Col Saint-Antoine (Corse)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Col Saint-Antoine.
Col Saint-Antoine
Image illustrative de l'article Col Saint-Antoine (Corse)
Ruines de l'ancien couvent Saint-Antoine au col.
Altitude 687 m
Massif Massif du Monte San Petrone
Coordonnées 42° 27′ 07″ nord, 9° 21′ 48″ est
Pays Drapeau de la France France
Vallée Casacconi
(nord)
Ampugnani
(sud)
Ascension depuis Barchetta La Porta
Accès D15 / D515 D515 / D237

Géolocalisation sur la carte : Corse

(Voir situation sur carte : Corse)
Col Saint-Antoine (Corse)

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Col Saint-Antoine (Corse)

Le col Saint-Antoine (ou bocca di Sant'Antone) est l'un des principaux cols de Corse. Il se situe à 687 m d'altitude.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation, topographie[modifier | modifier le code]

Vue du col Saint-Antoine et du Monte San Petrone

Le col Saint-Antoine se situe dans le massif du Monte San Petrone, une chaîne de moyennes montagnes schisteuses dans le Nord-Est de l'île, au nord de la Castagniccia. Il se situe à l’ouest de la commune de Casabianca, à près de 8 km (distance orthodromique) au nord-nord-est du Monte San Petrone.

Il se trouve à 687 mètres d'altitude, sur la ligne de crête d'un chaînon secondaire s'épaulant à la Punta di San Paolo (1 230 m) sur la chaîne principale du massif du Monte San Petrone, et orienté vers l'est en direction du Monte Sant' Angelo (1 218 m).

Il permet par des vallons encaissés, le passage du Casacconi - basse vallée du Golo au nord-ouest, à l’Ampugnani à l’est.

Au nord du col, à une distance orthodromique d'environ 380 m sur la commune d'Ortiporio, naît le ruisseau de Filetto Piano dont les eaux vont grossir le ruisseau de Piano[1] affluent du ruisseau de Casacconi[2]. La confluence de ce dernier avec le Golo se situe à Barchetta.

Au sud, se trouve le ravin de Fontanelle dans lequel circule un ru sans nom qui se jette dans le ruisseau de Molaghina[3] affluent du ruisseau de Pozzo Bianco[4] qui va greossir le cours du Fium'Alto.

Géologie[modifier | modifier le code]

Le site est dans la « Corse orientale alpine ». Il est formé ici par l'unité allochtone (terrains fortement déplacés) de la Castagniccia, composée de schistes lustrés et de roches vertes (ophiolites) correspondant aux reliefs orientaux de l'île.

Climat[modifier | modifier le code]

Le col n'est que rarement enneigé en hiver ; il est praticable toute l’année. Les forts vents d'ouest qui sévissent plus au nord sur la chaîne du Cap Corse, ne se font que peu sentir.

Faune et flore[modifier | modifier le code]

Le col était fréquenté il y a encore une dizaine d'années, par les chasseurs de palombes lors des passages migratoires au mois d'octobre.

Le site se trouve en pleine « petite Castagniccia », une zone couverte d'une végétation arborescente où domine le châtaignier, le plus souvent présentes sous forme de vergers ou de taillis, avec des chênes verts[5].

Accès[modifier | modifier le code]

Le col Saint-Antoine se trouve au carrefour des routes :

Histoire[modifier | modifier le code]

Au col se trouvent les ruines de l'ancien couvent Saint-Antoine, haut lieu historique pour la nation corse, inscrit Monument historique[6]. S'y sont tenues de nombreuses consultes (ou assemblées) de nationaux au cours desquelles, le 15 juillet 1755, Pascal Paoli fut proclamé général du royaume de Corse.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]