Quand les aigles attaquent

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Quand les aigles attaquent

Titre original Where Eagles Dare
Réalisation Brian G. Hutton
Scénario Alistair MacLean
Acteurs principaux
Sociétés de production Metro-Goldwyn-Mayer
Pays d’origine Royaume-Uni, États-Unis
Genre Guerre, aventure
Sortie 1968
Durée 155 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Quand les aigles attaquent (Where Eagles Dare) est un film britanno-américain réalisé par Brian G. Hutton, sorti en 1968.

Synopsis[modifier | modifier le code]

En 1944, un commando britannique est parachuté en Autriche près du village de Werfen dans le land de Salzbourg (dans les Alpes autrichiennes à moins de 40 km au sud-est de Berchtesgaden et du nid d'aigle d'Hitler en Bavière) pour récupérer un général américain, prisonnier dans une forteresse nazie, le Hohenwerfen (« Château des aigles »). Mais très vite, deux membres du commandos meurent et il semble qu'au moins trois autres jouent un double jeu.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • En ce qui concerne le principal lieu de tournage en Autriche, le Hohenwerfen (renommé en 'Schloss Adler'), le château ne comportait pas de téléphérique. En conséquence, les scènes correspondantes ont été tournées en janvier 1968, dans le téléphérique du massif du Feuerkogel dans la commune d'Ebensee.
  • Pour la musique du film, le compositeur semble s'être inspiré du poème symphonique Prométhée de Franz Liszt.
  • Le trimoteur Ju 52 que l'on voit au début et à la fin est l'un des trois appartenant à l'aviation suisse qui les entretenait avec le plus grand soin. Pour le film, il fut repeint suivant les photos et schémas publiés à partir de 1962 par l'historien Balcke. Il garda cette décoration de nombreuses années, pour la plus grande joie des touristes.
  • Les chasseurs (censés être allemands), dont les héros détruisent une escadrille complète à la fin, sont des avions T-6 américains beaucoup moins bien réussis.
  • L'hélicoptère allemand (en réalité un Bell 47 américain) également détruit par les héros est une pure invention des scénaristes. La Luftwaffe possédait une escadrille d'hélicoptères mais seulement à partir de février 1945 et le modèle en était très différent (birotor) ; le sauvetage en montagne fut leur seul emploi.
  • Ce film a inspiré la chanson d'Iron Maiden du même nom que le film (Where Eagles Dare) sur l'album Piece of Mind (1983). Iron Maiden était un surnom donné par les anglo-saxons au Ju 52.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]