Quartier du Château (Limoges)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Château
Quartier du Château (Limoges)
Le centre-ville dominé par les clochers de Saint-Pierre et de Saint-Michel, depuis le campanile de la gare.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Haute-Vienne
Ville Limoges
Canton Limoges-Centre
Limoges-Cité
Limoges-Émailleurs
Conseil de quartier Centre-Hôtel de ville-Émailleurs
Fonctions urbaines politique, touristique, religieuse, économique, commerciale
Géographie
Coordonnées 45° 49′ 50″ nord, 1° 15′ 31″ est
Altitude 280 m
Superficie 31 ha = 0,31 km2
Transport
Bus 12456
81012161820
243234353640
Localisation
Localisation de Le Château

Géolocalisation sur la carte : Limoges

Voir sur la carte administrative de Limoges
City locator 14.svg
Le Château

Géolocalisation sur la carte : France

Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Le Château

Le Château est un quartier du centre-ville de Limoges.

Quartier central de la ville, constitué autour de l'ancienne abbaye Saint-Martial et de l'ancien château des Vicomtes de Limoges dont la motte castrale est arasée à la Révolution[1], il s'oppose historiquement au quartier de la Cité, qui n'est distant que de 200 mètres, dominé sous l'Ancien régime par le pouvoir épiscopal incarné par la présence de la cathédrale.

Fortement remanié au XXe siècle, ce quartier commerçant à l'architecture disparate accueille également plusieurs administrations et services publics qui en font le cœur économique et politique de la ville.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Plan du grand centre-ville de Limoges, qui comprend la Cité, le Château (quartier central traité dans cet article, et les quartiers de la gare et de la place Carnot). Ici, le Château correspond à la partie grisée de gauche.
Article connexe : Centre-ville de Limoges.

La ville de Limoges présente la particularité de posséder deux quartiers présentant les caractéristiques historiques, économiques et géographiques d'un centre-ville.

  • Ces deux quartiers, la Cité et le Château, se sont définis durant le Haut Moyen Âge. La première était sous l'autorité de l'évêque (clergé séculier), au pied de la Cathédrale, quand le deuxième était dirigé par les seigneurs, vicomtes de Limoges, autour de l'église Saint-Pierre et l'abbaye Saint-Martial (clergé régulier) renfermant le tombeau de saint Martial, et du château (actuelle place de la Motte)
  • Les deux entités ont une forme circulaire, rappel des remparts médiévaux.

Cet article traite du quartier du Château, qui est de nos jours le centre économique et géographique de la commune de Limoges, au détriment de la Cité, qui est construite autour de la cathédrale, en général centre du centre-ville de nombre d'autres villes françaises. L'article correspondant traite de La Cité.

Morphologie urbaine[modifier | modifier le code]

Le centre-ville est entouré à la période médiévale, et jusqu'au XVIIIe siècle, par des remparts, épousant peu près les limites actuelles du quartier, les boulevards.

Ces remparts étaient percés de plusieurs portes (ici dans le sens des aiguilles d'une montre, depuis la porte Montmailler, au nord) :

  • porte Montmailler (actuellement place Denis-Dussoubs)
  • porte Mirebœuf (actuellement carrefour Tourny)
  • porte Boucherie (actuellement Place Wilson)
  • porte Vieille-Monnaie (actuellement rue Jean-Jaurès)
  • porte Manigne (actuellement place Manigne)
  • porte Pissevache (actuellement rue Vigne-de-Fer)
  • porte Lansecot (actuellement rue Petiniaud-Beaupeyrat)
  • porte des Arènes (actuellement rue Othon Péconnet)

Le quartier est situé en plein centre géographique de la ville. Il est délimité par des boulevards, avenues et places, reprenant le tracé des anciens remparts. Ces boulevards et carrefours sont dans le sens des aiguilles d'une montre, en partant de l'hôtel de ville :

  • Place Léon Betoulle, lieu de l'hôtel de ville et de l'aquarium
  • Boulevard Gambetta
  • Place d'Aine, une des principales places de Limoges avec la place Carnot, la place Denis Dussoubs et la place de la République, lieu du tribunal
  • Boulevard Victor Hugo
  • Place Denis-Dussoubs, considérée comme une des plus remarquables et plus animées de Limoges, grâce à ses façades rouges, le cinéma Multiplex et les bars.
  • Avenue de la Libération
  • Place de la Préfecture
  • Place Stalingrad, place moins grande mais très fréquentée, avec la présence de l'Opéra-théâtre, de la Fnac, du CRR et la proximité de la préfecture, du conseil général et des rues commerçantes du centre-ville.
  • Boulevard Carnot
  • Carrefour Tourny, autre carrefour névralgique, accueillant le lycée Gay-Lussac, les galeries Lafayette et le célèbre Luk Hôtel.
  • Boulevard Georges Périn
  • Place Wilson
  • Place Manigne, point le plus proche du quartier de La Cité
  • Boulevard Louis Blanc

Le contour du centre-ville reçoit plusieurs grandes artères de la ville :

  • l'avenue Georges Dumas (vers l'A20, Toulouse, Panazol, Clermont)
  • l'avenue Baudin (vers Isle, Périgueux)
  • la rue des Arènes (vers St-Junien, Angoulême, Niort, Saintes)
  • la rue François Chénieux et l'avenue Garibaldi (Couzeix, Poitiers, Beaubreuil, A20, Paris, Ambazac, Guéret)
  • la place Jourdan et l'avenue des Bénédictins (A20, Le Palais)

L'artère centrale du centre-ville est la rue Jean-Jaurès, prolongée par la rue de la Préfecture (axe latéral).

Les rues secondaires sont la rue Turgot, qui joint le boulevard Victor Hugo au square Jean Giraudoux, la rue Adrien Dubouché, qui relie la place Denis Dussoubs à la place de la Motte, la rue du Général Cérez, entre l'avenue de la Libération et la place Stalingrad, et la rue Gondinet, prolongée par les rues Lansecot, du Consulat, Fourie, St-Pierre et Porte-Tourny, entre le boulevard Gambetta et le carrefour Tourny (axe transversal).

Transports[modifier | modifier le code]

La ligne 4 est la seule à pénétrer véritablement dans le centre-ville (arrêts Louis Blanc et Saint-Pierre); les autres ne restant que sur les boulevards.

Lignes desservant les boulevards : 1 2 5 6 8 et 10

Histoire[modifier | modifier le code]

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Rues pittoresques[modifier | modifier le code]

En italique : noms occitans.

Monuments[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Services publics et administratifs[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

De nombreux commerces ont élu boutique dans le centre-ville, comme dans tous les centres de villes. Une mainmise des boutique de vêtements est à noter, comme il est désormais légion dans les rues commerçantes.

Une association spécifique, nommée Cœur de Limoges[3], a été créée, et une page spéciale lui. est régulièrement consacrée dans le journal Le Populaire du Centre : Tour de Ville. Elle a pour missions principales la dynamisation commerciale et artisanale du centre-ville, la rénovation des logements et la réhabilitation des structures et des façades, la mise en valeur du patrimoine et de l'architecture et la promotion touristique, avec l'aide de la municipalité, de la CCI et de l'office de tourisme.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Verynaud Georges, « Le lotissement de la Motte vicomtale à Limoges », in Revue archéologique du Centre de la France, Tome 18, fascicule 3-4, 1979. pp. 133-136.
  2. Dictionnaire toponymique de la Haute-Vienne, Yves LaValade
  3. Coeurdelimoges.fr

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]