Marie Laurence Gaudrat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Marie-Laurence Gaudrat)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gaudrat.
Marie Laurence Gaudrat
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance

Paris
Nationalité
Activités
Autres activités
Décoratrice de cinéma et de théâtre
Illustratrice

Marie Laurence Gaudrat est une artiste peintre, sculptrice, illustratrice et peintre-décoratrice française, née à Paris en 1952.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance[modifier | modifier le code]

Ses parents, artistes, suscitent, dés l'enfance de Marie Laurence Gaudrat, sa curiosité pour l'art et les artistes.

Son père fut l'adaptateur, parolier, dramaturge et scénariste français Jean Cosmos. Il reste notamment l'auteur de séries télévisées de la télévision française et a participé en tant que scénariste à de nombreux films et pièces de théâtre. Il collabora, plusieurs fois, avec le réalisateur français Bertrand Tavernier dont notamment La princesse de Montpensier auquel sa fille contribua au niveau de l'apport d'œuvres personnelles (tableaux visibles dans le film).

Selon le catalogue de l'exposition consacrée à Marie Laurence Gaudrat, à la galerie Vaujany à Grenoble en 2017[1], ce serait le peintre Jean Martin, qui créa les décors et les costumes de plusieurs pièces de théâtre écrites par son père, qui influença l'artiste dans son enfance, entraînant ainsi sa vocation d'artiste.

Formation[modifier | modifier le code]

Marie Laurence Gaudrat a étudié la sculpture avec le sculpteur français, Paul Belmondo et le sculpteur français Jean Carton[2] .

En 1972, Marie Laurence Gaudrat est admise dans l’atelier du sculpteur Pierre Merlet qui dirige les restaurations au Palais Bourbon, puis, entre 1973 et 1978, l'artiste va réaliser une quinzaine de copies peintes au Musée des beaux Arts de la ville de Paris et au Musée du Louvre[3].

Activités[modifier | modifier le code]

Marie Laurence Gaudrat poursuit sa carrière d'artiste dans un atelier installé près du parc Watteau à Nogent-sur-Marne, non loin de Paris, dans le Val de Marne. Conjointement à son travail de peintre, l'artiste est également une décorateur de théâtre et de cinéma[4].

Elle est la sœur de Marie-Agnès Gaudrat-Pourcel, directrice du pôle Petite enfance chez Bayard Presse et avec qui elle illustre des contes pour enfant.

Œuvres[modifier | modifier le code]

icône image Images externes
Oeuvre typique de l'art paysager de Marie Laurence Gaudrat (l'été au village)
Oeuvre typique de l'art portraitiste de Marie Laurence Gaudrat (jeune homme au soleil).

Les récents tableaux de cette artiste représente des chevaux, notamment dans le domaine de l'équitation et de la course hippique et des travaux des champs, mais aussi des paysages de montagne (massif de la Chartreuse), de campagne (la Correze), et des portraits (Mathieu, Damien, Victor, Sabine, Sullyvan et celui du metteur en scène et comédien, Jean-Laurent Cochet)

Son œuvre a été l'objet de 11 expositions personnelles à la galerie Frégnac, située dans le 6e arrondissement de Paris, rue Jacob entre 1989 et 2011.

Citation[modifier | modifier le code]

L'artiste définit ainsi son art dans une monographie publiée chez l'éditeur de livres d'art parisien Somogy en 2001[5]:
« Je suis prête à croire que la peinture peut être pour tous ce qu'elle est pour moi: une voie d'accès à nos émotions les plus profondes, à ce centre silencieux duquel on s'écarte si souvent dans l'agitation et la multitude. ...//... "Cet élan reste rarement sans réponse et, un jour, un écho se fait entendre: telle toile a soudain, pour tel être, renversé le miroir de la réflexion, et il y retrouve, par on ne sait quelle fraternité, l'émouvante densité du temps suspendu. »

Filmographie[modifier | modifier le code]

Décorateur[modifier | modifier le code]

Marie Laurence Gaudrat exerça ses talents de peintre-décorateur sous la direction de chefs décorateurs du cinéma, pour les films français suivants [6].

Théâtre[modifier | modifier le code]

Décoratrice[modifier | modifier le code]

Illustrations[modifier | modifier le code]

Marie Laurence Gaudrat a illustré de nombreux livres pour enfants chez l'éditeur spécialisé Bayard Presse, dont :

  • Bienvenue, petit poussin (avril 1998)
  • La Petite Girafe (août 1998)
  • Le Vaillant Petit Cow-boy (novembre 1998)
  • T'en fais pas bonhomme ! (avril 2001)
  • Le Noël de Marcel (2001)
  • Croquembouille (2002)
  • La Marmite qui tiptopait (2003)
  • L'Arbre du village (2004)
  • Le Roi du chocolat (2005)

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Selon le site personnel de l'artiste, celle-ci a obtenu les prix suivants[6] :

  • Prix Frédéric de Carfort, Fondation de France, 1994.
  • Prix de la Fondation Taylor, 1990.
  • Prix Noufflard 1987.
  • Prix des Jeunes du Portrait Paul Louis Weiller 1984.
  • Prix Anne Elisabeth Gallia 1982.

Expositions[modifier | modifier le code]

Liste des principales expositions (selon le site de l'artiste[6])

Année Ville Lieu
du 10 mars au 23 avril 2004 Washington D.C (États-Unis) Ambassade de France (Maison française)
du 25 octobre au 7 décembre 2003 Barbizon (Seine-et-Marne) Galerie Côté rue
en février 2008 Nogent-sur-Marne (Val-de-Marne) Carré des Coignards
en mai et juin 2010 Paris, 8e arrondissement Galerie Francis Barlier
en septembre à novembre 2010 Villandry (Indre-et-Loire) Château de Villandry[10]
décembre 2011 Grenoble (Isère) Pavillon de Bonne (ancienne caserne)
en novembre et mai 2012 Paris, 8e arrondissement Galerie Francis Barlier[11]
du 21 novembre 2013 au 31 janvier 2014 Paris, 7e arrondissement Galerie Mezzo[12]
en avril 2014 Grenoble (Isère) Pavillon de Bonne
en mai 2014 Paris, 7e arrondissement Galerie Mezzo
du 11 novembre au 07 décembre 2016 Paris, 17e arrondissement Atelier Valérie Michelin-Hauguel.
du 7 juin au 31 juillet 2017 Grenoble (Isère) Galerie Vaujany[13]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gilles Perrault, Jacques Mougenot et André Comte-Sponville, Marie Laurence Gaudrat, Paris, Somogy, coll. « Monographie et Biographie », , 90 p. (ISBN 978-2-850-56489-5)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]