Régis Hautière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Régis Hautière
Nom de naissance Régis Hautière
Naissance (53 ans)
Fougères
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Français

Régis Hautière est un scénariste de bande dessinée né à Fougères en bretagne le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a fait ses études à Saint-Malo, Rennes et Lille en philosophie et en histoire. En 1995, il s'installe à Amiens où il devient membre des AJT, une association informelle qui réunit des auteurs amateurs de bandes dessinées. C'est au sein de cette association qu'il rencontre quelques-uns des dessinateurs avec lesquels il publie ses premiers albums (Hardoc, Fraco, David François, Damien Cuvillier...). Il travaille en parallèle pour une structure associative. En 2005, il démissionne pour se consacrer exclusivement à l'écriture de scénarios pour la bande dessinée.

Ses publications le Dernier Envol et Au-delà des nuages avec Romain Hugault (avec qui il a lancé la collection Cockpit), De Briques et de sang, une bande dessinée policière dont l'histoire se déroule en 1914 au Familistère de Guise et qui a fait partie des « essentiels » du festival d’Angoulême 2011[réf. nécessaire], Accords sensibles (avec Antonio Lapone), Abélard (avec Renaud Dillies), La Guerre des Lulus (avec Hardoc[1]) et Perico (avec Philippe Berthet). Au total, environ soixante albums sont parus. En 2011, il reprend le scénario de la série Aquablue, créée par Olivier Vatine et Thierry Cailleteau.

Avec Renaud Dillies au dessin, il scénarise la BD Mister Plumb, et les séries Abélard et Alvin. En 2021, ils entament une nouvelle série Le clan de la rivière sauvage, au premier opus L’œil du serpent. Pour la revue Télérama, « D’une ligne délicieusement grattée – sublimée par les lumineuses couleurs de Christophe Bouchard –, Renaud Dillies donne vie au monde drôle, tendre et palpitant imaginé par Régis Hautière, et il suffit de quelques pages pour se laisser envoûter par l’intrigue et l’ambiance de cette fausse histoire de pirates, mais véritable hommage à la puissance des bonnes histoires[2] ». Selon La Revue des livres pour enfants, du Centre National de Littérature pour la Jeunesse (CNLJ) « le duo Hautière - Dillies nous offre une nouvelle série où l'on retrouve toute la délicatesse et les petits héros animaliers dont ils ont le secret[3]. »

Publications[modifier | modifier le code]

Bandes dessinées (albums)
  • 2017
    • Les Trois grognards - t. 2 : Suite autrichienne, Régis Hautière (scénario), Fred Saldedo (dessin), Greg Salsedo (couleur), Casterman, 64 p.
    • Aquablue - t. 16 : Rakahanga, Régis Hautière (scénario), Reno (dessin, couleur), Delcourt, 48 p. (ISBN 978-2-7560-6296-9)
    • Une Aventure des Spectaculaires - t.  2 : La Divine amante, Régis Hautière (scénario), Arnaud Poitevin (dessin), Christophe Bouchard (couleur), Rue de Sèvres, 64 p. (ISBN 978-2-3698-1183-1)
    • La Guerre des Lulus - t. 5 : 1918 : Le Der des ders, Régis Hautière (scénario), Hardoc (dessin, couleur), David François (couleur), Casterman, 64 p. (ISBN 978-2-203-12630-5)
  • 2018
    • L'Orphelin de Perdide - t. 1 : Claudi, Régis Hautière (scénario), Adriàn (dessin, couleur), Comix Buro, 56 p. (ISBN 978-2-344-03080-6)
    • Une Aventure des Spectaculaires - t.  3 : Les Spectaculaires prennent l'eau, Régis Hautière (scénario), Arnaud Poitevin (dessin), Christophe Bouchard (couleur), Rue de Sèvres, 64 p. (ISBN 978-2-36981900-4)
    • Héros du peuple - Tome 01: L'Assassin sans visage, Régis Hautière (scénario), Patrick Boutin Gagné (dessin), Olivier Vatine/Isabelle Rabarot (couleur)
    • La Guerre des Lulus - Hors série t. 1 : La perspective Luigi I. 1916, Régis Hautière (scénario), Hardoc (dessin, couleur), Damien Cuvilier (story-board), David François (couleur), Casterman, 56 p. (ISBN 978-2-203-13684-7)
    • La nuit du Tirailleur, histoire inédite de La Guerre des Lulus, parue dans le numéro 5 de la revue Pierre, Papier, Chicon (juin 2018).

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Coralie Baumard, « La guerre des Lulus : enfants perdus », dBD, no 70,‎ , p. 84.
  2. Benjamin Roure, « Dix BD pour enfants à glisser dans vos valises », sur telerama.fr, (consulté le ).
  3. a et b Pascale Joncour, avis critique de l'ouvrage Le clan de la rivière sauvage, tome 1, revue La Revue des livres pour enfants, Centre National de Littérature pour la Jeunesse (CNLJ) sur le site de la BnF., du 1er septembre 2021.
  4. T. Pinet, « Le dernier envol », sur BD Gest,
  5. J. Briot, « L'étrange affaire des corps sans vie », sur BD Gest,
  6. Benjamin Roure, « Images de la rentrée BD : La Guerre secrète de l'espace, par Cuvillier et Hautière », sur BoDoï, .
  7. Benjamin Roure, « La Guerre secrète de l'espace #1 », sur BoDoï, .
  8. Charles-Louis Detournay, « La Guerre secrète de l’espace, T1 : 1957 Spoutnik - Par Hautière, Cuvillier & Pinchon - Delcourt », sur Actua BD, .
  9. Philippe Peter, « Conan le Cimmérien, Les clous rouges : Conan tu t'appelles ? », dBD, no 138,‎ , p. 76.
  10. Henri Filippini, « « La Guerre des Lulus » : le temps des souvenirs… », sur BD Zoom, .
  11. « Prix des libraires du Québec. CATÉGORIE JEUNESSE – Sélection 2022 », sur prixdeslibraires.qc.ca (consulté le )

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Laurent Truc, « Les Lulus à Berlin », ZOO,‎ , p. 16.
  • Régis Hautière (interviewé) et Frédéric Bosser, « Hautière, plus près des étoiles », dBD, no 46,‎ , p. 60-63.
  • Philippe Peter, « Héros du peuple, t. 1 : the Chinese men », dBD, no 126,‎ , p. 75.
  • Philippe Peter, « L'Orphelin de perdide, t. 1 : gamin seul en milieu hostile », dBD, no 126,‎ , p. 89.

Liens externes[modifier | modifier le code]