Marianne Williamson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Williamson.
Marianne Williamson
Description de cette image, également commentée ci-après
Marianne Williamson en 2019, en campagne à Manchester.
Naissance (67 ans)
Houston, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Anglais

Œuvres principales

Marianne Williamson, née le à Houston, est une écrivaine américaine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et débuts de carrière[modifier | modifier le code]

Marianne Williamson grandit dans une famille juive de trois enfants à Houston. Son père est avocat en matière d'immigration tandis que sa mère, femme au foyer, s'engage dans des associations[1]. Après le lycée, elle étudie le théâtre et la philosophie[1] au Pomona College[2],[3]. En 1973[3], elle quitte l'université pour New York, où elle enchaine les petits boulots et chante dans un cabaret[1].

En 1975, elle lit pour la première fois Un cours en miracles. Williamson estime que ce livre a changé sa vie, la poussant à devenir une « bonne personne »[3].

En 1989, elle fonde Project Angel Food, une association qui apporte une aide alimentaire aux malades du sida confinés chez eux. L'association vient par la suite en aide à d'autres malades[2].

Carrière d'auteur[modifier | modifier le code]

Son premier ouvrage, A Return to Love, sort en 1992. Il est sous-titré : Reflections on the Principles of ‘A Course in Miracles’ (« réflexions sur les principes d'Un cours en miracles »)[3]. Le livre connaît un important succès après le passage de Williamson dans le The Oprah Winfrey Show[2]. Plébiscité par la présentatrice Oprah Winfrey, l'ouvrage se vend à plus d'un million d'exemplaires[1]. Williamson réapparaît régulièrement dans des émissions d'Oprah Winfrey, notamment le Super Soul Sunday. Certains la considèrent comme un conseiller spirituel de la femme d'affaires[2].

Son livre L'Âge des Miracles, une nouvelle approche de la cinquantaine publié en janvier 2008, a passé cinq semaines sur la liste New York Times Best Sellers. Elle a publié un livre avec Deepak Chopra (et Debbie Ford) : Le Choix de la lumière (titre français, InterEditions, 2011).

Au total, elle a publié une dizaine de livres sur la spiritualité et le développement personnel[1], dont quatre ont été classés en première position de la New York Times Best Seller list[4]. Elle est considérée comme un gourou du courant New Age[3],[4].

Activités politiques[modifier | modifier le code]

En 2004, elle fonde The Peace Alliance, une association prônant la création d'un ministère de la paix aux États-Unis[1].

Lors des élections de 2014, elle se présente à la Chambre des représentants des États-Unis dans le 33e district congressionnel de Californie (en), qui regroupe plusieurs villes aisées de l'agglomération de Los Angeles (dont Bel-Air, Beverly Hills, Calabasas et Malibu)[4]. Elle est candidate face au député sortant, le démocrate Henry Waxman (en), qui choisit finalement de ne pas se représenter. Bien qu'elle ait toujours voté pour les démocrates et qu'elle mène une campagne progressiste, elle choisit de se présenter en tant qu'indépendante[1]. Elle lève deux millions de dollars et reçoit le soutien de nombreuses personnalités[2], d'Eva Longoria[1] à Kim Kardashian[2]. Elle termine cependant en quatrième position de la primaire et ne participe pas à l'élection générale remportée par le démocrate Ted Lieu[3].

Le , elle annonce sa candidature à l'investiture démocrate pour l'élection présidentielle de 2020[2].

Notre peur la plus profonde[modifier | modifier le code]

Marianne Williamson est l'auteure de ce texte devenus célèbre, attribué à tort à Nelson Mandela lors de son discours d'investiture à la présidence en 1994.

Texte original Traduction

(Coach Carter, film 2005)[5]

« Our deepest fear is not that we are inadequate.

Our deepest fear is that we are powerful beyond measure.

It is our light, not our darkness that most frightens us.

We ask ourselves, Who am I to be brilliant, gorgeous, talented, fabulous?

Actually, who are you not to be? You are a child of God.

Your playing small does not serve the world.

There is nothing enlightened about shrinking so that other people won't feel insecure around you.

We are all meant to shine, as children do.

We were born to make manifest the glory of God that is within us.

It's not just in some of us ; it's in everyone.

And as we let our own light shine, we unconsciously give other people permission to do the same.

As we are liberated from our own fear, our presence automatically liberates others. »

« Notre peur la plus profonde n'est pas d'être inapte.

Elle est que nous puissions être doté d'un pouvoir sans commune mesure.

C'est notre clarté, pas nos zones d'ombres, qui nous effraie.

[Nous nous demandons "Qui suis-je pour être brillant, talentueux, fabuleux, splendide ?

En fait, quelle place ne méritez vous pas ? Vous êtes enfant de Dieu.]

On n'apporte rien au monde en se dévalorisant.

Il n'est pas éclairé de se faire plus petit que l'on est, simplement pour rassurer les autres autour de nous.

[Nous sommes nés pour manifester la gloire de Dieu, présente en nous.]

Nous sommes tous conçus pour briller, comme les enfants.

Ce n'est pas donné qu'à quelques-uns, c'est en nous tous.

En laissant briller notre propre lumière,

nous donnons inconsciemment aux autres le pouvoir d'en faire autant.

Si nous nous libérons de notre propre peur, notre présence seule pourra aussi libérer les autres. »


Cet extrait est tiré de son livre Un Retour à l'Amour : Réflexions sur les principes énoncés dans Un Cours sur les miracles paru en 1992.

L'attribution à Nelson Mandela a rendu ce texte fort célèbre, et Marianne Williamson a dit à ce sujet :

« Aussi honorée que je puisse être si le Président Mandela avait cité mes mots, en réalité il ne l'a pas fait. Je n'ai aucune idée d'où a pu surgir cette idée, mais je suis heureuse que ce paragraphe en soit venu à signifier autant pour autant de personnes ».

Cet extrait a été utilisé dans le film Coach Carter en 2005 et dans le Film Akeelah and the Bee en 2006.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Un Retour à la Prière
  • Le Choix de la Lumière
  • Un Retour à l'Amour
  • L'Age des Miracles
  • La Grâce et l'Enchantement
  • 21 leçons spirituelles pour maigrir sans régime
  • Les cartes des miracles
  • Le Changement - Un cadeau inestimable
  • La Grâce et l'Enchantement

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g et h (en) Amanda Fortini, « Marianne Williamson is Campaigning for a Miracle », sur elle.com, (consulté le 10 avril 2019).
  2. a b c d e f et g (en) Mina Kaji, « Marianne Williamson: Oprah confidant, author, spiritual teacher and presidential candidate », sur abcnews.go.com, (consulté le 10 avril 2019).
  3. a b c d e et f (en) Anna Peele, « Marianne Williamson Wants to Be Your Healer in Chief », sur washingtonpost.com, (consulté le 10 avril 2019).
  4. a b et c (en) Hunter Schwarz, « What Happens When A New Age Spiritual Guru Becomes A Congressional Candidate », sur buzzfeednews.com, (consulté le 10 avril 2019).
  5. Extrait : https://www.youtube.com/watch?v=qiZVit5FI14

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notre peur la plus profonde/Our deepest fear : texte anglais avec traduction française