Paris Saint-Germain (judo)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Paris Saint-Germain Judo)
Paris Saint-Germain (Judo)
Logo du Paris Saint-Germain (Judo)

Généralités
Fondation
Couleurs Rouge, bleu et blanc
Siège Dojo CMG
14, rue Vandrezanne
Paris 13e
Propriétaire Qatar Sports Investments
Président Djamel Bouras
Entraîneur Nicolas Mossion
Julien Boussuge
Site web psg.fr/judo

La section judo du Paris Saint-Germain ou Paris Saint-Germain Judo est un club de judo professionnel français fondé en 2017 et basé à Paris en France.

En est annoncé la réouverture d'une section judo au sein du PSG, 15 ans après le passage de 1992 à 2002 (voir Paris judo), avec le champion olympique Teddy Riner comme figure de proue du projet. Le , cette nouvelle section prend forme avec le recrutement de 14 judokas et la création d'une école de judo, ainsi que l'inauguration du Dojo Place d'Italie en octobre. Un autre champion olympique Djamel Bouras est nommé président du PSG Judo. Actuellement, le club est composé de 36 judokas cadets, juniors et seniors : vingt-trois hommes et treize femmes.

Histoire[modifier | modifier le code]

Fondement et approche initiale[modifier | modifier le code]

Le , le président du club de football du Paris Saint-Germain, Nasser Al-Khelaïfi, annonce la création du Paris Saint-Germain Judo, la section judo du club. Le communiqué de presse est accompagné de la signature pour cinq ans du judoka français Teddy Riner, double champion olympique, afin de mener le projet[1].

Au départ, le PSG Judo était censé être composé d'une équipe de judokas de tous âges, exclusivement masculins, ayant pour but de réussir dans les compétitions françaises et internationales[1]. Cependant, lors de la première saison d'existence du PSG Judo, Teddy Riner reste le seul judoka du club[2]. Les judokas contactés pour rejoindre Riner dans le nouveau projet parisien n'étaient pas convaincus par les conditions contractuelles proposées : contrats à durée déterminée d'un an, assortis de salaires peu attractifs (moins de 4 000 euros par mois). Walide Khyar (champion d'Europe des -60 kg), Benjamin Axus (champion de France des -73 kg) ou Pape Ndiaye (champion de France des -81 kg) ont décliné la proposition. En conséquence, l'approche exclusivement masculine du club est remise en cause[2].

Le PSG Judo prend forme[modifier | modifier le code]

En , un an après son lancement, le club engage 14 judokas (neuf hommes et cinq femmes) aux côtés de Teddy Riner, ouvre l'école de judo du Paris Saint-Germain et inaugure son Dojo, situé au complexe Club Med Gym (CMG) de la porte d'Italie dans le 13e arrondissement de Paris[3].

Le Paris Saint-Germain Judo commence la saison 2018-19 avec une équipe composée de dix judokas masculins et de cinq judokas féminins pour un total de 15 judokas, dont le multiple champion du monde et double champion olympique Teddy Riner[3]. Les judokas féminins sont Faiza Mokdar, championne d'Europe junior à Sofia mi-septembre[4], Habi Magassa, Lalou Lebrun, Mélanie Vieu et Carla NZossi[5],[3], tandis que les judokas masculins sont Heydar Ouchen, Yhonice Goueffon, Joris Agbegnenou, Widdman Laudort, Hugo Métifiot, Keïta, Christopher Mvuama, Israil Dakayev et Teddy Riner[6],[3].

Saison 2018-2019 : Premières compétitions et titres[modifier | modifier le code]

En , la nouvelle formation fait ses débuts dans le judogi du PSG lors des championnats de France de première division, où Faiza Mokdar, l'un des plus grands espoirs du judo français, procure son premier titre au club parisien[3],[7]. Mokdar est couronnée championne senior (−52 kg) après avoir battu la vice-championne de France 2017 Astride Gneto en finale, et devient ainsi championne de France cadette, junior et sénior en 2018 (un triplé inédit dans l'histoire du judo français)[8]. La victoire lui offre la qualification pour le Grand Slam de Paris, le tournoi de judo le plus prestigieux au monde[8],[9].

