Casamicciola Terme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Casamicciola Terme
vue sur Casamicciola
vue sur Casamicciola
Noms
Nom italien Casamicciola Terme
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Drapeau de la région de Campanie Campanie 
Ville métropolitaine Provincia di Napoli-Stemma.svg Naples 
Maire Giovan Battista Castagna
Code postal 80074
Code ISTAT 063019
Code cadastral B924
Préfixe tel. 081
Démographie
Gentilé casamicciolesi
Population 8 362 hab. (31-12-2015[1])
Densité 1 429 hab./km2
Géographie
Coordonnées 40° 45′ 00″ nord, 13° 55′ 00″ est
Altitude 43 m
Superficie 585 ha = 5,85 km2
Divers
Saint patron santa Maria Maddalena
Fête patronale 22 juillet
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Campanie

Voir sur la carte administrative de Campanie
City locator 14.svg
Casamicciola Terme

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Casamicciola Terme

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Casamicciola Terme
Liens
Site web http://www.comunecasamicciola.it

Casamicciola Terme est une commune italienne de la ville métropolitaine de Naples dans la région Campanie en Italie. Elle est située sur l'île d'Ischia.

Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
07 mai 2012 en cours Giovan Battista Castagna liste civique  
Les données manquantes sont à compléter.

Histoire[modifier | modifier le code]

dégats du séisme de 1883

Casamicciola fut jadis appelée Casa Mezula et Casanizzola, dérivant d'une Eritrese, appelée Nizzola, qui guérit d'une infirmité des jambes dans les eaux de source de la Sinigallia. Des fouilles ont mis au jour des restes d'une civilisation mycénienne. Des cumains chassés par Aristodème se seraient installés à la Casa Cumana.
La mythologie locale situe la demeure d'Alcinoé sur le Castiglione et le ruisseau où Nausicaa allait lessiver sur son écoulement maritime, qui accueillit le naufragé Ulysse. Certains indiquent la Grotte de Sybille comme demeure de la Sibylle de Cumes. C'est dans le parc thermal du Castiglione que Giulio Jasolino guérit de nombreux nobles de l'époque. Le Dr Jasolino et l'évêque Fabio Polverino furent les promoteurs de constructions thermales. Au début du XVIIe siècle fut achevé le complexe Pio Monte et ensuite le marquis don Andrea d'Avalos y érigea les Ets. Belliazzi. Ainsi naquit le tourisme thermal.
Des étuves thermales (stufe) furent mises en place qui produisirent des fumerolles curatives. On exploita aussi les fameuses boues (fango), dépôts argileux provenant de Selva Massara et Montecito à des fins thérapeutiques et esthétiques.
Les nobles d'Ischia, les Cittadini s'établirent sur la colline du même nom. Aussi les Colonna, d'Avalos, Della Rovere ou Orsini s'y installèrent. Le chevalier Manzi y installa la première centrale électrique de l'île. Citons encore l'écrivain Cristofaro Mennella ou le poète compositeur Nicolardi.

La commune de Casamicciola prit le suffixe Terme en 1956.

Géographie[modifier | modifier le code]

vue sur le port

La commune dispose d'un port maritime. Elle est dominée par l'excroissance volcanique Rotaro et la colline du Tabor et sa Spina (pointe). La pointe a été contourné par une coulée de lave, qui provenant du mont Époméo via les collines de Jetto descend en mer formant la punta della Scrofa (pointe de la Truie). Du sommet de l'Epoméo partent les collines de Casamicciola, telles la Pera, la Cràtica, l' Acqua Piccola, la Tresta, la Sentinella et la Castiglione, sillonnés par des ravins tels la Cava Arvaniello ou encore, la Cava de Negroponte.
Cette commune est riche de ses eaux minérales, provenant des bassins du Gurgitello (petit fleuve), du Rete (ou Rita) et du Castiglione avec son parc thermal actuel. Les sources prennent le nom des qualités qu'on leur confère, telles la Stomaco, la denti, la ferro, l' aurifero, l' argenteo, la colata, la Sinigallia, la Cal d'Obrasco et la Val di Negroponte.

Eglises[modifier | modifier le code]

église du Buon Consiglio
  • le Buon Consiglio (bon conseil), église fondée par les marins au XIXe siècle ;
  • Santa Maria della Pieta, reconstruite après le séisme de 1883 ;
  • San Gabriele, avec le couvent des pères passionistes, début du XXe siècle ;
  • Saint Antoine de Padoue, édifiée sur les ruines d'une église du XVIIe siècle ;
  • Sainte Marie-Madeleine, inaugurée en 1898, elle contient la tombe de Giuseppe Morgera (it) ;
  • église de l'Immaculée, du début du XVIIIe siècle, reconstruite après le séisme.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Marina, Piazza Bagni, Maio, Perrone, Sentinella.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Barano d'Ischia, Forio, Ischia (Italie), Lacco Ameno, Serrara Fontana

Notes et références[modifier | modifier le code]