Chefs-d'œuvre en péril

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Chefs-d'œuvre en péril
Genre Documentaire
Création Pierre de Lagarde
Réalisation Pierre de Lagarde
Narration Pierre de Lagarde
Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Production
Format d’image Noir et blanc
Production Pierre de Lagarde
Diffusion
Diffusion Antenne 2
Ancienne diffusion RTF Télévision (1962-1964)
Deuxième chaîne de l'ORTF (1964-1974)
Date de première diffusion 1962
Date de dernière diffusion 1975

Chefs-d'œuvre en péril est une ancienne émission de télévision culte de la télévision française des années 1960 et 1970, ainsi qu'un prix d'architecture sur le thème de la sauvegarde et de la restauration du patrimoine architectural en France. Créée et présentée par l'historien producteur Pierre de Lagarde, elle est diffusée sur RTF Télévision de 1962 à 1964, sur la deuxième chaîne de l'ORTF de 1964 à 1974 et sur Antenne 2 jusqu'en 1975[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Après la diffusion d'une enquête, présentée à la télévision, sur la disparition d'une statue dans une église, Pierre de Lagarde reçoit de très nombreux témoignages de téléspectateurs. Il imagine alors une émission sur le thème de la sauvegarde du patrimoine français[2]. Quelques personnalités sont invitées à l'émission dont Louis de Funès, Jacques Tati et le ministre de la Culture Jacques Duhamel.

Cette émission permet de faire affluer soutiens, dons, bénévoles, fouilleurs pour sauver de la ruine ou de la destruction plus de cent-cinquante monuments.

Les prix « Chefs-d'œuvre en péril » récompensent les actions de sauvegarde du patrimoine français, et sont remis par André Malraux ou Valéry Giscard d'Estaing au Palais de l'Élysée.

Lauréats du prix Chefs-d'œuvre en péril[modifier | modifier le code]

Au cinéma[modifier | modifier le code]

  • Dans le film Le Tatoué sorti en 1968, le comte de Montignac joué par Jean Gabin reçoit la visite de deux journalistes de l'émission Chefs-d'œuvre en péril venus faire un reportage sur son château du Périgord.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]