Merlin Entertainments

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Merlin Entertainments
logo de Merlin Entertainments

Création 1998
Fondateurs Nick Varney (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Forme juridique Société ouverte à responsabilité limitéeVoir et modifier les données sur Wikidata
Action Bourse de Londres (MERL)Voir et modifier les données sur Wikidata
Siège social Poole, Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Drapeau de Grande-Bretagne Royaume-Uni
Actionnaires Blackstone Group, Dubai International Capital (en)
Activité Tourisme et loisirs
Société mère Blackstone Group
Sociétés sœurs SeaWorld Parks & Entertainment
Filiales Tussauds Group, Legoland
Effectif 13 000 (2007)
Site web merlinentertainments.biz

Merlin Entertainments est, depuis 2007 avec sa filiale Tussauds Group, le second groupe de loisirs au monde derrière Walt Disney Parks and Resorts. Créée en 2004, la société est basée à Poole dans le Dorset au Royaume-Uni et est détenue en majorité par le fonds d'investissements Blackstone.

Historique[modifier | modifier le code]

En mai 2005, Blackstone rachète Merlin Entertainment pour 102 millions de livres. Merlin gère alors les parcs de loisirs Sea Life Centres, Dungeons, Seal Sanctuary et Earth Explorer, ou vingt-huit attractions dans huit pays européens[1].

En juillet 2005, Blackstone Group rachète quatre parcs Legoland au groupe The Lego Group pour 456 millions de dollars[2]. Les parcs acquis sont associés à la gestion des Sea Life Centres et London Dungeons. Avec cette acquisition, Merlin est renommé Merlin Entertainments Group (détenu à 30 % par Lego Group) et devient la 9e entreprise de parcs d'attractions au monde[3]. Puis en novembre 2006, Merlin Entertainments rachète Gardaland, le premier parc d'attractions en Italie au vu de la fréquentation, pour 643 millions de dollars. Après cette acquisition, Merlin Entertainments gère 37 lieux touristiques dans 10 pays européens et un parc à thèmes en Californie[4],[5]. Elle possède de nombreux partenariats avec à la fois des établissements publics et privés comme Disney ou WWF.

En 2007, la société achète Tussauds Group pour un milliard de £ au groupe Dubai International Capital qui prend une participation de 20 % dans le nouvel ensemble[6]. Le nouveau groupe gère des sites touristiques dans 16 pays et compte alors plus de 13 000 employés.

Début 2010, la ville de Blackpool rachète le complexe de la Blackpool Tower ainsi que Louis Tussaud’s Waxworks, un musée de cire situé à proximité et choisit d'en confier la gestion à Merlin Entertainments le 30 mars 2010. Le groupe prend en main la gestion en novembre 2010. Au pied de la tour se trouve le Blackpool Tower Aquarium. Le groupe prévoit de transformer celui-ci en Blackpool Tower Dungeon, le musée de cire deviendrait un Madame Tussauds et concernant la tour, Merlin va mettre à profit son expérience de la gestion de London Eye, notamment en y incluant un cinéma 4-D[7],[8].

Le 17 décembre 2010, Merlin Entertainments annonce avoir racheté à l'australien Village Roadshow une partie de sa division parcs de loisirs pour 115 millions de $ qui comprend[9] : Sydney Aquarium, Sydney Wildlife World, Oceanworld Manly, Sydney Tower, Hamilton Island Wildlife Park dans le Queensland, ainsi que Kelly Tarlton's Antarctic Encounter and Underwater World à Auckland.

En 2011, Merlin Entertainment signe un accord pour exploiter le parc allemand CentrO.Park et le rouvre en tant que Sea Life Abenteuer Park en 2013. Fin 2013, Merlin Entertainments fait son entrée à la bourse de Londres en plaçant 20 % de son capital en flottant. L'entreprise prévoit de lever £200 millions, en partie pour combler sa dette de £1,2 milliards[10]. En 2014, la sortie du film La Grande Aventure Lego accélère la croissance du carnet de commandes des parcs Legoland[11]. La société signe un partenariat avec DreamWorks Animation pour l'ouverture d'une attraction Shrek[12]. En 2015, Merlin Entertainments annonce le lancement de Legoland en Chine[13].

En 2015, seize personnes sont gravement blessées suite à un accident à Alton Towers situé à Staffordshire. Le groupe prévient alors que cet accident mènera probablement à une mauvaise publicité qui impactera les résultats du groupe cette année-là[14], l'entreprise finit avec un profit de £250 millions, en hausse de 3,9 %[15]. En septembre 2016, Merlin écope d'une amende de £5 millions pour ne pas avoir respecté les lois en vigueur sur la construction de son attraction[16].

Attractions[modifier | modifier le code]

  • Earth Explorer est une ancienne attraction scientifique orientée sur la manière dont les éléments forment notre planète à Ostende en Drapeau de la Belgique Belgique.

Cette entité gère aussi des sanctuaires marins à partir des trois centres suivants : the National Seal Sanctuary, Cornwall ; the Hunstanton Sea Life Sanctuary ; the Scottish SEA LIFE Sanctuary à Oban.

Tussauds Group[modifier | modifier le code]

Hôtels[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Blackstone Acquires Merlin Entertainment », sur Blackstone.com,
  2. (en) Nicolas Lee, « Lego Sells Four Theme Parks To Blackstone for $456 Million », sur Wsj.com,
  3. (en) Cosima Marriner, « US swoop takes Legoland under Merlin's wand », sur Theguardian.com,
  4. (en) « Merlin Entertainments acquires Gardaland », sur Attractionsmanagement.com,
  5. (en) « Merlin Entertainments acquires Gardaland », sur Healthclubmanagement.co.uk,
  6. (en) « Tussauds firm bought in £1bn deal », sur Bbc.co.uk,
  7. telegraph.co.uk
  8. bbc.co.uk
  9. Village Roadshow sells Sydney Attractions
  10. (en) Lina Saigol et Anne-Sylvaine Chassany, « Merlin Entertainments heads for London listing », sur Ft.com,
  11. (en) Razak Musah Baba, « Merlin Entertainments Boosted by Lego », sur Wsj.com,
  12. (en) Nathalie Thomas et Katherine Rushton, « Merlin to open Shrek attraction with DreamWorks Animation », sur Telegraph.co.uk,
  13. (en) « China to get its own Legoland », sur Theguardian.com,
  14. (en) Simon Goodley, « Merlin Entertainments feels effect of rollercoaster tragedy », sur Theguardian.com,
  15. (en) James Davey, « Merlin Entertainments says Brexit won't damage its business », sur Reuters.com,
  16. (en) « Smiler crash: Alton Towers operator Merlin fined £5m », sur Bbc.com,
  17. Ces trois sites vont être transformés en Sea Life parcplaza.net

Liens externes[modifier | modifier le code]