Procida

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Procida
Le petit port de Corricella
Le petit port de Corricella
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Flag of Campania.svg Campanie 
Province Provincia di Napoli-Stemma.svg Naples 
Code postal 80079
Code ISTAT 063061
Code cadastral H072
Préfixe tel. 081
Démographie
Gentilé procidani
Population 10 596 hab. (31-12-2010[1])
Densité 2 584 hab./km2
Géographie
Coordonnées 40° 46′ 00″ N 14° 02′ 00″ E / 40.76667, 14.0333340° 46′ 00″ Nord 14° 02′ 00″ Est / 40.76667, 14.03333
Altitude Min. 15 m – Max. 15 m
Superficie 410 ha = 4,1 km2
Divers
Saint patron San Michele
Fête patronale 29 septembre, 8 mai
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Campanie

Voir sur la carte administrative de Campanie
City locator 14.svg
Procida

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Procida

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Procida
Liens
Site web http://www.comune.procida.na.it/

Procida est une île et une commune italienne d'environ 10 000 habitants, située dans la province de Naples, en Campanie, dans le sud de l'Italie.

Géographie[modifier | modifier le code]

D'une superficie de 3,7 km2, le périmètre de Procida, très découpé, mesure environ 16 km. Le territoire communal inclut toute l'île de Procida ainsi que l'îlot voisin de Vivara (0,4 km2). Ces deux îles de la baie de Naples appartiennent au groupe des îles Phlégréennes.

L'île culmine au sommet de la colline de Terra Murata (91 m), couronnée par un bourg médiéval fortifié.

La largeur minimale du canal qui sépare Procida du continent est d'environ 3,4 km. L'île est reliée par un ponton à l'île voisine de Vivara. Le tracé du littoral alterne criques sableuses et promontoires rocheux. Il offre des mouillages à la petite plaisance. S'y trouvent trois petits ports sur les versants septentrionaux, orientaux et méridionaux de l'île. Une grande partie du littoral est comprise dans l'aire marine protégée du Regno di Nettuno.

Traditionnellement, le centre urbain est divisé en neuf frazione, dites grancie: Terra Murata (le bourg le plus ancien), Corricella (bourg de pêcheurs), Sent'cò avec le port commercial de Marina Grande, San Leonardo, Santissima Annunziata (appelée aussi Madonna della Libera), Sant'Antuono, Sant'Antonio e Chiaiolella (le port touristique dans la partie méridionale de l'île.)

Histoire[modifier | modifier le code]

C'est dans l'île de Procida que naquit vers 1370 Baldassare Cossa, qui devint pape sous le nom de Jean XXIII avant d'être déposé par le concile de Constance en 1415. La famille Cossa avait fait de l'île de Procida un repaire de pirates. Deux des frères du futur pape furent capturés et condamnés à mort, cette condamnation étant commuée en emprisonnement[2].

La commune a reçu la visite du roi Théodore de Neuhoff, lorsqu'il quitta la Corse, après son retour avorté à l'automne 1738. Son navire, L'Africain, mouilla devant Procida le 7 octobre 1738.

Économie[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

"Il Postino" (Le Facteur), film de Michael Radford avec Massimo Troisi et Philippe Noiret, a été tourné sur cette petite île de la Méditerranée, en 1994. C'est le dernier film du grand acteur napolitain.

Monuments et patrimoine[modifier | modifier le code]


Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
5 avril 2005 en cours Gerardo Matteo Lubrano Lavadera Alliance nationale  
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Vivara

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Aucune

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

Habitants recensés


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.
  2. Stephen Greenblatt, The Swerve, traduction française Quattrocento, Flammarion, 2013, chapitre 8.

Liens externes[modifier | modifier le code]