Nohant-Vic

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ceci est une version archivée de cette page en date du 11 novembre 2011 à 12:44 et modifiée en dernier par LD (discuter | contributions). Elle peut contenir des erreurs, des inexactitudes ou des contenus vandalisés non présents dans la version actuelle.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Nohant-Vic
Nohant-Vic
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Indre
Arrondissement La Châtre
Canton La Châtre
Intercommunalité Communauté de communes de La Châtre - Sainte-Sévère
Maire Jacky Naudet
Code postal 36400
Code commune 36143
Géographie
Coordonnées 46° 38′ 22″ nord, 1° 57′ 38″ est
Altitude Min. 175 m
Max. 261 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Nohant-Vic

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Nohant-Vic

Nohant-Vic est une commune française, située dans le département de l'Indre, en région Centre.

Géographie

Situation

La commune est située dans le sud-est du département dans la région naturelle du Boischaut-Sud.

Hydrographie

Le territoire communal est traversé par la rivière Indre.

Hameaux de la commune

Communes limitrophes

Rose des vents Rose des vents
N
O    Nohant-Vic    E
S

Nohant-Vic est situé[1] à environ :

Transports et voies de communications

Réseau routier

Le territoire communal est desservi par les routes départementales : 49, 51, 69, 918 et 943.

Desserte ferroviaire

La gare ferroviaire la plus proche est la gare de Châteauroux, située à 30 km.

Bus

La commune est desservie par la ligne F du réseau L'Aile Bleue.

Aéroport

L'aéroport le plus proche est l'aéroport de Châteauroux-Centre situé à environ 34 km.

Sentiers de randonnées

Le territoire communal est traversé par :

Histoire

Toponymie

Vic-sur-Saint-Chartier.
Bas latin vicus = groupe d’habitation, village. En termes de droit, vicus désigne d’abord un gros bourg ou un village non clos de murs, un petit groupe d’hommes libres ayant une organisation municipale rudimentaire, mais aussi un village appartenant à un propriétaire, faisant partie intégrante d’une villa gallo-romaine ou mérovingienne ; vicus s’oppose au municipium, village de citoyens romains, et à la colonia, village de colons ; le vicus romain est sans statuts.
L’accusatif vicum aboutit régulièrement à vi, écrit dès le XVe s. vy, vic et parfois vicq. Vi ou vy prit aussi la forme vif sous l’influence des graphies de mots terminés en if, comme baillif, où le f était muet.
Parrochia de Vico subtus Sanctum Quarterium, 1270 ; Pierrot Champion, laboureur à Vicq, 24 octobre 1461 (Archives Nationales-JJ 198, n° 11, fol. 11 v°) ; Vic, mars 1493 (Archives Nationales-JJ 226B, n° 392, fol. 76) ; Vic sur Saint Chartier, 8 novembre 1788 (Archives Départementales du Cher-C 1109, Élection de La Châtre) ; Vic sur Saint Chartier, XVIIIe s. (Carte de Cassini) ; Vicq la Montagne, pluviôse an 2 (Délibération du Conseil Général de la Commune, application du décret du 16 octobre 1793 = 25 vendémiaire an 2) ; Vic sur Saint Chartier, 22 novembre 1817 (Plan annexé à l’Ordonnance Royale du 6 novembre 1822, A.N.-F 2 II Indre 2) ; Vic, 1841 (Cadastre de Vic-sur-Saint-Chartier).
Commune réunie à celle de Nohant sous le nom de Nohant-Vic par Ordonnance Royale du 6 novembre 1822 : Les communes de Vicq sur Saint Chartier et de Nohant sont réunies pour n’en former qu’une seule sous le nom de Nohant-Vic (Archives Nationales-F2 II Indre 2).
Le chef lieu est fixé au bourg de Vic.

Héraldique

Historique

D’origine gallo-romaine, Vic se trouvait proche de grandes voies de communication, qui reliaient Saint-Marcel (Argentomagus), Châteaumeillant (Mediolanum) et Ardentes[réf. nécessaire].

Le village de Vic est ancien ; son seigneur fait construire à proximité son château, à Saint-Chartier. Un nouveau village s’y crée, qui finit par devenir plus important que l’ancien[2].

Le maire est nommé par le préfet, il s’appelle M. Duchartier. Le conseil municipal s’installe en janvier 1823. À noter l’erreur d’orthographe (étymologiquement Vic vient du latin Vicus signifiant Bourg) lors de la rédaction de cette ordonnance Vicq avec un Q. En 1875, Maurice Sand, alors maire de Nohant, fait remarquer la faute au préfet qui demande une copie au Ministère de l’Intérieur, celle-ci lui est retourné sans le Q à Vic.

Administration

Maires

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2001 2008 Serge Robin    
2008 En cours Jacky Naudet[3]   Commerçant
Les données manquantes sont à compléter.

Services publics

La commune dispose des services suivants :

Démographie

Évolution démographique

En 2008, Nohant-Vic compte 476 habitants (soit une diminution de 5 % par rapport à 1999). La commune occupait le 16 954e rang au niveau national, alors qu'elle était au 15 320e en 1999, et le 103e au niveau départemental sur 247 communes.

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués à Nohant-Vic depuis 1793.

Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par loi du 27 février 2002, dite loi de démocratie de proximité[5], afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises.

Pour les communes dont la population est inférieure à 10 000 habitants, les enquêtes sont exhaustives et ont lieu chaque année par roulement au cours d'une période de cinq ans[6]. Pour Nohant-Vic, le premier recensement a été fait en 2005[7], les suivants étant en 2010, 2015, etc. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1e janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006, qui, pour Nohant-Vic, est une évaluation intermédiaire. Le premier recensement exhaustif est celui de 2009, publié en 2012. Pour cette période 2006-2009, la population 2006 ainsi que la dernière population légale publiée par l’INSEE sont présentées pour information.

Le maximum de la population a été atteint en 1886 avec 991 habitants. Modèle:Démographie2

Pyramide des âges

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (27 %) est en effet supérieur au taux national (21,8 %) tout en étant toutefois inférieur au taux départemental (29,6 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (50,5 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,9 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2008, la suivante :

  • 49,5 % d’hommes (0 à 14 ans = 15,1 %, 15 à 29 ans = 12,2 %, 30 à 44 ans = 17,6 %, 45 à 59 ans = 29,8 %, plus de 60 ans = 25,1 %) ;
  • 50,5 % de femmes (0 à 14 ans = 16 %, 15 à 29 ans = 13,2 %, 30 à 44 ans = 16 %, 45 à 59 ans = 25,9 %, plus de 60 ans = 28,8 %).
Pyramide des âges à Nohant-Vic en 2008 en pourcentage[8]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,4 
90  ans ou +
1,2 
11,3 
75 à 89 ans
13,2 
13,4 
60 à 74 ans
14,4 
29,8 
45 à 59 ans
25,9 
17,6 
30 à 44 ans
16,0 
12,2 
15 à 29 ans
13,2 
15,1 
0 à 14 ans
16,0 
Pyramide des âges du département de l'Indre en 2008 en pourcentage[9].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,6 
90  ans ou +
1,7 
9,4 
75 à 89 ans
13,6 
16,7 
60 à 74 ans
17,3 
22,1 
45 à 59 ans
20,6 
19,5 
30 à 44 ans
18,1 
15,2 
15 à 29 ans
13,7 
16,5 
0 à 14 ans
15,0 

Économie

Enseignement

La commune possède[10] une école maternelle publique.

Sport

Lieux et monuments

La maison de George Sand.
La maison de George Sand.
L'église de Nohant.
L'église de Nohant.
  • Église Saint Martin de Vic, datant du XIe siècle, possède un ensemble de fresques du XIIe siècle. Ces dernières furent découvertes par hasard en 1849 par l'Abbé Perigaud, qui avec l'aide de George Sand, démarcha auprès des autorités et obtint, grâce à l'intervention de Prosper Mérimée, son classement en monument historique. Des reproductions grandeur nature se trouvent à Paris à la Cité de l'architecture et du patrimoine et à Naruto au Japon au Musée Otsuka.
Article détaillé : Église Saint-Martin de Vic.
  • L'église de Nohant.

Activités festives

Fêtes romantiques de Nohant

  • Chaque année, vers le mois de juin, sont organisées les Fêtes romantiques de Nohant. Durant quelques semaines, la musique classique est à l'honneur et des concerts et rencontres (autour de Chopin, Liszt ou encore Schubert) sont organisés au château de Nohant.

Rencontres internationales Frédéric Chopin

  • Depuis 1997, chaque demi quinzaine de juillet sont organisées les Rencontres internationales Frédéric Chopin. Concerts, conférences et master classes dédiés au compositeur polonais s'enchainent pendant une semaine dans différents lieux comme la Bergerie du château de Nohant ou le Théâtre Maurice Sand à la Châtre.

Personnalités liées à la commune

La tombe de George Sand.
La tombe de George Sand.
  • Aurore Dupin, dite George Sand (1804-1876), petite-fille de la précédente, qui passa l'essentiel de sa vie à Nohant et y décéda.

Notes et références

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Liens externes


Modèle:Canton de La Châtre