Moiremont

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Moiremont
Le lavoir.
Le lavoir.
Blason de Moiremont
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Champagne-Ardenne
Département Marne
Arrondissement de Sainte-Menehould
Canton Argonne Suippe et Vesle
Intercommunalité Communauté de communes de l'Argonne Champenoise
Maire
Mandat
Patrick Desingly
2014-2020
Code postal 51800
Code commune 51370
Démographie
Population
municipale
212 hab. (2012)
Densité 12 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 08′ 01″ N 4° 53′ 17″ E / 49.1336, 4.888149° 08′ 01″ Nord 4° 53′ 17″ Est / 49.1336, 4.8881
Altitude Min. 125 m – Max. 222 m
Superficie 16,98 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte administrative de la Marne
City locator 14.svg
Moiremont

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte topographique de la Marne
City locator 14.svg
Moiremont

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Moiremont

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Moiremont

Moiremont est une commune française, située dans le département de la Marne en région Champagne-Ardenne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune, antérieurement membre de la communauté de communes de la Région de Sainte-Menehould, est membre, depuis le 1er janvier 2014, de la Communauté de communes de l'Argonne Champenoise.

En effet, conformément au schéma départemental de coopération intercommunale de la Marne du 15 décembre 2011[1], cette communauté de communes de l'Argonne Champenoise est issue de la fusion, au 1er janvier 2014, de :

Les communes isolées de Cernay-en-Dormois, Les Charmontois, Herpont et Voilemont ont également rejoint l'Argonne Champenoise à sa création[2].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1852 1878 Paul-François Chémery   Agriculteur
1878 1900 Alfred Chémery   Agriculteur
Fils du précédent
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 en cours
(au 4 juillet 2014)
Patrick Desingly   Réélu pour le mandat 2014-2020[3],[4]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2012, la commune comptait 212 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
400 458 422 430 524 539 560 580 554
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
495 495 521 506 467 504 437 436 404
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
401 409 332 315 308 232 215 190 191
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2012
207 183 165 174 188 200 206 208 212
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2004[6].)
Histogramme de l'évolution démographique


Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Moiremont

Les armes de la commune se blasonnent ainsi :

d'azur semé de fleurs de lys d'or à la crosse d'argent brochant sur le tout.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Une maison à pans de bois.
  • Ancienne abbaye bénédictine fondée en 707 sous forme d'une congrégation, son existence officielle apparait en 1074.
    Pierre Pérignon, né à Sainte-Menehould en 1639 y fut novice vers l'âge de 16 ans, avant de rejoindre l'abbaye de Saint-Vannes à Verdun où il devint moine sous le nom célèbre de Dom Pérignon.
    Il ne subsiste de l'abbaye de nos jours que l'église abbatiale profondément remaniée devenue église paroissiale après la Révolution. Le reste du bâtiment ancestral fut vendu et démoli en 1793.
  • Lavoir Saint-Placide
  • Maisons à pans de bois.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Dom Pérignon
  • Louis Tirlet, né à Moiremont le 14 mars 1771, général, décédé en 1841 et inhumé à Fontaine-en-Dormois.
  • Paul François Chémery, né à Uthion, dépendance de Moiremont, le 19 janvier 1814, y est décédé le 26 avril 1880, il fut maire de Moiremont pendant 26 ans[7]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]



Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Schéma départemental de coopération intercommunale de la marne » [PDF], Tout savoir sur votre SDCI, Association nationale des Pôles d'équilibre territoriaux et ruraux et des Pays (ANPP),‎ (consulté le 19 juillet 2015), p. 2.
  2. « Arrêté préfectoral du 3 mai 2013 portant création du nouvel Établissement public de coopération intercommunale issu de la fusion de la Communauté de communes du canton de Ville-sur-Tourbe, de la Communauté de communes de la région de Givry- en-Argonne et de la Communauté de communes de la région de Sainte-Ménehould en y incluant les communes isolées de Cernay-en-Dormois, Les Charmontois, Herpont et Voilemont », Bulletin d'information et recueil des actes administratifs de la préfecture de la Marne, no 5 bis,‎ , p. 16-24 (lire en ligne [PDF]).
  3. Liste des maires au 1er août 2008, site de la préfecture de la Marne, consulté le 22 décembre 2008
  4. « Liste des maires du département de la Marne » [PDF], Renouvellement des exécutifs locaux, Préfecture de la Marne,‎ (consulté le 19 juillet 2015).
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2012.
  7. Cet article contient tout ou partie d'un document provenant du site La vie rémoise