].

En 1943, à son retour de captivité, son cabinet est transféré 2 place des Chartreux au Petit-Quevilly[3].

Il est domicilié au no 34 rue Jean-Macé au Petit-Quevilly puis au no 104 rue Jeanne-d'Arc à Rouen.

Réalisations[modifier | modifier le code]

La tour des archives à Rouen.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Au no 19 rue aux Ours.
  2. « Diplôme d'architecte », Journal de Rouen, Rouen, no 327,‎ , p. 3 col. 4 (ISSN 2430-8242, lire en ligne [jpg], consulté le ).
  3. « Petit-Quevilly », Journal de Rouen, Rouen, no 225,‎ , p. 3 col. 2 (ISSN 2430-8242, lire en ligne [jpg], consulté le ).
  4. Henri Bahrmann sur BnF.fr.
  5. Patrice Quéréel (préf. Patrice Pusateri et Michel Nouvellon), XXe un siècle d'architectures à Rouen, Rouen, ASI, , 157 p. (ISBN 2-912461-03-0), p. 88-89.
  6. Patrice Quéréel (préf. Patrice Pusateri et Michel Nouvellon), XXe un siècle d'architectures à Rouen, Rouen, ASI, , 157 p. (ISBN 2-912461-03-0), p. 62-63.

Liens externes[modifier | modifier le code]