Lucien Besnard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Lucien Besnard
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nationalité
Activité
Tombe de Lucien Besnard.jpg
Vue de la sépulture.

Lucien Besnard, né à Nonancourt le et mort le , est un auteur et critique dramatique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Lucien Eugène Besnard fait ses études secondaires au lycée Hoche de Versailles. Il est docteur en droit et diplômé de russe de l'École des langues orientales.

Il dirige à partir de 1896 la Revue d'art dramatique, première revue spécialisée dans la critique théâtrale. Il y défend le développement d'un théâtre populaire.

Il épouse le à Paris 14e Marie Emma Jaubert de Becque.

Il est enterré au cimetière de Vaugirard à Paris.

En 1932, il a adapté en français L'Auberge du Cheval-Blanc, opérette allemande de Ralph Benatzky.

Principales pièces[modifier | modifier le code]

  • Le Glas (1896)
  • Papa Dollivet (1898)
  • Les Chiens du maître (1899)
  • La Fronde (1900)
  • Le Domaine (1902)
  • L'Affaire Grisel (1904), drame en 3 acte, Théâtre du Peuple
  • La Plus Amoureuse (1906)
  • Mon ami Teddy (1908), pièce en 3 actes (co-auteur André Rivoire) Théâtre de la Renaissance, 29 avril 1910.
  • Le Diable ermite (1909), comédie en 4 actes. Théâtre de l'Athénée, 15 novembre 1912.
  • La Folle enchère (1910), comédie en trois actes, Théâtre de la Renaissance
  • Je veux revoir ma Normandie (1913)
  • L'homme qui n'est plus de ce monde (1924) (Prix Émile-Augier de l'Académie française, 1926), pièce du 3 actes, Théâtre de l'Odéon[1]
  • Le Cœur partagé (1926), comédie en quatre actes représentée pour la première fois, le 6 décembre 1926, à la Comédie-Française[2].
  • Dans l'ombre du harem (1927)

Autres écrits[modifier | modifier le code]

L'Œuvre dramatique de Léon Tolstoï, Paris, 1899, éditions de la "Revue d'art dramatique", 24 p.

Les Chiens du maître, Paris, P. Ollendorff, 1900, 132 p.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Texte intégral et critiques dans La Petite Illustration Théâtre, nouvelle série n ° 122 le 14 Juin 1924
  2. Texte intgral et critiques dans La Petite Illustration Théâtre no 176. 8 janvier 1927

Liens externes[modifier | modifier le code]