O Captain! My Captain!

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
O Captain! My Captain!
Auteur
Langue
Publication
Sequel to Drum-Taps (en) +

O Captain! My Captain! est un poème de Walt Whitman. Il fut composé en hommage au président des États-Unis Abraham Lincoln, assassiné le 14 avril 1865. Le poème parut la même année dans un appendice à la dernière version de Feuilles d'herbe(Leaves of Grass).

Le poème se compose de trois strophes et commence par la célèbre apostrophe : O Captain! my Captain!.

Texte original et sa traduction française[modifier | modifier le code]

O Captain! My Captain!
O Captain! My Captain! our fearful trip is done;
The ship has weather'd every rack, the prize we sought is won;
The port is near, the bells I hear, the people all exulting,
While follow eyes the steady keel, the vessel grim and daring
But O heart! heart! heart!
O the bleeding drops of red,
Where on the deck my Captain lies,
Fallen cold and dead.


O Captain! My Captain! rise up and hear the bells;
Rise up — for you the flag is flung — for you the bugle trills;
For you bouquets and ribbon'd wreaths — for you the shores a-crowding;
For you they call, the swaying mass, their eager faces turning
Here Captain! dear father!
This arm beneath your head;
It is some dream that on the deck,
You've fallen cold and dead.


My Captain does not answer, his lips are pale and still;
My father does not feel my arm, he has no pulse nor will;
The ship is anchor'd safe and sound, its voyage closed and done;
From fearful trip the victor ship comes in with object won
Exult, O shores, and ring, O bells!
But I with mournful tread,
Walk the deck my Captain lies,
Fallen cold and dead.
Ô Capitaine ! Mon Capitaine !
Ô Capitaine ! Mon Capitaine ! Notre voyage effroyable est terminé
Le vaisseau a franchi tous les caps, la récompense recherchée est gagnée
Le port est proche, j'entends les cloches, la foule qui exulte,
Pendant que les yeux suivent la quille franche, le vaisseau lugubre et audacieux.
Mais ô cœur ! cœur ! cœur !
Ô les gouttes rouges qui saignent
Sur le pont où gît mon Capitaine,
Étendu, froid et sans vie.


Ô Capitaine ! Mon Capitaine ! Lève-toi pour écouter les cloches.
Lève-toi: pour toi le drapeau est hissé, pour toi le clairon trille,
Pour toi les bouquets et guirlandes enrubannées, pour toi les rives noires de monde,
Elle appelle vers toi, la masse ondulante, leurs visages passionnés se tournent:
Ici, Capitaine ! Cher père !
Ce bras passé sous ta tête,
C'est un rêve que sur le pont
Tu es étendu, froid et sans vie.


Mon Capitaine ne répond pas, ses lèvres sont livides et immobiles;
Mon père ne sent pas mon bras, il n'a plus pouls ni volonté.
Le navire est ancré sain et sauf, son périple clos et conclu.
De l'effrayante traversée le navire rentre victorieux avec son trophée.
Ô rives, exultez, et sonnez, ô cloches !
Mais moi d'un pas lugubre,
J'arpente le pont où gît mon capitaine,
Étendu, froid et sans vie.

Sur les autres projets Wikimedia :

Références dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

  • Une des références les plus connues à ce poème apparaît dans le film Le Cercle des poètes disparus (La Société des poètes disparus au Québec). Le premier jour de cours, John Keating (interprété par Robin Williams), professeur de littérature, invite ses élèves à l'appeler : « Ô Capitaine ! Mon Capitaine ! ».
  • Le vers "Oh Captain ! My Captain !" est aussi repris dans l'épisode 3 de la saison 5 de la série How I Met Your Mother, Barney rappelant Ted après que celui-ci a constaté que le cours qu'il lui donnait ne lui servait à rien.
  • Dans le jeu vidéo Mass Effect, Ashley Williams y fait référence en parlant au commandant Shepard, montrant ainsi qu'en dépit des apparences elle est sensible à la poésie.
  • Le vers "Oh Captain ! My Captain !" est repris dans L'Arme fatale 4 après que le sergent Murtaugh et le sergent Riggs obtiennent leurs badges de capitaines en sortant du bureau du capitaine.
  • Le vers "Oh Capitaine ! Mon Capitaine !" est repris dans le refrain du morceau O Capitaine du collectif Beni Snassen (composé entre autres de Wallen et Abd al Malik)
  • Dans la série télévisée Torchwood, les vers "Oh capitaine ! Mon Capitaine !" sont prononcés par le personnage de Susie, peu avant sa mort.
  • Dans l'univers des comic-books, il s'agit du poème préféré de Bruce Wayne, alias Batman, dans la saga Hush par Jeph Loeb et Jim Lee. Dans Batman : Silence, Bruce Wayne récite quelques lignes de ce poème durant l'enterrement de son ami d'enfance Thomas Eliot.
  • Dans la série télévisée 90210 Beverly Hills : Nouvelle Génération, dans l'épisode 23 de la saison 1, Liam utilise la référence "Oh Capitaine! Mon Capitaine" en parlant au professeur Ryan Matthews qui tente de l'aider.
  • Dans la série télévisée Bunheads, dans l'épisode 10 de la saison 1, les filles, s'apercevant du départ de Michelle, l'interpellent avec le vers "Oh Captain ! My Captain !" pour essayer de la retenir.
  • Dans l'épisode 2 de la saison 3 de la série Suits, avocats sur mesure, Mike Ross dit "Oh Captain, my Captain" à la suite du discours d'Adieu de Louis Litt.
  • Dans le premier épisode de saison 6 de la série MASH Le Caporal Maxwell Klinger dit au Patient Schaeffer La phrase Oh Capitaine Mon capitaine
  • Dans le jeux vidéo Dofus, une quête porte le nom de "Ô capitaine, mon capitaine"
  • Dans le premier épisode de la saison huit de Doctor Who, le Douzième emploie les deux premières vers face à son ennemi.