Ouville-l'Abbaye

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ouville-l'Abbaye
Ouville-l'Abbaye
L'église et cimetière.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Seine-Maritime
Arrondissement Rouen
Intercommunalité Communauté de communes Plateau de Caux-Doudeville-Yerville
Maire
Mandat
Jacques Lemercier
2020-2026
Code postal 76760
Code commune 76491
Démographie
Population
municipale
672 hab. (2017 en augmentation de 4,19 % par rapport à 2012)
Densité 92 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 41′ 44″ nord, 0° 51′ 43″ est
Altitude Min. 134 m
Max. 173 m
Superficie 7,31 km2
Élections
Départementales Canton d'Yvetot
Législatives Dixième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Normandie
Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
Ouville-l'Abbaye
Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime
Voir sur la carte topographique de la Seine-Maritime
City locator 14.svg
Ouville-l'Abbaye
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Ouville-l'Abbaye
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Ouville-l'Abbaye
Liens
Site web www.ouvillelabbaye.fr

Ouville-l'Abbaye est une commune française située dans le département de la Seine-Maritime en région Normandie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Ouville tire son nom du gaulois Ou ou Eu et signifie un « pré ou un marécage, un terrain humide ou boueux ».

L'Abbaye : en 1272, il existe un hospice de lépreux ou ladrerie desservi par des frères et des sœurs qui soignent les maladies dans leur maison d'Ouville. On appelle communément cette maison « Ouville l'abbaye » et elle porte ce titre dans les Lettres d'Henri V, roi d'Angleterre. Les Anglais donnaient le nom d'abbaye à de simples prieurés.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1988 mars 2008 Kléber David[1]    
mars 2008 mai 2020[2] Olivier Leconte PS[3] Proviseur du lycée agricole d'Yvetot
Vice-président du syndicat des bassins-versants de la Durdent (2014 → ? )
mai 2020[4] En cours
(au 10 août 2020)
Jacques Lemercier    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[6].

En 2017, la commune comptait 672 habitants[Note 1], en augmentation de 4,19 % par rapport à 2012 (Seine-Maritime : +0,04 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
550609617648864937931984962
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
882850864785772617609617545
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
502440410402405317323316267
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
338285405483602553600637680
2017 - - - - - - - -
672--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Martin[9].
  • Prieuré (ancien) d'Augustins Notre-Dame puis de Feuillants[10].
  • Château d'Ouville, demeure seigneuriale de grands parlementaires aux XVIIe et XVIIIe siècles[11]. C'est un château de style Louis XIII avec 6 pavillons. À l'intérieur, remarquable escalier central du XVIIIe. Le domaine est inscrit à l'Inventaire Supplémentaire depuis 1991[12].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. La salle polyvalente de la commune porte le nom de ce maire depuis 2009 : « Une salle « Kléber David » : La salle polyvalente porte désormais le nom de l'ancien maire », Paris-Normandie,‎ (lire en ligne, consulté le 10 septembre 2020) « Un bel hommage à celui qui a dirigé la commune durant deux décennies de 1988 à 2008 avant de passer la main ».
  2. « Municipales 2020. À Ouville-l’Abbaye, Olivier Leconte raccroche les gants : Le maire s’apprête à quitter ses fonctions pour se consacrer pleinement à son métier. Il restera néanmoins sur la scène publique à Tôtes, sa nouvelle commune de résidence », Paris-Normandie,‎ (lire en ligne, consulté le 10 septembre 2020) « Une page se tourne à Ouville-l’Abbaye. Après trois mandats dont deux en qualité de maire, Olivier Leconte s’apprête à quitter ses fonctions. Conseiller municipal en 2001, Olivier Leconte devient maire en 2008, soit dix-neuf années au sein du conseil ».
  3. « Ouville-l’Abbaye : le maire Olivier Leconte se présente aux élections régionales sur la liste PS : Le maire Olivier Leconte se présente aux élections régionales sur la liste PS menée par Nicolas Mayer-Rossignol », Paris-Normandie,‎ (lire en ligne, consulté le 10 septembre 2020).
  4. « Municipales 2020. Jacques Lemercier élu nouveau maire d’Ouville-l’Abbaye : Le conseil municipal a désigné Jacques Lemercier au poste de premier magistrat », Paris-Normandie,‎ (lire en ligne, consulté le 10 septembre 2020) « Après deux mandats à la tête de la commune d’Ouville-l’Abbaye, Olivier Leconte ne s’était pas représenté, et c’est son adjoint, Jacques Lemercier, qui a repris le flambeau. Conseiller municipal en 2008, puis adjoint en 2014, Jacques Lemercier a été élu maire, lundi 25 mai 2020, avec 14 voix et un bulletin blanc ».
  5. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  9. Notice no IA00020582, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  10. Notice no IA00020588, base Mérimée, ministère français de la Culture
  11. Notice no PA00101109, base Mérimée, ministère français de la Culture
  12. « Château d'Ouville », sur www.seine-maritime-tourisme.com (consulté le 2 avril 2019)