Blandine Verlet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Verlet.
Blandine Verlet
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (74 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Instrument

Blandine Verlet, née le à Paris, est une claveciniste et professeur de clavecin.

Biographie[modifier | modifier le code]

Blandine est la fille du conservateur Pierre Verlet[1].

Blandine Verlet suit les cours d’écriture, d’esthétique avec Marcel Beaufils, d’histoire de la musique avec Norbert Dufourcq et de clavecin avec Marcelle de Lacour au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris.[Quand ?]

En 1963, elle obtient un Premier Prix de clavecin à l’unanimité et le Prix spécial du Concours International de Munich.

De 1962 à 1964, elle se perfectionne auprès d'Huguette Dreyfus à l'Académie d'été de Saint-Maximin-la-Sainte-Baume. Elle fréquente aussi les cours de Ruggero Gerlin à l'Académie Chigiana de Sienne. Elle travaille avec Ralph Kirkpatrick à l'Université Yale en 1968-69.

Depuis 1963, elle mène une carrière internationale de concertiste.

Elle est professeur de clavecin au Conservatoire Claude-Debussy (Paris 17e) de 1983 à 1985, au Conservatoire Gabriel-Fauré d’Angoulême de 1985 à 1987, et au CNR de Bordeaux de 1987 à 1990. Elle enseigne au conservatoire de Rueil-Malmaison ainsi qu’au conservatoire Jean-Philippe-Rameau (Paris 6e) jusqu'en 2007.

Elle obtient le Grand Prix de l’Académie Charles-Cros et le Grand Prix du Disque de l’Académie du Disque Français.

Discographie[modifier | modifier le code]

Depuis 1970, Blandine Verlet a enregistré une centaine de disques, dont les intégrales de François et Louis Couperin ainsi que celles de Jean-Philippe Rameau :

  • 1973 Frescobaldi: Toccate d'intavolatura di cimbalo. Das Alte Werk, Telefunken-Decca
  • 1975 Froberger : Suites de clavecin. Astrée
  • 1976 Scarlatti : Sonates. Philips
  • 1978 Duphly - Balbastre : Musiques pour les princesses de France. Philips
  • 1979 Francois Couperin : Pieces de Clavecin. Astrée
  • 1989 Froberger : Pièces de clavecin. Astrée
  • 1990 Louis Marchand : Pièces de clavecin (1702). Astrée
  • 1994 Mozart : 16 Sonatas pour violon et clavecin avec Gérard Poulet. Philips
  • 1994 Bach : Le clavier bien tempéré. Astrée
  • 1995 Bach : Fantaisies, toccatas et Fugues. Astrée
  • 1999 Jacquet de la Guerre : Œuvres pour clavecin. Astrée
  • 1999 Bach : Inventions et Sinfonias. Astrée
  • 1999 Bach : Variations Goldberg. Astrée
  • 2000 Froberger : L'intranquilité. Astrée
  • 2000 Louis Couperin : Les Pièces de clavessin. Astrée
  • 2003 Couperin : Les Barricades mystérieuses / Pièces de clavecin. Astrée

et bien d'autres enregistrements solo ou de musique de chambre.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Blandine Verlet, L'offrande musicale, Desclée de Brouwer, , 178 p. (ISBN 2220051978)

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Alain Pâris, Dictionnaire des interprètes, Paris, Robert Laffont, 1995.