Le même mois, l'équipe masculine junior du PSG Judo termine troisième des Championnats d'Ile-de-France et se qualifie pour les Championnats de France le , où le club célèbre son premier titre d'équipe nationale dans cette catégorie d'âge[10]. En , lors des championnats de France juniors individuels, le PSG Judo repart avec sept médailles, dont trois titres pour Hugo Métifiot (−73 kg)[11], Eniel Caroly (−90 kg) et Tanou Keita (−100 kg)[12], et termine premier club de ces championnats de France juniors[13]. Entre mars et , le PSG accumulent les médailles aux Coupes européennes juniors dont plusieurs titres européens.

En mai ont lieu les championnats de France seniors de 2e division à Villebon-sur-Yvette, Mélanie Vieu (−48 kg) et Christopher Mvuama (−100 kg) sont respectivement médaillés d'or et de bronze. Ils sont donc qualifiés pour les championnats de France seniors de 1re division qui auront lieu début novembre à Amiens[14]. Le , Teddy Riner fait son retour à la compétition à l'occasion du Grand Prix de Montréal, au Canada. Absent des tatamis depuis 20 mois, il remporte la médaille d'or en venant à bout du Japonais Hisayoshi Harasawa[15].

Saison 2019-2020[modifier | modifier le code]

Au cours de l'été 2019, le PSG Judo accueille de nouvelles recrues avec notamment les arrivées d'Ophélie Vellozzi (−57 kg) et Laura Espadinha (−52 kg) pour l'équipe féminine de judo[16],[17], ainsi que celles d'Antony Duporge (−60 kg), Sina Sadroleslami (−66 kg) et Ahmed-Yacoub Belkahla (−60 kg) pour l'équipe masculine[18]. Ce dernier s'offre d'ailleurs un titre dès sa première compétition avec le PSG Judo, à la coupe européenne seniors de Bratislava[19]. Aux championnats d'Europe juniors, Faiza Mokdar conserve son titre en −52 kg[20]. Quant à Teddy Riner, il continue sa montée en puissance en vue des JO 2020 avec une nouvelle victoire, au Grand Slam de Brasilia en octobre[21].

En novembre, le PSG revient des championnats de France seniors de première division à Amiens avec deux médailles, l'argent de Mélanie Vieu (−48 kg) et le bronze d'Ophélie Vellozzi (−57 kg)[22]. Les juniors féminines de club remporte le même mois les championnats d'Île-de-France par équipes et rejoignent les masculins, tenants du titre national, au championnat de France juniors par équipes en décembre[23]. Le PSG réalise alors le doublé en remportant les titres juniors nationaux par équipes masculin et féminin, une première historique[24],[25]. Une semaine plus tard, l'équipe masculine sénior remporte les championnats de France par équipes de deuxième division et se qualifie pour la première division qui devait avoir lieu en à Brest[26].

Aux championnats de France juniors à Villebon-sur-Yvette en février et , le PSG ramène huit médailles dont trois en or et se classe pour la deuxième année consécutive premier club français[27]. La pandémie de Covid-19 stoppe l'élan des Parisiens avec l'arrêt des compétitions à partir de mars. Durant l'été 2020, le PSG recrute quatre nouveaux jeunes judokas avec Clara Wentzler (−63 kg), Driss Masson Jbilou (−60 kg) et Khamzat Saparbaev (−100 kg) et Lou-Anne Brustel (−78 kg)[28],[29]. Fin août, le club parisien se renforce sérieusement en signant deux membres de l'équipe de France féminine pour deux ans : Marie-Ève Gahié, championne du monde des −70 kg en 2019, et Romane Dicko, championne d'Europe des +78 kg en 2018 et notamment vainqueure du Grand Slam de Paris en 2020[30]. Alpha Oumar Djalo (−81 kg) s'engage également pour un an[31].

Structures[modifier | modifier le code]

Le club de football du Paris Saint-Germain, club parent du PSG Judo, a la volonté de devenir l'un des plus grands clubs sportifs du monde. La résurrection de cette cinquième section sportive (football masculin, football féminin, handball masculin en 2013 et esport en 2016) fait partie de la stratégie de développement du club. Le judo au PSG n'est pas entièrement nouveau. La section existait déjà entre 1992 et 2002 (aujourd'hui Paris judo) avec des champions olympiques tels que David Douillet et Djamel Bouras[5],[32].

