Amandine Buchard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Amandine Buchard
Image illustrative de l’article Amandine Buchard
Amandine Buchard en 2021.
Contexte général
Sport pratiqué Judo
Biographie
Nationalité sportive Française
Naissance (26 ans)
Lieu de naissance Noisy-le-Sec[1],[2].
Taille 1,60 m
Catégorie -48 kg (Super-légers)
-52 kg (Poids mi-légers)
Club Paris Saint-Germain
Surnom Bubuche
Palmarès
Jeux olympiques 1 1 -
Championnats du monde - - 2
Championnats d'Europe 1 1 -

Amandine Buchard, née le à Noisy-le-Sec, est une judoka française. Évoluant d'abord dans la catégorie des moins de 48 kg où elle remporte ses premières médailles internationales, l'argent au Championnat d'Europe 2014 et le bronze lors du Championnat du monde de la même année. Elle change en 2016 de catégorie pour rejoindre les moins de 52 kg. Elle obtient une première médaille mondiale (bronze) dans cette catégorie en 2018.

À l'occasion des Jeux olympiques de 2021 à Tokyo, elle obtient la médaille d'argent en moins de 52 kg ainsi que le titre olympique par équipe mixte.

Biographie[modifier | modifier le code]

Amandine Buchard est née le 12 juillet 1995 à Noisy-le-Sec, sa mère est originaire de la ville de Sainte-Marie en Martinique[3],[4].

Elle commence le judo en au Judo Club Noiséen. Après s'être rendu compte que le judo représentait énormément pour elle, elle décide de tenter sa chance dans le haut niveau en rentrant au Pôle Espoirs de Brétigny (2010-2011). Ayant fait une très bonne saison, elle passe un autre palier en entrant au Pôle France d'Orléans (2011-2012). Elle ne cesse de progresser et réussit avec succès sa première année juniors et intègre l'INSEP en .

Elle commence son année 2014 par une troisième place lors du Grand Slam de Paris. Pour sa première sélection avec l'équipe de France, alors qu'elle est toujours juniors à l'âge de 18 ans, elle remporte la médaille d'argent lors du Championnat d'Europe à Montpellier, battue en finale par la Hongroise Éva Csernoviczki[5],[6] championne d'Europe en titre. Pour sa première participation à un Championnat du Monde Senior à Tcheliabinsk, elle élimine au premier tour sur yuko la championne olympique en titre, la Brésilienne Sarah Menezes. Elle remporte finalement la médaille de bronze en battant la Russe Alesya Kuznetsova sur yuko[7]. Durant cette année, elle participe au Championnat du Monde Juniors à Fort Lauderdale, remportant le titre dans la catégorie des moins de 52 kg, puis la médaille d'argent lors de la compétition par équipes.

En 2015, elle ne participe pas aux Jeux européens de Bakou, préférant se consacrer à la préparation de son baccalauréat qu'elle passe en juin[8]. Elle est sélectionnée pour les mondiaux de Kazan. Elle est éliminée au deuxième tour par l'Espagnole Julia Figueroa[9]. En fin d'année, elle est sanctionnée par la Fédération française pour n'avoir pas réussi à faire le poids lors du Grand Slam de Paris[10].

Après une nouvelle pesée manquée pour le tournoi de Paris en février 2016[11], elle décide de changer de catégorie pour rejoindre les moins de 52 kg ce qui condamne sa possibilité de participer aux Jeux olympiques de Rio de Janeiro[12].

Lors de la saison 2017, Amandine Buchard change de catégorie pour concourir en moins de 52 kg. Elle termine 2ème du Grand Prix de Düsseldorf et remporte le Grand Prix de Tbilissi mais elle est éliminée au premier tour du Championnat d'Europe de Varsovie par la Britannique Kelly Edwards aux pénalités[13]. Elle remporte le titre européen dans la compétition par équipes où la France s'impose 5 à 0 face à la Pologne[14]. Lors des mondiaux de Budapest, elle est éliminée en quart de finale par Majlinda Kelmendi[15] Championne Olympique en titre, puis est battue en repêchage par la Russe Natalia Kuziutina aux pénalités lors du golden score[16].

Après cette première saison dans sa nouvelle catégorie, qu'elle considère comme transition, elle obtient en 2018, une deuxième place au Grand Slam de Paris où elle échoue sur trois pénalités face à la Japonaise Uta Abe[17]. Le mois suivant, elle s'impose lors du Grand Prix de Tbilissi pour la deuxième année consécutive face à la Suissesse Evelyne Tschopp[18]. Lors du Championnats d'Europe à Tel-Aviv, elle est battue dès le premier tour par la Roumaine Andreea Chițu[19]. Elle retrouve une place sur un podium mondial lors des mondiaux de Bakou où, battue par la Japonaise Uta Abe en demi-finale, elle s'impose lors du combat pour la médaille de bronze face à la Belge Charline Van Snick sur waza-ari[20].

