Martine Boileau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Boileau.
Martine Boileau
Boileaumartine.png

Martine Boileau (Capture d'écran d'une vidéo de l'Encyclopédie audiovisuelle de l'art contemporain).

Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Martine Boileau est une artiste sculpteur française, née à Neuilly-sur-Seine en 1923, décédée à Paris en 2007. Elle a travaillé aussi bien la terre cuite que la résine (matériau dont elle a été un des pionniers), le bronze, et ose la couleur.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1940, sa famille part s'installer aux États-Unis, où elle étudie la sculpture, et devient l'élève de Berta Margoullies. De retour en France en 1945, elle y continue sa formation.

Elle est découverte en 1954 par Germaine Richier qui l'introduit au Salon de Mai de Paris. Elle y expose de 1957 à 2007, et six fois au Salon de la jeune sculpture. À la même époque elle réalise de très nombreuses autres expositions.

En 1958, pour le concours du mémorial d'Auschwitz, elle étudie la technique des résines synthétiques. En 1961, elle expose un "mobilier fantastique" en résine au musée des Arts décoratifs.

À partir de 1967, elle revient à la couleur et crée sa première œuvre en résine polychrome pour la Caisse des dépôts et consignations. Dans les années 1970 et 1980, elle réalise de nombreuses sculptures monumentales et religieuses en résine polychrome pour des commandes publiques.

Très appréciée dans toute l'Europe, aux États-Unis et au Japon, où elle participe à de nombreuses expositions, elle a reçu en 1988 la Hakone Award, puis en 1990 la Royal Ueno Award.

Martine Boileau est décédée le à Paris. Elle était la femme du Docteur Henri Danon-Boileau (23 juillet 1918-1er mai 2014).

Liens externes[modifier | modifier le code]