MiniLinux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le terme MiniLinux, ou Mini-distribution Linux, se rapporte à toutes les distributions Linux qui fonctionnent sur des cartes mémoire, sur un petit nombre de disquettes (généralement une ou deux) ou sur une clé USB.

Ces distributions peuvent être utilisées pour effectuer des opérations de récupération de données (après un plantage par exemple), mettre en place un pare-feu ou un routeur, ou d'autres tâches spécifiques.

Liste de MiniLinux[modifier | modifier le code]

Distributions avec interface graphique[modifier | modifier le code]

  • antiX (en) est une distribution basée sur Debian et qui requiert 128 MB de RAM[1]
  • BasicLinux (†) tient sur deux disquettes et requiert 12 MB de RAM
  • Chromium OS développé par Google. Simple et très pratique pour ceux qui possèdent un compte.
  • Damn Small Linux (DSL), une distribution très polyvalente de 50 MB
  • DeLi Linux (en) : "Desktop Light" Linux
  • Embedded Debian († en 2014)[2],[3]
  • Feather Linux (en) est une distribution basée sur Knoppix, tenant dans un espace de 128 MB
  • Linutop OS : dérivée de la version LTS d'Ubuntu avec l'environnement graphique 'XFCE' et qui pèse moins de 850 MB
  • Lubuntu dérivée d'Ubuntu utilisant LXDE comme environnement de bureau
  • Mini-Linux.fr (†) adaptation française du MiniLinux de M.Valente basée sur Slackware (Linux 1.2.0) tenant sur 5 disquettes, créée en 1993 [4] et démarrant sous MSDOS, comprenant elm, tin, Lynx et XMosaic
  • Puppy Linux est une petite distribution d'une taille de 94 MB et qui requiert 128 MB de RAM (la version francisée s'appelle Toutou Linux)
  • Slax Popcorn Edition, une petite distribution basée sur Slackware pouvant tenir sur une clé USB de 128 MB
  • SliTaz GNU/Linux est distribuée sous forme d'images ISO de moins de 35 MB
  • Tiny Core Linux tient sur 10 MB d'espace disque
  • Toutankinux (†) pour clé USB de 1 Go ou 2 Go
  • Trisquel Mini se contente de 128 Mo de RAM (32 bits, LXDE) ou 256 Mo (64 bits, LXDE)[5]
  • VectorLinux (en). La "Light edition" se contente de 64 Mo de RAM mais occupe 1 CD-ROM
  • xPUD (†) est une distribution très rapide au démarrage, d'une taille de 50 Mo

Distributions en mode terminal uniquement[modifier | modifier le code]

  • Slax Frodo Edition (USB ou CD, +- 50MB)

Distributions sur disquette[modifier | modifier le code]

  • Coyote Linux Destinée à être utilisée comme pare-feu
  • fli4l : créée dans le but de simplifier la configuration d'un routeur et de supporter du matériel ancien.
  • floppyfw Firewall/routeur.
  • FrazierWall Destinée à être utilisée comme pare-feu
  • Freesco Permet le partage d'une connexion internet entre plusieurs ordinateurs d'un même réseau local.
  • HAL91 Idem, nécessite un processeur de type 386 ou plus récent, avec un minimum de 8 Mo de RAM.
  • HVLinux Elle permet d'établir des serveurs SMTP, FTP, NFS et Telnet.
  • Linux Router Project (†)
  • NASLite Destinée à transformer un ordinateur en serveur de fichiers.
  • Noiseless linux (†) : crée et cessée en 2005
  • Nuclinux Destinée à se connecter à Internet.
  • RIMiRadio Destinée à établir un serveur Icecast.
  • SpyLinux (†). Source et binaires introuvables
  • Tiny SliTaz Destinée à être utilisée comme proxy PXE, serveur de fichier FTP, serveur NTP et interface réseau d'imprimante.
  • tomsrtbt C'est en fait une "disquette de secours" contenant environ 100 outils de récupération.
  • Trinux Sécurité du réseau. Elle contient des outils de recherche de sécurité, d'analyse de trafic du réseau et exécute des tests de vulnérabilité.

Distributions sur Compact Flash[modifier | modifier le code]

Distributions à autre buts[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]