En 2019, c'est en tant que no 1 mondiale qu'elle se rend à Minsk pour les Jeux européens[21]. En demi-finale, elle est opposée à la Kosovare Majlinda Kelmendi, championne olympique en 2016 à Rio de Janeiro, double championne du monde, en 2013 et 2014 et triple championne d’Europe, s'inclinant lors du golden score[21]. Elle remporte la médaille de bronze en s'imposant ensuite face à l'Italienne Odette Giuffrida vice championne olympique en 2016 à Rio de Janeiro, sur un waza-ari, également lors du golden score[21]. Lors des mondiaux de Tokyo, elle est opposée en demi-finale à la Russe Natalia Kuziutina qui s'impose en golden score sur waza-ari, avant de s'incliner face à la Japonaise Ai Shishime lors du combat pour la médaille de bronze[22]. Elle a remporté par la suite le Grand Slam d'Osaka en 2019, où elle s'est imposée en finale face à Uta Abe, double championne du monde et invaincue depuis 3 ans, et ce devant son public nippon.

Le 16 avril 2021, elle est sacrée championne d’Europe à Lisbonne (Portugal), en battant par ippon l’italienne Odette Giuffrida en finale[23].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Elle est divorcée de Nieke Nordmeyer le 27 juillet 2020.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Année Compétition Lieu Résultat Catégorie
2021 Jeux olympiques Tokyo 2e Moins de 52 kg

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Année Compétition Lieu Résultat Catégorie
2011 Championnats du monde Cadettes Kiev 3e Moins de 48 kg
2013 Championnats du monde Juniors Ljubljana 3e Moins de 48 kg
2014 Championnats du monde Tcheliabinsk 3e Moins de 48 kg
Championnats du monde Juniors Fort Lauderdale 1re Moins de 52 kg
2018 Championnats du monde Bakou 3e Moins de 52 kg

Championnat d'Europe[modifier | modifier le code]

Année Compétition Lieu Résultat Catégorie
2011 Championnats d'Europe Cadettes Cottonera 2e Moins de 48 kg
2014 Championnats d'Europe Montpellier 2e Moins de 48 kg
2019 Jeux européens (Championnat d'Europe) Minsk 3e Moins de 52 kg
2021 Championnats d'Europe Lisbonne 1re Moins de 52 kg

Par équipe[modifier | modifier le code]

Année Compétition Lieu Résultat
2013 Championnats du monde Juniors (équipe) Ljubljana 2e
2014 Championnats du monde Juniors (équipe) Fort Lauderdale 2e
2017 Championnats d'Europe Seniors (équipe) Varsovie 1re
2018 European Club Championships - Europa League Bucarest 1re
2019 European Club Championships - Golden League Oviedas 1re
2019 Championnats du monde Seniors (mixte) Tokyo 2e
2021 Jeux olympiques (équipe Mixte) Tokyo 1re

Tournois Grand Chelem, Grand Prix & Masters[modifier | modifier le code]

Année Compétition Lieu Résultat Catégorie
2013 Grand Chelem Abou Dhabi 1re[24] Moins de 48 kg
2014 Grand Chelem Paris 3e Moins de 48 kg
Grand Prix Jeju 1re Moins de 48 kg
2017 Grand Prix Düsseldorf 2e Moins de 52 kg
Grand Prix Tbilissi 1re Moins de 52 kg
Grand Chelem Ekaterinbourg 3e Moins de 52 kg
Grand Chelem Tokyo 3e Moins de 52 kg
Masters mondial Saint-Pétersbourg 2e Moins de 52 kg
2018 Grand Chelem Paris 2e Moins de 52 kg
Grand Prix Tbilissi 1re Moins de 52 kg
Grand Prix Zagreb 2e Moins de 52 kg
Grand Chelem Osaka 3e Moins de 52 kg
Masters mondial Guangzhou 2e Moins de 52 kg
2019 Grand Prix Marrakech 1re[25] Moins de 52 kg
Grand Chelem Bakou 1re Moins de 52 kg
Grand Chelem Osaka 1re Moins de 52 kg
Masters mondial Qingdao 2e Moins de 52 kg
2020 Grand Chelem Budapest 1re Moins de 52 kg
2021 Masters mondial Doha 1re Moins de 52 kg

Championnats de France individuel et par équipe[modifier | modifier le code]

Année Compétition Catégorie
2010 3e au Championnat de France Cadettes FFJDA moins de 52 kg
2011 3e au Championnat de France Cadettes UNSS moins de 48 kg
Championne de France Cadettes FFJDA moins de 48 kg
2012 Championne de France Juniors moins de 48 kg
Championne de France Séniors 1re DIV moins de 48 kg
2013 Championne de France Séniors 1re DIV moins de 48 kg[26]
2015 Championne de France 1re Division par équipe
2017 Championne de France Séniors 1re DIV moins de 52 kg
Championne de France 1re Division par équipe
2020 3e au Championnat de France 1re Division par équipe

Autres compétitions[modifier | modifier le code]

Année Compétition Catégorie
2011 1re à l'European Cup Cadettes Szczyrk moins de 48 kg
2012 2e à l'European Cup Juniors Saint-Petersburg moins de 48 kg
2e à l'European Cup Juniors Lyon moins de 48 kg
1re à l'European Cup Juniors Leibnitz moins de 48 kg
1re à l'European Cup Juniors Varsovie moins de 48 kg
2015 1re à l'European Cup Seniors Sarajevo moins de 52 kg
2016 3e à l'European Open Seniors Glasgow moins de 52 kg
2017 1re à l'European Cup Seniors Malaga moins de 52 kg
1re à l'African Open Seniors Tunis moins de 52 kg

Décorations[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Florent Bouteiller, « Amandine Buchard, l’effrontée des tatamis », sur combat.blog.lemonde.fr, .
  2. JUDO – CHAMPIONNATS DU MONDE : BUCHARD AU PIED DU PODIUM, LE BLOUCH ÉLIMINÉ EN SEIZIÈMES, sport365, 26 août 2019
  3. Amandine Buchard, l'effrontée des tatamis, lemonde, 6 février 2013
  4. Amandine Buchard la force et l'avenir, franceantilles, 22 octobre 2013
  5. « JUDO : Automne Pavia et Loïc Korval, champions d’Europe », sur leparisien.fr, .
  6. « Judo : Amandine Buchard, vice-championne d'Europe à 18 ans ! », sur lepoint.fr, .
  7. « - 48 kg : Le bronze pour Buchard », sur lequipe.fr, .
  8. « Judo : Amandine Buchard, le bac d'abord », sur sports.orange.fr.
  9. « Championnats du monde : Amandine Buchard s'incline au deuxième tour », sur lequipe.fr, .
  10. « Amandine Buchard sanctionnée », sur lequipe.fr, .
  11. Ils m’ont rendue psychopathe, leparisien, 16 mars 2017
  12. « Judo : Buchard change de catégorie et dit adieu aux JO », sur rmcsport.bfmtv.com, .
  13. « Championnats d'Europe : Amandine Buchard out, Hélène Receveaux en quarts », sur lequipe.fr, .
  14. « Euro-2017 - Les judokates françaises championnes d'Europe par équipes », sur sport.francetvinfo.fr, .
  15. « Mondiaux : Amandine Buchard s'incline en quarts », sur lequipe.fr, 29 aoüt 2017.
  16. Vincent Guiraud, « Mondiaux 2017 : Toujours pas de médaille française à Budapest », sur eurosport.fr, .
  17. « Paris Grand Slam - Agbegnenou au top, Buchard et Gneto médaillées », sur eurosport.fr, .
  18. « Grand Prix de Tbilissi : Amandine Buchard impériale en moins de 52 kilos », sur lequipe.fr, .
  19. « Championnats d'Europe : Amandine Buchard et Hélène Receveaux éliminées d'entrée », sur lequipe.fr, .
  20. « Championnats du monde : Amandine Buchard en bronze », sur lequipe.fr, .
  21. a b et c « Championnats d’Europe. 52 kg : Buchard en bronze », sur letelegramme.fr, .
  22. « Mondiaux de judo : la Martiniquaise Amandine Buchard (-52 kg) échoue au pied du podium », sur la1ere.francetvinfo.fr, .
  23. Judo : Amandine Buchard sacrée championne d’Europe en moins de 52 kg, lemonde, 16 avril 2021
  24. Florent Bouteiller, « Amandine Buchard survole Abou Dhabi », sur combat.blog.lemonde.fr, .
  25. « Grand Prix de Marrakech : Amandine Buchard s'impose, Mélanie Clément en bronze », sur lequipe.fr, .
  26. Florent Bouteiller, « Du judo champagne à Marseille », sur combat.blog.lemonde.fr, .
  27. « Décret portant nomination », sur legifrance.gouv.fr (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]