Olivier de Lagarde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un journaliste image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un journaliste français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (avril 2016).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Olivier de Lagarde, né le 5 septembre 1965 à Paris, est un journaliste français de radio et de télévision. Il est notamment rédacteur en chef adjoint de France Info[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Olivier de Lagarde naît le 5 septembre 1965 à Paris, dans une famille de journalistes : son père Pierre de Lagarde est journaliste et producteur télé de l'émission Chefs-d'œuvre en péril, et sa mère France de Lagarde, journaliste à La Vie Catholique. Il est marié à Anne de Lagarde, chargée des relations extérieures à Télérama, et a trois enfants.

Ancien élève de l'IEP de Strasbourg et de l'université Paris 1, Panthéon Sorbonne, il est diplômé d'une maîtrise de sciences politiques, d'une licence d'histoire et d'une licence d'administration publique.

France Info[modifier | modifier le code]

Il fait l'essentiel de sa carrière professionnelle à France Info où il entre en 1991. Reporter, présentateur et chroniqueur, la revue de presse de la station lui est confié en 1995, il l'assure chaque matin pendant neuf ans. Présentateur fil rouge de la tranche matinale de la station à partir de 2004, il a notamment en charge l'interview politique. Durant cinq ans, on lui confie ensuite l'animation de l'antenne en début de soirée avec notamment Qu'en pensez-vous, débat d'actualité où il reçoit quotidiennement de nombreuses personnalités.

Parallèlement, il présentera pendant huit ans l'émission Patron chef d'entreprise chaque samedi sur France Info.

En 2013, on lui confie la rubrique Idées de France Info avec l'émission Un monde d'idées : diffusée du lundi au vendredi, c'est une interview long format d'intellectuels, artistes, politiques, chefs d'entreprises, universitaires, écrivains présentée en trois volets quotidiennement.

Depuis septembre 2014, il présente également Ça nous marque chaque dimanche : interview d'un chef d'entreprise portant une marque particulièrement emblématique.

À la télévision[modifier | modifier le code]

Olivier de Lagarde débute en 1998 sur la sept-Arte dans la Semaine de l'économie où il est chargé du portrait de l'invité. En 2003, il devient chroniqueur pour l'émission Merci Pour l'info sur Canal+. En 2008, il assure la co-présentation de l'interview politique d'Itélé tous les soirs à 19h15.

Chroniqueur sur Public Sénat, il devient en 2011 présentateur de l'émission Face aux idées sur La Chaîne parlementaire, rendez-vous mensuel présenté en première partie de soirée.

Olivier de Lagarde est en outre invité régulièrement comme éditorialiste sur les plateaux d'I-Télé ou de LCP pour commenter l'actualité.

Édition / Enseignement[modifier | modifier le code]

Chargé de cours à Science Po Journalisme depuis 2013, il y enseigne les techniques de l'interview.

Il est conseiller éditorial des éditions Débats publics.

Olivier de Lagarde est l'auteur-coordinateur des Roitelets ou la France des fiefs, édition L'Archipel, janvier 2014.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Olivier de Lagarde est président du club Churchill, associations de journalistes épicuriens, ainsi que vice président du Press club de France. Il est membre du jury du prix de l'humour politique.

Il est officier de l'ordre national du Mérite[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Hélène Reitzaum, « France Info : « L'info ne s'arrête pas à 19 heures » », sur Le Figaro,‎ (consulté le 7 avril 2016)
  2. « Légion d'honneur et Ordre du Mérite pour journalistes et dirigeants de médias (2005-2010) », sur Acrimed,‎ (consulté le 7 avril 2016)