Paul Meyer (musicien)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Paul Meyer et Meyer.
Paul Meyer
Naissance
Mulhouse, France
Activité principale clarinettiste
Activités annexes chef d'orchestre

Paul Meyer est un clarinettiste et chef d'orchestre français, né à Mulhouse le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fait ses études au Conservatoire de Paris et à la Musikhochschule de Bâle. Il donne son premier concert en tant que soliste avec l'Orchestre Symphonique du Rhin à l'âge de treize ans. Il commence une carrière de soliste après avoir remporté le Concours Eurovision des Jeunes Musiciens Français en 1982, et le prestigieux Young Concert Artists Competition en 1984 à New York.

Comptant parmi les clarinettistes actuels les plus réputés, Paul Meyer joue avec la plupart des grandes formations internationales telles que l'Orchestre national de France, l'Orchestre du Concertgebouw d'Amsterdam, l'Orchestre philharmonique de la BBC, l'Orchestre symphonique de la NHK, l'Orchestre symphonique allemand de Berlin, l'Orchestre philharmonique de Dresde, le Sinfonia Varsovia, l'Orchestre philharmonique de Radio France, l'Orchestre philharmonique de Monte-Carlo, l'Orchestre national Bordeaux Aquitaine, l'Orchestre philharmonique de Strasbourg, le Mahler Chamber Orchestra, sous la direction de grands chefs tels que Luciano Berio, Dennis Russell Davies, Michael Gielen, Hans Graf, Günther Herbig, Marek Janowski, Emmanuel Krivine, Jerzy Maksymiuk, Yehudi Menuhin, Kent Nagano, Esa-Pekka Salonen, Heinrich Schiff, Ulf Schirmer, Michael Schønwandt et David Zinman.

En plus du répertoire classique et romantique, Paul Meyer participe à la création d'œuvres contemporaines dont le concerto de Krzysztof Penderecki au Festival de Bad Kissingen, le concerto de Gerd Kühr (en) au Festival de Salzbourg, le concerto de James MacMillan à Glasgow, ou encore Alternatim de Luciano Berio, concerto qui lui est dédié et qu'il présente également à Berlin, Paris, Rome, Tokyo, au Pays de Galles, au Festival de Salzbourg et au Carnegie Hall à New-York. En 2000, il donne à Paris la création du Concerto pour clarinette de Michael Jarrell avec l'Orchestre de Paris et Sylvain Cambreling et au Konzerthaus de Vienne la création mondiale du Quintette avec piano de Krzysztof Penderecki avec Mstislav Rostropovitch, Yuri Bashmet, Dimitri Alexeev et Julian Rachlin. En 2005, il donne à l'Opéra de Rennes la création de "(une) Ouverture" pour clarinette et orchestre de Jean-Philippe Goude.

Passionné de musique de chambre, Paul Meyer collabore avec d'éminents artistes et amis dont François-René Duchâble, Éric Le Sage, Maria Joao Pirès, Yuri Bashmet, Gérard Caussé, Gidon Kremer, Yo-Yo Ma, Mstislav Rostropovitch, Vladimir Spivakov, Tabea Zimmermann, Heinrich Schiff, Barbara Hendricks, Natalie Dessay, Emmanuel Pahud et les quatuors à cordes Carmina, Cleveland, Hagen, Melos, Emerson, Takács et Vogler. Il a eu l'honneur de jouer en musique de chambre avec Isaac Stern et Jean-Pierre Rampal.

Direction d'orchestre[modifier | modifier le code]

Paul Meyer se consacre de plus en plus à la direction d'orchestre notamment avec l'Orchestre philharmonique de Radio France, l'Ensemble orchestral de Paris, les Orchestres de Bordeaux, Nice et Toulouse, l'English Chamber Orchestra, le Scottish Chamber Orchestra, l'Orchestre de chambre de Munich, l'Orchestre de chambre de Stuttgart, l'Orchestre de chambre de Genève, l'Orchestra di Padova et del Veneto, l'Orchestre symphonique G. Verdi de Milan, l'Orchestre philharmonique de Belgrade, l'Orchestre symphonique de Bilbao, l'Orchestre symphonique de Taipei. Il a effectué une tournée en France avec l'Orchestre de chambre de Prague (Requiem de Mozart), ainsi qu'une tournée en Italie avec l'Orchestre d'Archi Italiana. En avril 2007, Paul Meyer est nommé par Myung-Whun Chung Chef Associé de l'Orchestre Philharmonique de Séoul. En 2008/2009, il est le chef invité des orchestres philharmoniques de Chine, Tokyo, Copenhague, Rotterdam… En 2012, il enregistre l'intégrale des concertos pour clarinette de Spohr avec l'Orchestre de Chambre de Lausanne, qu'il dirige pour l'occasion.

Discographie[modifier | modifier le code]

Sa discographie comprend des œuvres de Mozart, Weber, Copland, Busoni, Krommer, Pleyel, Brahms, Schumann, Bernstein, Arnold, Piazzolla, Poulenc, Fauré, Louis Spohr, etc. chez Denon, Erato, Sony, EMI, BMG, Alpha… Ses enregistrements ont obtenu de nombreuses récompenses (Diapason d'Or, Choc du Monde de la Musique, Stern des Monats Fonoforum, Prix de la révélation musicale, Victoires de la musique 1999). À noter par exemple le Quatuor pour la fin du temps de Messiaen avec Myung-Whun Chung, Gil Shaham et Jian Wang (en) (DGG) et le Kammerkonzert de Hartmann avec l'Orchestre de chambre de Munich (ECM). Le Récital Brahms avec Eric Le Sage (BMG), la musique de chambre avec Emmanuel Pahud et Éric Le Sage, ainsi que son premier disque en tant que chef d'orchestre avec l'Orchestra di Padova e del Veneto et Jean-Marc Luisada (BMG).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]