Pruillé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pruillé
Pruillé
L'église Saint-Symphorien.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Maine-et-Loire
Arrondissement Segré
Canton Tiercé
Commune Longuenée-en-Anjou
Statut Commune déléguée
Maire délégué Daniel Raverdy
2016-2020
Code postal 49220
Code commune 49251
Démographie
Gentilé Pruilléen
Population 719 hab. (2013)
Densité 57 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 34′ 42″ nord, 0° 39′ 40″ ouest
Altitude 60 m
Min. 12 m
Max. 83 m
Superficie 12,68 km2
Historique
Date de fusion 1er janvier 2016
Commune(s) d’intégration Longuenée-en-Anjou
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Maine-et-Loire
Voir sur la carte administrative de Maine-et-Loire
City locator 15.svg
Pruillé
Géolocalisation sur la carte : Maine-et-Loire
Voir sur la carte topographique de Maine-et-Loire
City locator 15.svg
Pruillé
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 15.svg
Pruillé
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 15.svg
Pruillé

Pruillé est une ancienne commune française située dans le département de Maine-et-Loire, en région Pays de la Loire, devenue le , une commune déléguée de la commune nouvelle de Longuenée-en-Anjou[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune angevine du Segréen, Pruillé se situe au sud du Lion-d'Angers, aux abords des routes D 191, Grez Neuville - Feneu, et D 775, Le Lion-d'Angers - La Membrolle-sur-Longuenée[2].

La Mayenne (rivière) traverse son territoire[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le , Pruillé se retire de la communauté de communes de la région du Lion-d'Angers[3] et le , elle rejoint la communauté d'agglomération d'Angers Loire Métropole[4].

Le , Pruillé devient une commune déléguée de la commune nouvelle de Longuenée-en-Anjou[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Administration actuelle[modifier | modifier le code]

Depuis le , Pruillé constitue une commune déléguée au sein de la commune nouvelle de Longuenée-en-Anjou et dispose d'un maire délégué.

Liste des maires délégués successifs
Période Identité Étiquette Qualité
janvier 2016 En cours Daniel Raverdy[5]    

Administration ancienne[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1792 1793 Jacques Crochet    
1793   René Barreau   Tonnelier
  1813 Joseph Devaillé   Cultivateur
1813 1830 Gabriel Camille Maussion du Joncheray    
1830 1844 Marin Richou    
1844 1848 Michel Herguais    
1848 1848 Eugène Sorin    
1848 1884 Raoul Maussion du Joncheray    
1884 1927 Gabriel Maussion du Joncheray    
1927 1929 François Maussion du Joncheray    
1929 1947 Hubert Maussion du Joncheray    
1947 1958 Narcise Perreault    
1958 1965 Hubert Maussion du Joncheray    
1965 1983 Joseph Goujon   Agriculteur
1983 décembre 1987 Luc Durand   Entrepreneur de travaux publics, décédé pendant son mandat[6]
décembre 1987 mars 2008 Daniel Barbin UDF Agriculteur
mars 2008 18 janvier 2012 Philippe Dubus UMP Retraité, décédé pendant son mandat[7]
23 mars 2012 4 avril 2014 Jean-Luc Robin sans étiquette Artiste du spectacle retraité
4 avril 2014 31 décembre 2015 Daniel Raverdy[8]    
Les données manquantes sont à compléter.

Ancienne situation administrative[modifier | modifier le code]

La commune est membre en 2015 de la communauté de communes de la région du Lion-d'Angers[9], elle-même membre du syndicat mixte Pays de l'Anjou bleu, Pays segréen. La commune se retire ensuite de cette intercommunalité pour rejoindre la communauté d'agglomération d'Angers Loire Métropole qui devient la communauté urbaine Angers Loire Métropole.

Population et société[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[10]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[11],[Note 1].

En 2013, la commune comptait 719 habitants, en augmentation de 15,78 % par rapport à 2008 (Maine-et-Loire : 3,2 %, France hors Mayotte : 2,49 %).

