Judogi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Introduction[modifier | modifier le code]

Le judogi est le keikogi (la tenue) portée dans certains arts martiaux, comme le judo. Il se compose d'une veste en tissu sashiko (grain de riz) et diamant, et d'un pantalon. Il est généralement de couleur blanche mais peu également être bleu dans les compétitions internationales.

Terminologie[modifier | modifier le code]

Dans les pays francophone, et notamment en France, le judogi est souvent appelé (improprement) « kimono ». Cette usage date des années cinquante et perdure malgré de nombreuses tentatives d'enseignants et de chercheur de rétablir le terme d'origine.

Gi (衣) en japonais signifie "vêtement", le terme judogi se traduit donc très simplement par vêtement du judo. La même logique est applicable à la plupart des arts martiaux, avec les termes aikidogi, karategi, kendogi, etc.

On utilise également le terme keikogi, composé du mot keiko signifiant entrainement, et du même suffixe gi signifiant vêtement. Keikogi se traduit donc par vêtement d'entrainement.

Au judo[modifier | modifier le code]

Au judo le tissu utilisé pour la fabrication de judogi peut être 100% coton, ou composite coton/polyester, avec généralement une proportion de coton supérieur à 60%.

En fonction de la pratique il existe différentes densités de tissus :

  • De 500 à 600 g / m², en tissage dit 'simple', généralement destinés aux débutants ou aux enfants.
  • De 600 à 750 g / m², en tissage simple ou doublé.
  • De 750 à 980 g / m², en tissage doublé, généralement orientés compétition.

Le judogi pourra dans certains cas être homologué IJF[1] s'il respecte les derniers critères internationaux. Cela répondra aux attentes des compétiteurs internationaux. Les compétiteurs nationaux ou amateurs n'ont pas nécessairement l'obligation d'avoir un judogi homologué IJF .

Selon le blog "c'est quoi ton kim[2]", il existe plus de 20 marques de judogi actuellement en vente [octobre 2014]. Toutefois, en raison des programmes de sponsoring mis en place par certaines marques, les champions et championnes de judo portent plutôt les marques suivantes :

  • Adidas
  • Fightings Films
  • Mizuno

Attention, les judogis des autres disciplines ont des coupes différentes même si visuellement ils peuvent se ressembler. C'est le cas par exemple du jujitsu brésilien (BJJ).

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Judogi existe depuis l'invention du Judo et le tissu de type sashiko, souvent appelé "grain de riz" en France est une reprise du tissu utilisé pour les kendogi (veste pour la pratique du Kendo)

Le Judogi moderne, tel qu'il est connu aujourd'hui a été principalement développé par la marque japonaise KuSakura en suivant les instructions du Kōdōkan, centre mondial du Judo. C'est cette marque qui inventa le processus de tissage automatisé produisant le tissu en motif diamant obligatoire pour la partie basse des Judogi[3],[4].

Normes IJF - Fédération internationale de Judo[modifier | modifier le code]

En avril 2015, les normes de la fédération internationale de Judo ont changées et impose un judogi plus léger et plus souple que par le passé.

  • Le tissu doit être en double tissage (mailles doubles), en tissage dit sashiko (grain de riz) sur la partie supérieur et en tissage "diamant" sur la partie inférieur.
  • D'un poids compris entre 650 et 750 g / m²
  • Le tissu doit résister à une traction de 2200 N.

Avec les normes 2015, la densité maximale du tissu a été significativement diminuée, sans pour autant diminuer d'autant la résistance à la traction imposée. De fait, à l'heure actuelle, les judogi approuvés IJF sont généralement en composite coton/polyester, alliage permettant une réduction du poids tout en maintenant une grande solidité du tissu.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.intjudo.eu/upload/2014_04/16/139765042667412682/nouvelle_judogi_reglementation_fr_a_partir_de_01_04_15.pdf?PHPSESSID=2pmqhsccmejn2qbtp45s07dke4
  2. http://cestquoitonkim.blogspot.fr
  3. Histoire de la marque KuSakura par son enseigne francophone kusakurashop.fr.
  4. Hayakawa Seni Kogyo aka KuSakura (Wikipedia JP)