Ornano

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ornano (homonymie).

L'Ornano (en corse Urnanu, prononcé [ur.ˈnaː.nu]) est une microrégion de Corse-du-Sud, située en rive droite des moyenne et basse vallées du Taravo. Son chef-lieu historique est Santa-Maria-d'Ornano.

Géographie[modifier | modifier le code]

L'Ornano désigne l'ensemble des territoires en rive droite du Taravo à l'ouest du col de Granace, c'est-à-dire le canton de Santa-Maria-Siché privé des communes de Pietrosella et Coti-Chiavari et de la partie littorale des communes de Grosseto-Prugna (Porticcio) et Albitreccia (Molini), toutes d'anciennes terres de transhumance hivernale des habitants de la vallée du Taravo mais situées versant Prunelli. L'Ornano est limité à l'est par le col de Granace, accès vers la haute vallée du Taravo (microrégion du Talavo). Au nord et à l'ouest, il est séparé de la vallée du Prunelli par le massif de la Pointe de Mantelluccio qui perd de l'altitude au niveau du col Saint-Georges et se prolonge jusqu'au Capu Neru. Enfin il est limité au sud par la Mer Méditerranée et au sud-est par le cours du Taravo qui le sépare de l'Istria.

La microrégion de l'Ornano désigne, en descendant vers la mer, les villages de :

Elle comprend également les hameaux de :

La pieve religieuse[modifier | modifier le code]

L'église piévane, ou "pieve" d'Urnanu était l'église de San Ghjuvanni Battista , située sur la commune d'Urbalaconu[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Geneviève Moracchini-Mazel, Les Églises Romanes de Corse, Paris, Klincksieck, CNRS, , 451 p., p. 370

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]