Paul Berçot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un peintre image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un peintre français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Paul Berçot
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 72 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Paul Berçot, né le 12 juillet 1898 à Bouligney (Haute-Saône), mort le 17 novembre 1970 à Paris, est un peintre non figuratif français de la nouvelle École de Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Paul Berçot, né à Bouligney en Franche-Comté de souche paysanne[1], passionné d'abord par la littérature et la poésie, se tourne vers la peinture à l'âge de trente ans et s'y consacre totalement en 1940[1].

À partir de 1938 il expose dans plusieurs salons (Salon des indépendants (1828), Salon d'automne (1928-1948), Salon des Tuileries (1930-1947), Salon des temps présents) (1930-1947). Il participe en 1941 à l'exposition des Vingt jeunes peintres de tradition française, première manifestation de la peinture d'avant-garde française résistant ouvertement à l'idéologie nazie de « l'art dégénéré ».

Berçot présente en 1946 une exposition personnelle à la galerie Louis Carré. Dans les années 1950 il participe au Salon de Mai et au Salon des Réalités Nouvelles et au Salon Comparaisons (1955-1965) ainsi qu'à plusieurs expositions de peinture française à l'étranger, notamment au Danemark à Londres (1951), Lausanne (1952), Tokyo (1954), Turin (1955).

La galerie la galerie de France en 1954, la galerie Georges Bongers en 1965, la galerie Villand et Galanis en 1966 (34 peintures).

Après sa mort à Paris en 1970 un hommage lui est rendu en 1972 au Salon des Réalités Nouvelles. Les toiles peintes par Berçot dans les années 1960 sont exposées en 1982 à Callian (25 peintures), dans le Var (témoignages de Georges Pillement, Michel Seuphor, Geer van Velde, Guy Weelen et Gildo Caputo).

En 2003 à l'occasion de la donation Ginette Faivre, sœur du peintre, au Musée d’art et d’histoire de Belfort une exposition Paul Berçot, réunissant une cinquantaine de tableaux (dont 27 provenant du legs) et de dessins (sur 320), a été présentée au musée.

Paul Berçot a créé deux vitraux pour l'église d'Assy en Haute-Savoie (Saint-Vincent-de-Paul et Saint-François-d'Assise, vitraux des bas-cotés).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Berçot, peintures récentes, texte de Georges Pillement, Galerie Villand et Galanis, 1966.

Éléments de bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]