Neuville-Day

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Neuville.

Neuville-Day
Neuville-Day
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Ardennes
Arrondissement Arrondissement de Vouziers
Canton Attigny
Intercommunalité Communauté de communes des Crêtes Préardennaises
Maire
Mandat
Bernard Mairien
2017-2020
Code postal 08130
Code commune 08321
Démographie
Gentilé Neuvillois, neuvilloises
Population
municipale
160 hab. (2016 en diminution de 6,98 % par rapport à 2011)
Densité 21 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 29′ 49″ nord, 4° 41′ 17″ est
Altitude Min. 95 m
Max. 191 m
Superficie 7,68 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Grand Est

Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Neuville-Day

Géolocalisation sur la carte : Ardennes

Voir sur la carte topographique des Ardennes
City locator 14.svg
Neuville-Day

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Neuville-Day

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Neuville-Day

Neuville-Day est une commune française, située dans le département des Ardennes en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Neuville-Day
Lametz
Semuy Neuville-Day Montgon
Voncq

Le village est situé sur un tertre surplombant une vallée occupée par le canal des Ardennes.

Le long du canal, au lieu-dit la Coquée une activité économique spécifique s'était développée, du creusement du canal entre 1823 et 1837, au déclin de la batellerie, vers 1960.

La commune compte un hameau d'importance : Day.

Les ressources économiques sont surtout agricoles.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le nom du village de Neuville apparait au début du XIVe siècle et semble avoir appartenu aux seigneurs de Vandy. L'ancienne église, qui n'existe plus, est consacrée en 1539 et placée sous la protection de saint Thibault. Le village de Day, en hauteur, vers 150 m d'altitude alors que le canal des Ardennes est à 100, est plus ancien[1].

Les deux communes sont réunies après 1790 et rattachées au canton de Tourteron. Deux activités dominent au XIXe siècle : l'exploitation de carrière de pierre calcaire jaune, avec lesquelles sont bâties les maisons du village et la culture de la vigne : 100 hectares sont exploités en 1870. La disparition de la vigne au début du XXe siècle est compensé en partie par des plantations d'arbres fruitiers[1].

Le village de Neuville est détruit par l'artillerie française lors de la dernière offensive de la Première Guerre mondiale, au début de novembre 1918. La commune est citée au Journal Officiel du 12 mars 1921 et se voit attribuer la Croix de guerre 1914/1918 avec palmes. Le village est reconstruit sur le tertre (Neuville) et dans la vallée (la Coquée) au début des années 1920[1]. Abandonné par ses habitants lors de l'offensive allemande de mai 1940, il est utilisé quelques mois plus tard par les services de la propagande allemande pour les besoins d'un film sur la bataille de Stonne. Des épaves de chars et des chars et canons en état de fonctionnement sont disposés pour ce tournage. Puis, le film effectué, le village est détruit. Il est rebâti dès 1945[2],[3].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
avant 1812 septembre 1821 Nicolas Tortuyaux   Meunier
septembre 1821 octobre 1830 Pierre Joseph Maizières   Ancien officier, cultivateur, chevalier Légion d'honneur
janvier 1831 novembre 1840 Jean-Baptiste Auguste Germain   Vigneron Juge de paix
novembre 1840 juillet 1852 Adolphe Bellomet   Vigneron
juillet 1852   Pierre-Victor Daire   Cultivateur, buraliste
avant 1873 juin 1876 Christophe Hubignon   Vigneron, distillateur
juillet 1876 octobre 1879 Germain Poupart   Cultivateur
novembre 1879 janvier 1881 Pierre-Alexis Hubignon   Vigneron
janvier 1881 février 1884 Germain Poupart   Cultivateur
mai 1884 après 1892 Jean-Baptiste Dupont   Cultivateur
avant 1901   Jean-Baptiste Dupont-Beunot [4]   Cultivateur
avant 1906 février 1907 Etienne Gaillard [5]   Cultivateur
1907 après 1917 Alfred Louis Philippe Ladouce [6]   Entrepreneur
avant 1921 après 1933 P. Dupont-Fromageot [7]    
avant 1938 1940 Nicolas Hubignon [8]   Commerçant
1945   Marc Emile Gaillard   Cultivateur
vers 1954 vers 1960 Jean Badré   Instituteur
après 1960   Marcel Collet   Retraité
vers 1990   Roger Mercadier   Retraité
? mars 2001 Alain Fabréga DVD Architecte
mars 2001 Juin 2017
(démission)
Marc Laménie[9] UDF puis UMP Sénateur, ancien conseiller général
juin 2017 En cours Bernard Mairien   Retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[10]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[11].

En 2016, la commune comptait 160 habitants[Note 1], en diminution de 6,98 % par rapport à 2011 (Ardennes : -2,73 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
602686769771893902918955934
1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
768714703650622580578600553
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
486440433375336238305257220
1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015 2016 -
193185162154157171161160-
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[12] puis Insee à partir de 2006[13].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le village fut reconstruit à partir de 1920, puis à partir de 1945.

  • L'église Saint-Thibault, reconstruite, avec une première pierre posée en 1960 et un édifice religieux consacré en 1962[2].
  • Le donjon de Day : le hameau de Day, en hauteur, compte un château médiéval, ainsi qu'un prieuré et une église du début du XXe siècle. Le donjon est inscrit au titre des monuments historiques en 1987[14].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Octave Guelliot, Dictionnaire historique de l'arrondissement de Vouziers, t. 6, éditions Terres ardennaises, , 112 p. (ISBN 2-905339-57-8), « Neuville-Daÿ »
  2. a et b Michel Coistia et Jean-Marie Lecomte, Les églises des reconstructions dans les Ardennes, Éditiond Noires Terres, (ISBN 978-2-915148-61-9), « Neuville-Day. Un belvédère sur le canal », p. 302-307
  3. Dominique Auzias et Jean-Paul Labourdette, Champagne-Ardenne 2015/2016, Petit Futé (lire en ligne)
  4. Almanach Matot-Braine 1901
  5. Almanach Matot-Braine 1906
  6. Almanach Matot-Braine 1911 et 1917
  7. Almanach Matot-Braine 1921,1927,1933
  8. Almanach Matot-Braine 1938
  9. Conseil général des Ardennes consulté le 23 juin (fichier au format PDF)
  10. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  11. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  12. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  14. Notice no PA00078477, base Mérimée, ministère français de la Culture

Liens externes[modifier | modifier le code]