Génération Z

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jeunes filles de la générations Z en train d'envoyer des photos

La génération Z est la génération des personnes nées entre 1996[1],[2],[3],[4] (bien que les délimitations varient selon les définitions[5],[6],[7],[8]) et 2010[9],[10]. Elle succède à la génération Y et précède la génération Alpha[11],[9],[12]. Elle est définie comme une génération née alors que les communications numériques étaient déjà bien installées dans la société[11].

Cependant, il faut appréhender ces descriptions de « générations » avec prudence, car définir une homogénéité de perception, de pensée et de comportement entre différentes personnes sur le seul critère de la période de naissance peut être réducteur (voir à ce sujet l'article Génération (sciences sociales)).

Dénominations[modifier | modifier le code]

La plupart des dénominations de cette génération sont liées aux dénominations des générations précédentes. Ainsi, l'expression « génération Z » est utilisée pour avoir une suite logique dans l’alphabet après les générations X et Y. En outre, l'appellation « zoomer » est construite en analogie et contraste avec le terme « boomer » désignant les personnes nées du baby-boom. Enfin, elle est aussi appelée « nouvelle génération silencieuse », car elle ressemblerait, sous certains aspects, à cette génération du début du XXe siècle[11].

Le Z ferait aussi référence à « zappeur »[7].

Concept[modifier | modifier le code]

La génération Z représente, d’après un rapport publié par le Pew Research Center[3], les personnes qui ont toujours connu un monde avec une forte présence de l'informatique et d'Internet. Comparée aux générations précédentes, la génération Z se définirait par ses relations au travers de plateformes virtuelles plutôt que par ses relations réelles[13].

Didier Pitelet, fondateur de l'agence marketing Moons'Factory, décrit ces individus comme des utopistes peu dociles qui exigeront une nouvelle gestion entrepreneuriale. Selon Pitelet, leur énergie devra être canalisée à des fins positives, ce qui supposera de mettre en place des modèles de gestion structurants, éducatifs et psychologiques[14].

Selon Nicolas Sadirac, fondateur de l'École pour l'informatique et les nouvelles technologies (EPITECH) et ancien directeur général de l'école 42, la génération Z a « un rapport décomplexé à l'erreur ! Pour eux, c'est normal de se tromper : ils ne diabolisent pas l'échec comme les autres générations »[15].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) American Psychological Association, « Stress in America™ 2018: Stress and Generation Z Interactive Graphics », sur apa.org, (consulté le )
  2. (en) Janet Adamy, « Gen Z Is Coming to Your Office. Get Ready to Adapt », sur The Wall Street Journal, (consulté le )
  3. a et b (en) Michael Dimock, « Defining Generations : Where Millennials End and Generation Z Begins », sur Pew Research Center, (consulté le )
  4. (en) Henrik Bresman et Vinika Devasar Rao, « A Survey of 19 Countries Shows How Generations X, Y, and Z Are — and Aren’t — Different », Harvard Business Review,‎ (ISSN 0017-8012, lire en ligne, consulté le )
  5. « 5 idées à retenir de… « Génération Z » », sur Les Échos, (consulté le )
  6. https://genhq.com/igen-gen-z-generation-z-centennials-info/ The Center for Generational Kinetics
  7. a et b Par Romain Baheux Le 3 juillet 2017 à 15h53, « Xennial, Millennial, Z : à quelle génération appartenez-vous ? », sur leparisien.fr, (consulté le )
  8. Audrey Chabal, « Pour Comprendre La Génération Z, Il Faut Repartir De La Base : La Famille », sur Forbes France, (consulté le )
  9. a et b (en) Daniel Lavelle, « Move Over, Millennials and Gen Z – Here Comes Generation Alpha », sur The Guardian, (consulté le )
  10. (en) Ursula Perano, « Meet Generation Alpha, the 9-Year-Olds Shaping our Future », sur Axios, (consulté le )
  11. a b et c Office québécois de la langue française, « Génération Z », sur Le Grand Dictionnaire terminologique, (consulté le )
  12. (en) Genevieve Shaw Brown, « After Gen Z, Meet Gen Alpha. What to Know About the Generation Born 2010 to Today », sur ABC News, (consulté le )
  13. « Pour la génération Z et les millennials, la vie sur les écrans est plus importante que le monde réel », sur Slate.fr, (consulté le ).
  14. Marie-Sophie Ramspacher, « La génération Z sera plus difficile à manager que les Y », sur Les Échos, (consulté le )
  15. Adrian De San Isidoro, « Génération Z : la définir et la manager », sur Le Journal du Net, (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Luc Excousseau, La mosaïque des générations. Comprendre les sensibilités et les habitudes des Français, Paris, D'organisation, 2000, 520 p. (ISBN 2708125036).
  • Daniel Ollivier et Catherine Tanguy, Génération Y et Z : Le grand défi de l'intergénérationnel, Paris, De Boeck, 2017, 272 p. (ISBN 9782807307162).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]