Cernay-en-Dormois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cernay.

Cernay-en-Dormois
Cernay-en-Dormois
La brocante et l'église.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Marne
Arrondissement Sainte-Menehould
Canton Argonne Suippe et Vesle
Intercommunalité CC de l'Argonne Champenoise
Maire
Mandat
Jean-Pierre Chapron
2014-2020
Code postal 51800
Code commune 51104
Démographie
Population
municipale
155 hab. (2015 en augmentation de 4,73 % par rapport à 2010)
Densité 6,2 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 13′ 37″ nord, 4° 46′ 02″ est
Altitude Min. 115 m
Max. 198 m
Superficie 24,82 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte administrative de la Marne
City locator 14.svg
Cernay-en-Dormois

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte topographique de la Marne
City locator 14.svg
Cernay-en-Dormois

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Cernay-en-Dormois

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Cernay-en-Dormois

Cernay-en-Dormois est une commune française, située dans le département de la Marne en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Surneium (XIe siècle) ; Sarneium (1154) ; Sarnai (1163) ; Sarnacum (1176) ; Sarnaium (1202) ; Sarnayum (1214) ; Sarnacum in Dormoys (1244 ); Sernaium, Sarnay (vers 1252) ; Sarnai-en-Dormois (1254) ; Cerneium (vers 1260) ; Cernacum in Dormisio (1303-1312) ; Sarnacum in Dormesio (1336) ; Sernay-en-Dormois (1396) ; Charny (XIVe siècle) ; Cernay-en-Dormoys (1411).

Histoire[modifier | modifier le code]

Le village est mentionné en 1154 dans le polyptyque de saint Rémi et l'église paroissiale était le siège du doyenné qui ressortait du diocèse de Reims. Le territoire a appartenu successivement aux seigneurs de Garlande, d'Oiselet et de Grandpré. Un château englobait le village à l'intérieur de ses remparts. Ce château est détruit au XIXe siècle excepté le donjon qui subsiste au nord du village. En 1892, M. Fécamp a mis au jour, dans son champ, une nécropole du haut Moyen Âge. Le village, détruit durant la Première Guerre mondiale est reconstruit au même endroit.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune, qui n'était membre d'aucune intercommunalité, a rejoint à sa création, le 1er janvier 2014, la communauté de communes de l'Argonne Champenoise[1].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 en cours
(au 4 juillet 2014)
Jean-Pierre Chapron   Réélu pour le mandat 2014-2020[2],[3]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[5].

En 2015, la commune comptait 155 habitants[Note 1], en augmentation de 4,73 % par rapport à 2010 (Marne : +1,24 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
554654703754797814861862903
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
849854876846816794749720650
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
628619608290305304301249251
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
305209179156153126145148152
2015 - - - - - - - -
155--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Eglise dédicacée à Notre-Dame dont la collation était à l'abbaye st-Remy de Reims.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sources[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Arrêté préfectoral du 3 mai 2013 portant création du nouvel Établissement public de coopération intercommunale issu de la fusion de la Communauté de communes du canton de Ville-sur-Tourbe, de la Communauté de communes de la région de Givry- en-Argonne et de la Communauté de communes de la région de Sainte-Ménehould en y incluant les communes isolées de Cernay-en-Dormois, Les Charmontois, Herpont et Voilemont », Bulletin d'information et recueil des actes administratifs de la préfecture de la Marne, no 5 bis,‎ , p. 16-24 (lire en ligne [PDF]).
  2. Liste des maires au 1er août 2008, site de la préfecture de la Marne, consulté le 22 décembre 2008
  3. « Liste des maires du département de la Marne » [PDF], Renouvellement des exécutifs locaux, Préfecture de la Marne, (consulté le 19 juillet 2015).
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.