Le président du PSG Judo, Djamel Bouras.

Pour Teddy Riner, le judo du Paris Saint-Germain a trois objectifs principaux : développer les meilleurs judokas de demain, y compris ceux qui participeront aux Jeux olympiques d'été de 2024 à Paris ; offrir au grand public la possibilité de pratiquer le judo avec des cours spéciaux pour les femmes, les personnes âgées et les enfants, en particulier ceux issus de quartiers défavorisés ; et lancer des activités caritatives à travers le sport[3],[33],[32]. Djamel Bouras a lui proposé un plan axé autour de trois points pour le club : l'école de judo, le judo solidaire et le haut niveau. L'objectif est de créer un projet social, en créant notamment un lien avec les villes populaires de proche banlieue[34].

École[modifier | modifier le code]

Au sein du complexe CMG Sports Club One Italie, l'école de judo du Paris Saint-Germain accueille toutes les catégories d'âge, des enfants de 4 ans aux adultes[3]. L'école est dirigée par Nicolas Mossion, directeur technique du PSG Judo[35],[33].

Selon le président du club, Djamel Bouras, l'école créera également une section de solidarité avec le judo qui donnera aux jeunes de la région une initiation au sport. Le PSG Judo travaille en étroite collaboration avec d'autres clubs de la région, la Ligue de judo d'Ile-de-France et la Fédération française de judo, afin d'aider le club et le sport à se développer[3].

CMG Dojo[modifier | modifier le code]

Après l'ouverture de l'école de judo en , le président du PSG Judo, Djamel Bouras, la vedette du club, Teddy Riner, et plusieurs représentants des autres divisions sportives du Paris Saint-Germain se sont réunis dans le 13e arrondissement de Paris pour inaugurer le Dojo de la section judo du club, où les jeunes judokas s'entraînent depuis le début de la saison 2018-2019[5],[6],[32]. Les footballeurs Kylian Mbappé, Layvin Kurzawa, Maxwell, Laure Boulleau et Ashley Lawrence, les handballeurs Bruno Martini et Daniel Narcisse et les joueurs esport « DaXe » et « Ferra » figuraient parmi ceux présents à la cérémonie d'inauguration[6].

Le siège du cinquième sport du Paris Saint-Germain est située dans une partie dédiée du complexe CMG Sports Club One Italie. Le Dojo de 180 m² de la Porte d'Italie est décoré aux couleurs du club et abrite une école de judo ouverte à tous, ainsi que des installations d'entraînement de haut niveau pour Teddy Riner et les 14 autres judokas[6].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Par équipe[modifier | modifier le code]

Compétitions françaises (5)
  • Championnat de France seniors par équipes de clubs 2e division (1)
    • Médaille d'or Vainqueur en 2019 (masculins)[26]
  • Championnat de France par équipes de clubs juniors (3)
    • Médaille d'orMédaille d'or Vainqueur en 2018 et 2019 (masculins)[10],[24]
    • Médaille d'or Vainqueur en 2019 (féminines)[24]
  • Championnat d'Île-de-France par équipes de clubs juniors (1)
    • Médaille d'or Vainqueur en 2019 (féminines)[23]

Individuel[modifier | modifier le code]

Compétitions françaises (35)
  • Championnat de France individuel seniors de 2e division (2)
    • Médaille d'or Or pour Mélanie Vieu (−48 kg) en 2019[14]
    • Médaille de bronze Bronze pour Christopher Mvuama (−100 kg) en 2019[14]
  • Championnat de France individuel juniors (15)
    • Médaille d'or Or pour Hugo Métifiot (−73 kg) en 2019[13]
    • Médaille d'or Or pour Eniel Caroly (−90 kg) en 2019[13]
    • Médaille d'or Or pour Tanou Keita (−100 kg) en 2019[13]
    • Médaille d'or Or pour Faiza Mokdar (−52 kg) en 2020[36]
    • Médaille d'or Or pour Ophélie Vellozzi (−57 kg) en 2020[36]
    • Médaille d'or Or pour Habi Magassa (−78 kg) en 2020[27]
    • Médaille d'argent Argent pour Israil Dakayev (−66 kg) en 2019[13]
    • Médaille d'argent Argent pour Christopher Mvuama (−100 kg) en 2019[13]
    • Médaille d'argent Argent pour Martha Fawaz (−57 kg) en 2020[36]
    • Médaille de bronzeMédaille de bronze Bronze pour Yhonice Goueffon (−66 kg) en 2019 et 2020[13],[36]
    • Médaille de bronzeMédaille de bronze Bronze pour Joris Agbegnenou en 2019 (−90 kg) et 2020 (−100 kg)[13],[27]
    • Médaille de bronze Bronze pour Antony Duporge (−60 kg) en 2020[36]
    • Médaille de bronze Bronze pour Nabil Hachem (−73 kg) en 2020[36]
Compétitions européennes (16)
Championnats d'Europe juniors (2)
  • Médaille d'orMédaille d'or Or pour Faiza Mokdar (−52 kg) en 2018 et 2019[4],[20]
Coupes européennes juniors (13)
  • Malaga (1)
    • Médaille d'or Or pour Hugo Metifiot (−73 kg) en 2019[41]
    • Médaille de bronze Bronze pour Eniel Caroly (−90 kg) en 2019[41]
    • Médaille de bronze Bronze pour Tanou Keita (−100 kg) en 2019[41]
  • Leibnitz (1)
    • Médaille d'or Or pour Faiza Mokdar (−52 kg) en 2019[42]
  • Paks (1)
    • Médaille d'or Or pour Eniel Caroly (−90 kg) en 2019[14]
  • Berlin (1)
    • Médaille d'or Or pour Faiza Mokdar (−52 kg) en 2019[43]
  • Poznań
    • Médaille d'argent Argent pour Eniel Caroly (−90 kg) en 2019[44]
    • Médaille de bronze Bronze pour Yhonice Goueffon (−66 kg) en 2019[44]
    • Médaille de bronze Bronze pour Tanou Keita (−100 kg) en 2019[44]
  • Coimbra
    • Médaille de bronze Bronze pour Yhonice Goueffon (−66 kg) en 2019[45]
    • Médaille de bronze Bronze pour Tanou Keita (−100 kg) en 2019[45]
  • Sarajevo
    • Médaille de bronze Bronze pour Israil Dakayev (−66 kg) en 2019[46]
    • Médaille de bronze Bronze pour Eniel Caroly (−90 kg) en 2019[46]
Coupes européennes séniors (1)
Monde Compétitions internationales (11)

Judokas actuels[modifier | modifier le code]

Femmes[modifier | modifier le code]

Nom Date de naissance Catégorie Depuis
Mélanie Vieu (23 ans) −48 kg 2018[5]
Faiza Mokdar (20 ans) −52 kg 2018[5]
Lalou Lebrun (23 ans) −52 kg 2018[5]
Laura Espadinha (21 ans) −52 kg 2019[17]
Amandine Buchard (26 ans) −52 kg 2021[50],[51]
Ophélie Vellozzi (21 ans) −57 kg 2019[16]
Martha Fawaz (19 ans) −57 kg 2019[52]
Clara Wentzler (21 ans) −63 kg 2020[28]
Carla NZossi Elecka (23 ans) −70 kg 2018[5]
Juliette Diollot (19 ans) −70 kg 2019[52]
Marie-Ève Gahié (25 ans) −70 kg 2020[30]
Habi Magassa (20 ans) −78 kg 2018[5]
Lou-Anne Brustel (21 ans) −78 kg 2020[29]
Romane Dicko (22 ans) +78 kg 2020[30]

Hommes[modifier | modifier le code]

