Marília

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Marília
Surnom : Marília
Blason de Marília
Héraldique
Drapeau de Marília
Drapeau
Vue de Marília
Vue de Marília
Administration
Pays Drapeau du Brésil Brésil
Région Sud-Est
État État de São Paulo São Paulo
Langue(s) portugais
Maire Vinícius Almeida Camarinha (PSB)
Fuseau horaire
Heure d'été
UTC-3
UTC-4
Indicatif 17
Démographie
Gentilé mariliense
Population 216 684 hab.[1] (2010)
Densité 185 hab./km2
Géographie
Coordonnées 22° 12′ 50″ sud, 49° 56′ 45″ ouest
Altitude 675 m
Superficie 117 005,4 ha = 1 170,054 km2
Divers
Date de fondation
Localisation
Localisation de Marília sur une carte
Localisation de Marília sur une carte

Géolocalisation sur la carte : Brésil

Voir la carte administrative du Brésil
City locator 14.svg
Marília

Géolocalisation sur la carte : Brésil

Voir la carte topographique du Brésil
City locator 14.svg
Marília
Liens
Site web http://www.marilia.sp.gov.br/prefeitura/index.html

Marília est une municipalité de l'État de São Paulo. Elle se trouve à 443 km de la capitale de l'État par autoroute, 529 km par voie ferrée et 376 km à vol d'oiseau. Sa latitude de 22º12'50" sud et sa longitude 49º56'45" ouest, son altitude est à 675 mètres. Sa population selon l'IBGE en 2010 était de 216 684 habitants, ce qui fait que c'est la 13e ville plus importante dans l'État de São Paulo, au nombre d'habitants.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1923, Antonio Pereira da Silva et son fils José Pereira da Silva, pionniers de la région, nomment la terre, près des rivières Feio et Peixe, Alto Cafezal.

Un représentant de l'époque, M. Bento de Abreu, originaire de São Carlos et Araraquara, en 1926, porte le terrain à sa succession.

Corenel José Brás (Jose Nogueira da Silva), l'origine familiale de Itapetininga en 1927, fait son « entrée » par Marilia. Les Nogueiras possédaient environ 40 % des terres de la ferme appelée Bomfim. Cette division des parcelles a commencé le processus de civilisation de Marília, anciennement de l'épi Alto Cafezal (« Cafezal Haut »).

L'entreprise ferroviaire de São Paulo a réalisé les voies ferrées de l'État de São Paulo pour se rendre à Lazio. En conformité avec l'esprit de cette entreprise, les routes partant de la succursale ont été nommées dans l'ordre alphabétique. Ainsi de la succursale, la prochaine devait avoir un nom commençant par la lettre "M". Plusieurs noms avaient été proposés : « Marathon », « Mogúncio » et « Macao », mais Bento de Abreu n'était pas satisfait de ceux-ci. C'est à la suite de la lecture du livre de Tomas Antonio Gonzaga Marília de Dirceu lors d'un de ses voyages en Europe par bateau que le secteur prit le nom de Marília.

Ainsi, ce territoire fut nommé officiellement Marília, loi d'État numéro 2.161, du 22 décembre 1926, en tant que district de Cafelandia (Sao Paulo). En 1928, il est élevé au statut de municipalité, par la loi de l'État n° 2320 du 24 décembre, 1928. Depuis la ville fête officiellement sa création le 4 avril 1929.

Au début, l'économie Marília était fondée sur la culture du café qui avec le temps a été remplacée par le coton. En 1934 et 1935, deux moulins à huile ont été installés dans les deux premiers secteurs dans la ville. Avec l'expansion de l'industrialisation de São Paulo, l'accroissement des chemins de fer et des autoroutes permet de lier Marília à diverses régions de l'État de São Paulo et du Paraná du Nord.

Dans les années 1940, la ville elle-même établie comme un développement du Paulista Ouest, il y avait un nombre important et croissant de la population urbaine.

Dans les années 1970, un nouveau cycle industriel permit à la ville l'installation de nouvelles industries, principalement dans l'industrie alimentaire et la métallurgie. Avec l'installation de plusieurs filières universitaires, Marília peut attirer davantage de personnes sur la région qui ont contribué au développement du commerce dans la ville.