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
550571606633643632660665640
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
646660607582608562574533514
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
530543526470472434417414427
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 -
417371333387422531621719-
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[12] puis Insee à partir de 2006[13].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (13 %) est en effet inférieur au taux national (21,8 %) et au taux départemental (21,4 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (50,7 % contre 48,7 % au niveau national et 48,9 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2008, la suivante :

  • 50,7 % d’hommes (0 à 14 ans = 24,1 %, 15 à 29 ans = 15,9 %, 30 à 44 ans = 26,3 %, 45 à 59 ans = 21,3 %, plus de 60 ans = 12,3 %) ;
  • 49,3 % de femmes (0 à 14 ans = 22,9 %, 15 à 29 ans = 18 %, 30 à 44 ans = 24,8 %, 45 à 59 ans = 20,6 %, plus de 60 ans = 13,7 %).
Pyramide des âges à Pruillé en 2008 en pourcentage[14]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,3 
90  ans ou +
0,3 
4,1 
75 à 89 ans
4,9 
7,9 
60 à 74 ans
8,5 
21,3 
45 à 59 ans
20,6 
26,3 
30 à 44 ans
24,8 
15,9 
15 à 29 ans
18,0 
24,1 
0 à 14 ans
22,9 
Pyramide des âges du département de Maine-et-Loire en 2008 en pourcentage[15].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,4 
90  ans ou +
1,1 
6,3 
75 à 89 ans
9,5 
12,1 
60 à 74 ans
13,1 
20,0 
45 à 59 ans
19,4 
20,3 
30 à 44 ans
19,3 
20,2 
15 à 29 ans
18,9 
20,7 
0 à 14 ans
18,7 

Économie[modifier | modifier le code]

Sur 40 établissements présents sur la commune à fin 2010, 35 % relevaient du secteur de l'agriculture (pour une moyenne de 17 % sur le département), 5 % du secteur de l'industrie, 13 % du secteur de la construction, 38 % de celui du commerce et des services et 10 % du secteur de l'administration et de la santé[16].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Le bac de Pruillé : le Trait d'union traverse la Mayenne au moyen de deux roues à aubes. En août 2005, il est venu remplacer un ancien bac, tiré manuellement au moyen d'un câble et qui était tombé en désuétude par vétusté depuis 1976. Le nouveau bac est en aluminium, il mesure 12 m x 5 et file à 6 km/h, il a été construit par les établissements Delavergne d'Avrillé en Vendée, il peut accepter deux voitures. Ce bac relie le sud-ouest et le nord-ouest de la commune ; la Mayenne coupant en deux son territoire. Il est accessible, soit rive gauche à partir de la D 191, entre Grez-Neuville et Feneu, soit rive droite à partir de la N 162, entre La Membrolle-sur-Longuenée et le Lion-d'Angers, direction le bourg de Pruillé.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Préfecture de Maine-et-Loire, Recueil spécial des actes administratifs no 89 - 25 novembre 2015. Pages 19-20-21, arrêté no DRCL/BCL/2015-80 du 23 novembre 2015 portant création de la commune nouvelle de Longuenée-en-Anjou.
  2. a et b IGN et BRGM, Géoportail Pruillé (49), consulté le 7 octobre 2012.
  3. Arrêté DRCL/BCL n° 2015-93 du 17 décembre 2015, retrait de la commune de Pruillé de la communauté de communes de la région du Lion-d'Angers, pages 19-20, consulté le 21 décembre 2015.
  4. Arrêté DRCL/BCL n° 2015-97 du 18 décembre 2015, intégration de la commune de Pruillé à la communauté d'agglomération d'Angers Loire Métropole, pages 27-28, consulté le 21 décembre 2015.
  5. Angers Loire Métropole, Longuenée-en-Anjou, consulté le 7 février 2016.
  6. Groupe Luc Durand, Présentation, 2009.
  7. Ouest France, Philippe Dubus, maire de Pruillé, est décédé, article du 20 janvier 2012.
  8. Ouest-France, Daniel Raverdy, le maire, et ses trois adjoints élus, article du 7 avril 2014.
  9. Insee, Composition de l'EPCI de la Région du Lion d'Angers (244900585), consulté le 14 décembre 2013
  10. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  11. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  12. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 201120122013 .
  14. « Évolution et structure de la population à Pruillé en 2008 », sur le site de l'Insee (consulté le 26 mars 2012).
  15. « Résultats du recensement de la population de Maine-et-Loire en 2008 » [archive du ], sur le site de l'Insee (consulté le 26 mars 2012)
  16. Insee, Statistiques locales du territoire de Pruillé (49), consultées le 5 mai 2013.