Pierre Montault-Désilles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pierre Montault-Désilles
Fonction
Député
Biographie
Naissance
Décès
Activité

Pierre Montault-Désilles (également orthographié "Montaut des Illes", ou "Montault des Illes"), né à Loudun en 1751. Il fut le premier préfet du département de Maine-et-Loire.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il était le fils de Charles-Pierre Montault des Illes, écuyer, conseiller du roi et procureur de Loudun et de Élisabeth de Rambault.

Il est le frère de Charles Montault-Désilles, évêque d'Angers.

Il fit des études de Droit et devint juriste de formation. En 1783, il est nommé conseiller et secrétaire du roi en la chancellerie près du parlement de Rouen.

En mars 1789, il est convoqué à l'assemblée des États généraux du bailliage de Loudun. En 1791, il est élu député du département de la Vienne (du au ).

Le 12 brumaire de l'an IV, il est nommé président de l'administration municipale de Loudun. Le 22 germinal de l'an IV, il devient député du Conseil des Anciens.

Il fut emprisonné sous la Terreur. Il sauva sa tête grâce à ses relations politiques, notamment l'aide de messieurs Jacques Claude Beugnot et Charles-François Lebrun.

Jacques Claude Beugnot, ancien procureur général-syndic de l'Aube et ancien député à la Législative qui fait fonction de secrétaire général au ministère de l'Intérieur, travaille sous les ordres de Lucien Bonaparte frère du futur empereur Napoléon Ier. Beugnot prépare une liste de futurs préfets qui serviront à Bonaparte pour faire ses choix. Mais Bonaparte ne se contente pas des indications fournies par son frère. Il sonde aussi Talleyrand, Ministre des Relations extérieures pour lequel le consul Charles-François Lebrun fournit une liste sensiblement identique à celle de Beugnot. Le consul Cambacérès se contente de porter des jugements sur les noms indiqués sur ces listes[1].

Un arrêté du 11 ventôse an VIII () porte nomination de 97 préfets. Le lendemain, le 12 ventôse, il est nommé préfet du département de Maine-et-Loire.

Le nouveau préfet prend sa fonction officielle à Angers le 8 germinal an VIII (). Il s'installe dans l'abbaye Saint-Aubin d'Angers qui va être réaménagée en préfecture départementale. Il doit sa nomination à l’appui de Beugnot et de Lebrun avec lesquels il s’est lié au Parlement.

En avril 1802, son frère Charles Montault Désilles est nommé évêque concordaire d'Angers.

En 1802, le préfet Montault-Désilles rédige un rapport contenant un important travail d'inventaire départemental et d'importantes statistiques qu'il transmet au ministre de l'Intérieur en date du 30 fructidor an X ().

En 1803, il quitte la fonction préfectorale pour être nommé receveur particulier des finances de Loudun. Il siégea jusqu'au 1er mars 1806 au Corps législatif.

Il est mort le à Loudun.

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]