Marília compte aujourd'hui environ 50 industries alimentaires dans la zone connue sous le nom de la « capitale nationale de l'alimentation ».

Maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2005 2012 Abelardo Camarinha PSB  
2005 2012 Mário Bulgarelli PDT  
2013 2016 Vinícius Almeida Camarinha PSB  

Géographie[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat de la ville est de type tropical d'altitude ou subtropical avec les caractéristiques suivantes :

  • Température moyenne annuelle: 20 °C
  • Mois le plus chaud en janvier: 25,7 °C
  • Mois le plus froid en juin: 14,2 °C
  • Absolue maximale: 39,4 °C
  • Minimale absolue: -3,6 °C

Démographie[modifier | modifier le code]

Données démographiques : Données du recensement - 2000

  • Urbaine : 189 719
  • Rurales : 7 623
  • Hommes : 96 502
  • Femmes : 100 840
  • Densité de population (habitants / km²) : 186,42 (2007)
  • Mortalité infantile pour 1 an (pour mille) : 15,57
  • Espérance de vie (ans) : 74.37
  • Taux de fécondité (enfants par femme) : 2,21
  • Taux d'alphabétisation : 95,35 %
  • Indice de développement humain (IDH) : 0,821
  • HDI-R sur le revenu : 0,885
  • HDI-L Longévité : 0,822
  • HDI-E Éducation : 0,962

Économie[modifier | modifier le code]

Marília possède un parc industriel avec une industrie alimentaire et de la métallurgique. Des industries multinationales comme Coca-Cola et Nestlé y sont implantées, côtoyant celles nées à Marilia comme Dori (confiture) et Sasasaki (portes et fenêtres).

Dans le secteur agricole, le café, les arachides, le caoutchouc, la pastèque, la noix de coco, le manioc et le maïs se distinguent.

En outre, Marilia a aussi des élevages porcins, bovins et de volailles. Son commerce se distingue également dans sa microrégion.

Culture[modifier | modifier le code]

Beaucoup de descendants portugais, italiens, espagnols et japonais vivent à Marília. Les Portugais sont les colons du Brésil, la langue officielle est portugais. Les immigrants espagnols, italiens et japonais arriveront plus tard et s'implanteront dans la région. Marília a une grande concentration de descendants de Japonais qui ont créé le Club Nicckey afin de préserver leurs traditions dans la ville et dans tous les mois d'avril, ils développent Japon Fest.

La ville possède une forêt publique avec 17,39 hectares, le Rangel Pietraróia.

Éducation[modifier | modifier le code]

Les collèges et universités de Marília dispensent notamment des cursus de droit, odontologie, pharmacie, médecine, sciences infirmières, ingénierie, journalisme et administration. Il y a deux universités privées (UNIMAR et UNIVEM) et une publique (UNESP). La ville possède également une école publique de médecine FAMEMA.

Sports[modifier | modifier le code]

La ville possède un club de football, Marília Atlético Clube, qui a été champion de Copa São Paulo Junior en 1979 et champion de football à deux reprises de deuxième division de l'État de São Paulo.

Curiosités[modifier | modifier le code]

  • La plus grande compagnie aérienne brésilienne actuelle, TAM, a commencé en 1961 à Marilia.
  • L'actuelle deuxième plus grande banque privée du Brésil, Banco Bradesco, a été fondée en 1943 à Marília.
  • La première photographie 360º a été prise à Marilia par le photographe Sebastião Leme.
  • Marilia est présente dans le livre Guinness avec la doyenne de saut en parachute, Vó Nena ("Grandma Nena"), en 1992.

Mariliense célèbres[modifier | modifier le code]

  • Tetsuo Okamoto : nageur qui a remporté la première médaille olympique pour le Brésil, en 1952.
  • Jurandir de Freitas : le joueur de football qui a remporté la Coupe du monde de 1962 avec l'équipe nationale brésilienne.
  • José Dias Tófolli : avocat, membre actuel de la Cour suprême du Brésil.
  • Thiago Braz da Silva : perchiste, recordman national

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]