Ulf Schirmer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ulf Schirmer
Naissance
Eschenhausen, Bassum Basse-Saxe, Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Activité principale Chef d'orchestre
Formation Hochschule für Musik und Theater Hamburg
Maîtres György Ligeti, Christoph von Dohnányi, Horst Stein
Enseignement Hochschule für Musik und Theater Hamburg

Ulf Schirmer (né à Eschenhausen, Bassum Basse-Saxe en 1959) est un chef d'orchestre allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Schirmer a étudié au Conservatoire de Brême, et aussi à la Hochschule für Musik und Theater Hamburg, avec György Ligeti, Christoph von Dohnányi et Horst Stein. Il a travaillé comme assistant de Lorin Maazel et a dirigé des productions du Wiener Staatsoper comme Un re in ascolto de Luciano Berio, de Erwartung d'Arnold Schoenberg, et de Raymonda d'Alexandre Glazounov.

De 1988 à 1991, Schirmer a été Generalmusikdirektor (GMD) de la ville de Wiesbaden, à titre de directeur artistique des concerts symphoniques, de l'opéra et des ballets du Hessisches Staatstheater. Il a dirigé Das Verratene Meer (en) de Hans Werner Henze en 1990. En 1999, il a dirigé la première de l'opéra Tod und Teufel de Gerd Kühr (en) au Opernhaus Graz (de). Son autre intervention à l'opéra est la direction de la première mise en scène de Szenen aus dem Leben der Heiligen Johanna (en) de Walter Braunfels, au Deutsche Oper Berlin en 2008[1].

Schirmer a été nommé professeur à la Hochschule für Musik und Theater Hamburg en 2000, pour l'enseignement de l'analyse musicale et de la dramaturgie musicale. Depuis 2006, il a été chef d'orchestre principal de l'Orchestre de la radio de Munich. Il est prévu que son mandat avec l'orchestre s'achève à la fin de la saison 2016 à 2017[2].

Depuis 2009, Schirmer est directeur musical général de l'Opéra de Leipzig[3]. Le 23 mars 2011, Ulf Schirmer a été nommé directeur de l'Opéra de Leipzig, et est entré en charge pour un mandat de cinq ans en août 2011[4]. Il a dirigé la première mise en scène à Bayreuth de l'opéra de jeunesse de Wagner Die Feen en 2013[5].

En dehors de l'Allemagne, Schirmer a été chef d'orchestre principal de l'Orchestre symphonique national du Danemark[6] de 1995 à 1998.

Enregistrements[modifier | modifier le code]

Parmi les enregistrements de Schirmer, on trouve :

Son enregistrement de Des Simplicius Simplicissimus Jugend de Karl Amadeus Hartmann[9] a reçu le ECHO Klassik en 2010 dans la catégorie opéra du 20e/21e siècle. L'œuvre, commandée par le Bayerischer Rundfunk, a été jouée dans sa version initiale reconstituée, avec les solistes Camilla Nylund et Christian Gerhaher.

Autre enregistrement : le concerto pour violon de Max Reger avec en soliste Ulf Wallin.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Wolfgang Fuhrmann, « Die Wunderkerzen des Scheiterhaufens », Berliner Zeitung,‎ (lire en ligne)
  2. « Ulf Schirmer verlässt 2017 den Bayerischen Rundfunk », Abendzeitung München,‎ (lire en ligne)
  3. Peter Korfmacher, Da unterhalten sich Menschen, Leipziger Volkszeitung, (lire en ligne)
  4. (de) Markus Thiel, « Vom Dirigent zum Intendant - Ulf Schirmer im Porträt », Münchner Merkur,‎ (lire en ligne)
  5. Kevin Clarke, « Das 'Feen'-Fiasko von Bayreuth », Klassik.com,‎ (lire en ligne)
  6. a et b Niels Krabbe, Carl Nielsen Studies, Ashgate Publishing, Ltd, (ISBN 978-1-4094-0522-1, lire en ligne), p. 90
  7. Tim Ashley, « Strauss: Feuersnot CD review – low-key and thoughtful », The Guardian,‎ (lire en ligne)
  8. Tim Ashley, « Strauss: Intermezzo CD review – darker than ever before », The Guardian,‎ (lire en ligne)
  9. Andrew Clements, « Hartmann: Des Simplicius Simplicissimus Jugend: Nylund/Hartmann/Gerhaher/Volle/Munich Radio O/Schirmer », The Guardian,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Source de la traduction[modifier | modifier le code]