Guy-Claude François

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Guy-Claude François
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 73 ans)
Nationalité
Autres informations
Domaine

Guy-Claude François, né à Berck le et mort le , est un scénographe français. Il était en particulier pendant plus de 40 ans le scénographe du Théâtre du Soleil[1]. Au cinéma, il avait collaboré notamment avec Bertrand Tavernier.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il étudie à l’École du Louvre et à l’École nationale supérieure des arts et techniques du théâtre (E.N.S.A.T.T.). Il travaille ensuite pour l'atelier des décors de l'Opéra de Paris, et est directeur de scène du théâtre Récamier. Il rencontre Ariane Mnouchkine en 1968, qui l'intègre à la troupe du Théâtre du Soleil, et il conçoit les décors pour son film Molière. Par la suite il travaille pour le cinéma, en particulier avec Bertrand Tavernier. Il avait aussi contribué à la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques d'Albertville en 1992. Son travail est récompensé par un César des meilleurs décors et plusieurs Molière du décorateur scénographe. Il meurt d'un cancer en février 2014[2].

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • 1975 : L’Age d’or[3]
  • 1979 : Méphisto, le roman d’une carrière
  • 1981 : Richard II, La Nuit des rois, Henry IV
  • 1985 : L’Histoire terrible mais inachevée de Norodom Sihanouk, roi du Cambodge
  • 1987 : L’Indiade ou l’Inde de leurs rêves
  • 1994 : La Ville parjure ou le Réveil des Érinyes
  • 1997 : Et soudain, des nuits d'éveil, mise en scène d'Ariane Mnouchkine (Théâtre du Soleil)
  • 1999 : Mon père avait raison de Sacha Guitry

Cinéma[modifier | modifier le code]

Nominations et récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]