Génération Z

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La génération Z est la génération des personnes nées entre 1995[1],[2],[3] et 2010[4],[5] (bien que les délimitations varient selon les définitions[6],[7],[8]). Elle succède à la génération Y et précède la génération Alpha (en)[9],[4],[10]. Elle est définie comme une génération née alors que le numérique était déjà bien installé dans la société[9].

Cependant, il faut appréhender ces descriptions de « générations » avec prudence, car définir une homogénéité de perception, de pensée et de comportement entre différentes personnes sur le seul critère de la période de naissance peut être réducteur (voir à ce sujet l'article Génération (sciences sociales)).

Concept[modifier | modifier le code]

La génération Z représente, d’après un rapport publié par le Pew Research Center[8], les personnes qui ont toujours connu un monde avec une forte présence de l'informatique et d'Internet.

Didier Pitelet, fondateur de l'agence marketing Moons'Factory, décrit ces individus comme des utopistes peu dociles qui exigeront une nouvelle gestion entrepreneuriale. Selon Pitelet, leur énergie devra être canalisée à des fins positives, ce qui supposera de mettre en place des modèles de gestion structurants, éducatifs et psychologiques[11].

Selon Nicolas Sadirac, fondateur de l'École pour l'informatique et les nouvelles technologies (EPITECH) et ancien directeur général de l'école 42, la génération Z a « un rapport décomplexé à l'erreur ! Pour eux, c'est normal de se tromper : ils ne diabolisent pas l'échec comme les autres générations »[12].

Dénominations[modifier | modifier le code]

Les dénominations de cette génération sont liées aux dénominations des générations précédentes.

Ainsi, l'expression « génération Z » est utilisée pour avoir une suite logique dans l’alphabet après les générations X et Y.

En outre, l'appellation « zoomer » est construite en analogie et contraste avec le terme « boomer » désignant les personnes nées du baby-boom ; cependant, là où boomer n'est pas forcément péjoratif, zoomer l'est[13].

Enfin, elle est aussi appelée « nouvelle génération silencieuse », car elle ressemblerait, sous certains aspects, à cette génération du début du XXe siècle[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « 5 idées à retenir de… « Génération Z » », sur Les Echos, (consulté le 21 mai 2021)
  2. Par Romain Baheux Le 3 juillet 2017 à 15h53, « Xennial, Millennial, Z : à quelle génération appartenez-vous ? », sur leparisien.fr, (consulté le 21 mai 2021)
  3. Audrey Chabal, « Pour Comprendre La Génération Z, Il Faut Repartir De La Base : La Famille », sur Forbes France, (consulté le 21 mai 2021)
  4. a et b (en) Daniel Lavelle, « Move Over, Millennials and Gen Z – Here Comes Generation Alpha », sur The Guardian, (consulté le 21 juin 2020)
  5. (en) Ursula Perano, « Meet Generation Alpha, the 9-Year-Olds Shaping our Future », sur Axios, (consulté le 25 novembre 2020)
  6. (en) American Psychological Association, « Stress in America™ 2018: Stress and Generation Z Interactive Graphics », sur apa.org, (consulté le 21 juin 2020)
  7. (en) « Gen Z Is Coming to Your Office. Get Ready to Adapt », sur The Wall Street Journal (consulté le 21 juin 2020)
  8. a et b (en) Michael Dimock, « Defining Generations : Where Millennials End and Generation Z Begins », sur Pew Research Center, (consulté le 21 juin 2020)
  9. a b et c Office québécois de la langue française, « Génération Z », sur Le Grand Dictionnaire terminologique, (consulté le 5 mai 2020)
  10. (en) Genevieve Shaw Brown, « After Gen Z, Meet Gen Alpha. What to Know About the Generation Born 2010 to Today », sur ABC News, (consulté le 21 juin 2020)
  11. Marie-Sophie Ramspacher, « La génération Z sera plus difficile à manager que les Y », sur Les Échos, (consulté le 31 juillet 2020)
  12. Adrian De San Isidoro, « Génération Z : la définir et la manager », sur Le Journal du Net, (consulté le 31 juillet 2020)
  13. (en) « Words We're Watching : « Zoomer » », sur Merriam-Webster (consulté le 22 octobre 2020)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Luc Excousseau, La mosaïque des générations. Comprendre les sensibilités et les habitudes des Français, Paris, D'organisation, 2000, 520 p. (ISBN 2708125036).
  • Daniel Ollivier et Catherine Tanguy, Génération Y et Z : Le grand défi de l'intergénérationnel, Paris, De Boeck, 2017, 272 p. (ISBN 9782807307162).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]