Novembre 1918

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Novembre 1918
Nombre de jours 30
Premier jour Vendredi 1er novembre 1918
5e jour de la semaine 44
Dernier jour Samedi 30 novembre 1918
6e jour de la semaine 48

Calendrier
novembre 1918
Sem Lu Ma Me Je Ve Sa Di
44         1er 2 3
45 4 5 6 7 8 9 10
46 11 12 13 14 15 16 17
47 18 19 20 21 22 23 24 
48 25 26 27 28 29 30  
1918Années 1910XXe siècle

Mois précédent et suivant
Précédent Octobre 1918 Décembre 1918 Suivant
Novembre précédent et suivant
Précédent Novembre 1917 Novembre 1919 Suivant

Chronologies par zone géographique
Chronologies thématiques

Événements[modifier | modifier le code]

  • Fondation du Parti communiste néerlandais (Communistische Partij Nederland - CPN).
  • Occupation de Fiume par les troupes italiennes et un contingent français
  • Création du parti populiste (DVP) et du parti national allemand (DNVP) fin novembre.


  • 7 novembre :
    • La Grande-Bretagne obtient de la France qu'elle signe une déclaration commune affirmant que le but des Alliés en Orient est « l'établissement de gouvernements et d'administrations indigènes » que les populations arabes « se seront librement données ».
    • Allemagne : Kurt Eisner prend la tête d'un conseil d'ouvriers et de soldats à Munich et tente de fonder une Confédération des États du Sud.
    • Une délégation conduite par Mihály Károlyi est reçue à Belgrade par Franchet d'Espeyrey pour signer un armistice sur le front balkanique.
  • 11 novembre :
    • Signature de l'Armistice à Rethondes entre l'Allemagne et les Alliés, marquant la fin de la Première Guerre mondiale.
    • Retour de la Lorraine allemande et de l'Alsace à la France (fin le 22 novembre).
    • Nomination de Józef Piłsudski comme chef d'armée de Pologne.
    • L'indépendance de l'Estonie est à nouveau proclamée après la capitulation des Allemands;
    • au cours de la Première Guerre mondiale, l'Allemagne construisit 38 000 avions, la Grande-Bretagne 55 100 et la France 51 700 dont la moitié pour la seule année 1918. À la fin du conflit, l'armée américaine qui ne comptait aucun appareil opérationnel 24 mois plus tôt, compte 2 107 avions. Du côté des pilotes, les « as » de la Grande Guerre les plus fameux furent l'Allemand Manfred von Richthofen (80 victoires homologuées), le Français René Fonck (75 victoires homologuées) et le Canadien Billy Bishop (72 victoires homologuées). Si le « Baron Rouge » trouve la mort au cours du conflit, Fonck et Bishop lui survivent;
    • démonstration de virtuosité des pilotes chinois au-dessus de Pékin à l'occasion de cette journée de la paix. Ils passent au ras des bâtiments et de la foule.
  • 13 novembre :
    • les forces alliées occupent Constantinople.
    • Égypte : les nationalistes, dirigés par Saad Zaghlul forment une délégation (en arabe, Wafd) qui rencontre le haut-commissaire britannique en Égypte, sir Reginald Wingate, qui refuse d'entendre leurs revendications et affirme que la Grande-Bretagne doit maintenir sa souveraineté sur le pays. De toute l'Égypte, des mandats de soutien populaires sont envoyés au Wafd, lui conférant une véritable audience nationale. Le Wafd tente de rejoindre Londres pour discuter avec le gouvernement britannique du statut futur de l'Égypte, mais les autorités du Caire empêchent ce départ.
    • L'armistice de Belgrade signée par le général Louis Franchet d'Espérey avec le gouvernement de Mihály Károlyi fixe la ligne de démarcation entre Hongrois et Roumains en Transylvanie. Le Banat est occupé par la Serbie.
    • Union du Monténégro et de la Serbie après la déposition du roi Nicolas Ier de Monténégro.
    • Allemagne : Fondation du Stahlhelm (casque d'acier) par F. Sedte, recrutant les anciens combattants allemands déçus par la défaite.
  • 18 novembre : déclaration d'indépendance de la Lettonie. Les troupes bolchéviques s'emparent de Rīga et remplacent le gouvernement letton modéré par un régime prosoviétique. Guerre civile (1918-1920).
  • 28 novembre : les troupes anglo-françaises du Levant, renforcées de trois bataillons arméniens, débarquent à Alexandrette, dans le but de créer en Cilicie un foyer national arménien sous la protection de la France. Répondant à l'appel du haut-commissaire Georges-Picot, 150 000 Arméniens émigrés en Syrie et en Mésopotamie viennent s'installer dans la région.

Naissances[modifier | modifier le code]

Décès[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]