Teddy Riner, l'homme à l'origine de la réouverture de la section judo.
Nom Date de naissance Catégorie Depuis
Heydar Ouchen (20 ans) −55 kg 2018[5]
Yhonice Goueffon (21 ans) −60 kg 2018[5]
Ahmed-Yacoub Belkahla (22 ans) −60 kg 2019[18]
Antony Duporge (21 ans) −60 kg 2019[18]
Driss Masson Jbilou (19 ans) −60 kg 2020[28]
Widdman Laudort (22 ans) −66 kg 2018[5]
Israil Dakayev (22 ans) −66 kg 2018[5]
Sina Sadroleslami (23 ans) −66 kg 2019[18]
Bilel Yousfi −73 kg 2019[52]
Nabil Hachem (19 ans) −73 kg 2019[53]
Widdman Laudort (22 ans) −73 kg 2019[53]
Luca Otman 26 juin 1995 (25 ans) −73 kg 2020[54]
Eniel Caroly (22 ans) −81 kg 2018[5]
Hugo Metifiot (22 ans) −81 kg 2018[5]
Amaury Assiga (22 ans) −81 kg 2019[53]
Adam Tazabaev (19 ans) −81 kg 2019[55]
Arnaud Aregba (19 ans) −81 kg 2019[52]
Alpha Oumar Djalo (25 ans) −81 kg 2020[31]
Joris Agbegnenou (21 ans) −100 kg 2018[5]
Tanou Keita (22 ans) −100 kg 2018[5]
Christopher Mvuama (22 ans) −100 kg 2018[5]
Abdoullah Khadzhimuradov (20 ans) −100 kg 2019[53]
Khamzat Saparbaev (20 ans) −100 kg 2020[28]
Teddy Riner (32 ans) +100 kg 2017

Dirigeants[modifier | modifier le code]

Organigramme
Fonction Nom Depuis
Président Djamel Bouras 2018
Directeur technique
Directeur de l'école de judo
Nicolas Mossion[33] 2018
Entraîneurs Nicolas Mossion
Julien Boussuge[10]
Laurent Calléja[56]
2018

