Martragny

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Martragny
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Basse-Normandie
Département Calvados
Arrondissement Caen
Canton Creully
Intercommunalité Communauté de communes d'Orival
Maire
Mandat
Philippe Laurent
2009-2014
Code postal 14740
Code commune 14406
Démographie
Population
municipale
370 hab. (2011)
Densité 100 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 15′ 06″ N 0° 35′ 45″ O / 49.2516666667, -0.595833333333 ()49° 15′ 06″ Nord 0° 35′ 45″ Ouest / 49.2516666667, -0.595833333333 ()  
Altitude Min. 43 m – Max. 82 m
Superficie 3,69 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 14.svg
Martragny

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 14.svg
Martragny

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Martragny

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Martragny

Martragny est une commune française, située dans le département du Calvados en région Basse-Normandie, peuplée de 370 habitants[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 Philippe Jourdain    
2009 Hugues de Chassey SE Ancien gérant de camping, démissionnaire en juillet 2009
en cours Philippe Laurent    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 370 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
404 406 453 442 471 458 414 398 426
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
399 391 406 335 342 314 304 286 244
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
234 220 223 226 233 224 212 234 231
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011
240 251 233 249 310 325 332 333 370
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3])
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Le château de Martragny, construit en 1747 par le marquis de Grangues, est un bâtiment caractéristique de la période classique en Normandie.

Une longue allée rectiligne de 800 m bordée de hêtres mène au château.

Le château fut pendant plusieurs siècles la propriété de la famille de Cyresme. Une cloche sur le château témoigne encore de leur passage à Martragny. elle porte l'inscription suivante: « Je m'appelle Colibalie et mon propriétaire. M. de Cyresme est Seigneur d'aucun lieu, mais citoyen de l'univers ». L'un des héritier Cyresme a appartenu à l'ordre de Malte, ce qui explique la croix de Malte gravée sur l'une des pierres de la façade est de l'orangerie du château.

Pendant la guerre, le château aurait appartenu à la famille Livry-Level. Philippe Livry-Level, propriétaire du château d'Audrieu s'est engagé dans la RAF (Royal Air Force) pendant la seconde guerre mondiale et a été membre de la première Assemblée nationale constituante (Calvados) et député du Calvados de 1946 à 1951.

Après le débarquement allié en Normandie du , le château de Martragny, libéré le 6 juin au soir, a servi d'hôpital. Une grande croix rouge était placée sur le toit pour protéger le site des bombardements. Les blessés étaient soignés dans les pièces du château. Dans l'allée, les morts étaient enterrés provisoirement en attendant d'être transférés par la suite dans des cimetières militaires.

À l'ouest du château, un champ a par la suite été transformé en aérodrome britannique sous le nom de code Aérodrome ALG B7.

Plus tard, le château a été acheté par la famille de Saint-Victor, qui a aménagé un camping international 4 étoiles dans le parc du château.

En 1990, le château est passé dans la famille de Chassey qui a maintenu le camping et aménagé des salles de réceptions dans les communs du château.

Sports[modifier | modifier le code]

Martragny dispose d'un terrain de football, qui se situe derrière la salle polyvalente à l'entrée de la commune, en venant de la RN 13. Ce terrain de football est actuellement occupé par l'AS Martragny.

Une piste de BMX est également présente sur la commune, juste derrière le terrain de football. Cette piste a été partiellement remise en état à deux reprises par le Team BMX Martragny : une première fois lors du mois de septembre 2006 afin d'y installer un anneau d'entrainement, puis en début d'année 2010 pour créer une piste de niveau intermédiaire.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

Altitudes, superficie : répertoire géographique des communes[4].
  1. Population municipale 2011.
  2. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2011
  4. Site de l'IGN.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :