Linux Terminal Server Project

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Linux Terminal Server Project (LTSP) est un ensemble de programmes permettant à plusieurs personnes d'utiliser le même ordinateur. Cela est réalisé par la mise en place d'un réseau informatique composé d'un serveur sous Linux et de clients légers.

  • Le serveur héberge et exécute toutes les applications.
  • Les clients sont appelés terminaux X (X pour graphique). Ils transforment les signaux venant de la souris et du clavier, les envoient au serveur par le réseau, puis affichent sur leur écran le résultat renvoyé par le serveur. Ces clients légers ne nécessitent ni disque dur, ni processeur puissant – on les appelle aussi « diskless clients », soit clients sans disque. Ils peuvent être des ordinateurs anciens, obsolètes ou peu puissants. Dépourvus de composants mécaniques mobiles, ils peuvent être plus économes et silencieux que des ordinateurs de bureau standards.

LTSP est distribué selon les termes de la licence publique générale GNU[1] et fait donc partie des logiciels libres.

Ce projet a été lancé et est maintenu par Jim McQuillan.

Utilisation[modifier | modifier le code]

La technologie LTSP devient populaire dans les environnements multi-utilisateur soucieux du coût d'acquisition et d'entretien de nombreux ordinateurs de bureau. Elle permet par exemple à une école de procurer à ses élèves un plus grand nombre d'ordinateurs ayant les fonctionnalités requises : les clients légers (ou terminaux X) sont généralement bien moins coûteux que des ordinateurs neufs. Même un processeur relativement lent peut délivrer d'excellentes performances sur un client léger.

La possibilité d'obtenir plus de performances pour une dépense moindre (un seul serveur puissant permet d'utiliser de nombreux clients légers) est l'atout principal de LTSP.

Le second atout est la possibilité de contrôle accrue et simplifiée sur l'utilisation faite par les utilisateurs des clients légers pour l'institution (le professeur par exemple).

Certaines distributions Linux sont conçues pour tirer profit de LTSP :

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Le processus de démarrage d'un client LTSP[modifier | modifier le code]

Sur le serveur LTSP un environnement, cloisonné grâce à chroot, est installé pour les clients, avec un système d'exploitation Linux minimal et l'environnement X.

Rappel de terminologie : un client est tout ordinateur relié au réseau capable de faire fonctionner Linux.

Sur un ordinateur de bureau standard, un client "en local" est démarré[2] depuis un média bootable (disque dur, CD-ROM ou clé USB) ; il charge depuis ce média un noyau Linux léger, qui initialise le système et tous les périphériques qu'il reconnait.

Il en va différemment pour un client léger qui démarre à partir du réseau :

  • Lorsque le client est configuré pour démarrer depuis le réseau (au moyen de mécanismes comme Etherboot, Preboot eXecution Environment ou NetBoot), il commence par réclamer via DHCP son adresse IP ainsi que celle du serveur LTSP.
  • Il charge ensuite le noyau Linux depuis une image pré-configurée sur le serveur LTSP, via le service TFTP lancé sur le serveur LTSP.
  • Durant cet échange, le client a demandé au serveur le chemin vers son environnement chrooté. Lorsqu'il l'a obtenu, le client monte ce chemin en tant que système de fichiers racine via le service NFS lancé sur le serveur LTSP.
  • Le client charge le système d'exploitation GNU/Linux (depuis le système de fichiers racine via NFS) et démarre le gestionnaire graphique X.
  • Le client se connecte alors au gestionnaire d'affichage XDMCP du serveur LTSP. (Dans le cas du récent MueKow (LTSP 5), le client établit d'abord un tunnel SSH vers l'environnement X du serveur LTSP, puis l'utilise pour lancer le gestionnaire d'affichage LDM depuis le serveur LTSP.)

Dès ce moment, tous les programmes sont lancés sur le serveur LTSP, mais affichés et opérés depuis le client.

Différences entre LTSP 4 et 5
Besoin LTSP 4 LTSP 5 (MueKow)
Export GUI XDMCP ssh -X
Connexion distante/ X display manager KDM/GDM LTSP Display Manager (LDM)[3]
Méthode de distribution sources LTSP distribution native
Serveur d'authentification serveur XDMCP serveur SSH

Déploiement[modifier | modifier le code]

Déploiement massif avec MILLE-Xterm[modifier | modifier le code]

Le projet MILLE a été lancé par des agences publiques canadiennes et des écoles de la province de Québec. MILLE signifie "Modèle d'Infrastructure Logiciel Libre en Éducation". Il est conçu pour les institutions éducatives. Il a pour but de réduire les coûts d’acquisition et de maintenance des infrastructures matérielles et logicielles, de réduire les coûts de développement et de maintenance des services et d’accroître l’accès à ces derniers tant à l’école qu’à la maison en proposant une architecture logicielle basée sur les logiciels libres.

MILLE est composé de quatre sous-projets : un portail (basé sur uportal), une pile middleware open-source, un CD composé de logiciels libres pour Windows et Macintosh et, finalement, MILLE-Xterm. Le noyau de base de MILLE-Xterm est LTSP. MILLE-Xterm procure une infrastructure échelonnable pour le déploiement massif de terminaux X.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « LTSP homepage » : « It's distributed under the GNU General Public License, meaning it's free and always will be. »
  2. James A. McQuillan. Chapitre 1.1 du manuel LTSP 4.1 : Les étapes suivies par le poste de travail
  3. [1]

Liens externes[modifier | modifier le code]