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Le PSG officialise la renaissance du PSG Judo », CulturePSG,‎ (lire en ligne, consulté le )
  2. a et b « PSG Judo: Riner n’aura pas de coéquipiers cette saison », sur RMC Sport, (consulté le )
  3. a b c d e f g et h Matthieu Hummel, « Le PSG Judo signe 14 jeunes et explique son projet », sur CulturePSG, (consulté le )
  4. a et b « CHAMPIONNATS D'EUROPE JUNIORS 2018 », sur ffjudo.com, (consulté le )
  5. a b c d e f g h i j k l m n o p et q « Le Paris Saint-Germain Judo pose les fondations de son projet », sur psg.fr, (consulté le )
  6. a b c et d « La famille Paris Saint-Germain au complet pour lancer le PSG Judo », sur psg.fr, (consulté le )
  7. « Judo : l'incroyable année de Mokdar, la pépite du PSG », Le Parisien,‎ (lire en ligne, consulté le )
  8. a b et c « Faiza Mokdar crée l'exploit ! », sur psg.fr, (consulté le )
  9. « L'apprentissage continue pour Faiza Mokdar », sur psg.fr, (consulté le )
  10. a b et c « Une équipe en or », sur psg.fr, (consulté le )
  11. « Le PSG Judo frappe d'entrée ! », sur psg.fr, (consulté le )
  12. « Le PSG Judo, patron des championnats de France juniors », sur psg.fr, (consulté le )
  13. a b c d e f g et h « Trois titres de champion de France junior (et des médailles) pour le PSG Judo », sur CulturePSG, (consulté le )
  14. a b c et d « Coupe européenne juniors de Paks : Caroly convaincant », sur PSG.fr (consulté le )
  15. a et b « Pour son retour à la compétition, Teddy Riner remporte le Grand Prix de Montréal », sur Franceinfo, (consulté le )
  16. a et b « Le PSG Judo sur tous les fronts ce week-end », sur PSG.fr, (consulté le )
  17. a et b « Les judokates parisiennes sont en stage à Montpellier », sur PSG.fr, (consulté le )
  18. a b c et d « Du judo made in Normandie pour les masculins », sur PSG.fr, (consulté le )
  19. a et b « Coupe européenne seniors de Slovaquie : Ahmed-Yacoub Belkahla s'illustre », sur PSG.fr, (consulté le )
  20. a et b « Faiza Mokdar garde sa couronne européenne ! », sur PSG.fr, (consulté le )
  21. a et b « Grand Slam de Brasilia : Teddy Riner remporte la médaille d'or », sur L'Équipe, (consulté le )
  22. a b et c « Deux podiums nationaux seniors pour la jeune garde parisienne », sur PSG.fr, (consulté le )
  23. a et b « Le titre régional pour les juniors féminines », sur PSG.fr, (consulté le )
  24. a b et c « Le PSG Judo dans l'histoire », sur PSG.fr, (consulté le )
  25. « Tarbes. Championnats de France par équipes de judo : Dakayev et le PSG restent les patrons », sur ladepeche.fr (consulté le )
  26. a et b « Un nouveau titre national pour le PSG Judo ! », sur PSG.fr, (consulté le )
  27. a b et c « Habi Magassa décroche l'or, le PSG reste leader », sur PSG.fr, (consulté le )
  28. a b c et d « Trois nouvelles têtes chez les Rouge et Bleu », sur PSG.fr, (consulté le )
  29. a et b « Les féminines haussent le ton à Soustons », sur PSG.fr, (consulté le )
  30. a b et c « Marie-Ève Gahié et Romane Dicko au PSG Judo », sur L'Équipe, (consulté le )
  31. a et b « Alpha Djalo parisien jusqu'en 2021 », sur PSG.fr, (consulté le )
  32. a b et c « PSG Judo  : Mbappé et Riner sous le même maillot », Le Parisien,‎ (lire en ligne, consulté le )
  33. a b et c « Nicolas Mossion : «Très content de ce groupe et de ce qu'il va devenir» », sur psg.fr, (consulté le )
  34. « Djamel Bouras : «Faire du PSG Judo un projet social» », sur Le Parisien.fr, (consulté le )
  35. Thomas Rouquette, « Nicolas Mossion, futur responsable "jeune" du PSG Judo », sur L'Esprit du judo, (consulté le )
  36. a b c d e et f « Mokdar et Vellozzi, reines de France », sur PSG.fr, (consulté le )
  37. a b c d e et f « Belle rentrée pour les judokas à Cormelles-le-Royal », sur PSG.fr, (consulté le )
  38. a et b PSG Judo, « Deux médailles pour le PSG Judo ce week-end », sur Twitter, (consulté le )
  39. a et b « Mélanie Vieu sur la plus haute marche à Tergnier », sur PSG.fr, (consulté le )
  40. a b c d et e « De l'or à Amiens pour Mokdar et Vellozzi », sur PSG.fr, (consulté le )
  41. a b et c « Coupe européenne juniors de Malaga : la victoire pour Metifiot, du bronze pour Caroly et Keita », sur psg.fr, (consulté le )
  42. « Coupe européenne juniors de Leibnitz : Faiza Mokdar en patronne », sur PSG.fr, (consulté le )
  43. « Nouvelle victoire pour Faiza Mokdar », sur PSG.fr, (consulté le )
  44. a b et c « Coupe européenne juniors de Poznan : carton plein pour les Parisiens », sur PSG.fr, (consulté le )
  45. a et b « CE juniors du Portugal 2019 - Cinq médailles mais pas de victoire », sur L'Esprit du judo, (consulté le )
  46. a et b « Coupe européenne juniors de Sarajevo : Dakayev et Caroly rapportent le bronze », sur PSG.fr, (consulté le )
  47. a b et c « Trois médailles pour la jeune garde parisienne », sur psg.fr, (consulté le )
  48. « Mélanie Vieu enchaîne à Herstal », sur PSG.fr, (consulté le )
  49. a b c d et e « Cinq médailles dont un titre pour le PSG Judo à Aix », sur PSG.fr, (consulté le )
  50. Lionel Chami, « Judo : «Au PSG, j’atteindrai mes objectifs…», assure Amandine Buchard », Le Parisien,‎ (lire en ligne, consulté le )
  51. « Judo : la francilienne Amandine Buchard, médaillée à Tokyo, signe au PSG pour trois ans », sur France Bleu, (consulté le )
  52. a b c et d « Le PSG Judo a bouclé son mercato », sur PSG.fr, (consulté le )
  53. a b c et d « Finir l'année en beauté », sur PSG.fr, (consulté le )
  54. « Luca Otmane rejoint le PSG Judo », sur PSG.FR (consulté le )
  55. « Cherbourg. Adam Tazabaev rejoint le PSG… judo », sur Ouest-France, (consulté le )
  56. « Marie-Ève Gahié : « Je me sens bien, c’est le plus important » », sur PSG.FR, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :