Praia Grande (São Paulo)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Praia Grande.
Praia Grande
Blason de Praia Grande
Héraldique
Drapeau de Praia Grande
Drapeau
Administration
Pays Drapeau du Brésil Brésil
Région Sud-Est
État État de São Paulo São Paulo
Langue(s) Portugais
Maire Roberto Francisco dos Santos (PSDB)
Fuseau horaire UTC-3
Démographie
Gentilé praiagrandense ou cariate
Population 244 533 hab. (2008)
Densité 1 641 hab./km2
Géographie
Coordonnées 24° 00′ 18″ S 46° 24′ 07″ O / -24.005, -46.40224° 00′ 18″ Sud 46° 24′ 07″ Ouest / -24.005, -46.402  
Altitude 3 m
Superficie 14 900 ha = 149 km2
Divers
Date de fondation
19/01/1967
Localisation
Localisation de Praia Grande sur une carte
Localisation de Praia Grande sur une carte

Géolocalisation sur la carte : Brésil

Voir la carte administrative du Brésil
City locator 14.svg
Praia Grande

Géolocalisation sur la carte : Brésil

Voir la carte topographique du Brésil
City locator 14.svg
Praia Grande

Praia Grande est une municipalité de la microrégion de Santos, dans la Région métropolitaine de la Baixada Santista dans l'État de São Paulo, au Brésil. La population, selon le recensement démographique de 2013 est de 288 401 habitants et sa surface est de 145 km2 ce qui fait une densité démographique de 1 988,97 habitants par km2. La cité de Praia Grande est une des plus mouvementées du pays. Durant la haute saison, elle reçoit 1,4 millions de touristes ( plus de cinq fois sa population fixe qui augmente rapidement avec son accroissement de 56 000 habitants entre 2000 et 2009, Praia Grande reçut le titre de " la cité qui le plus croit au Brésil)

Station balnéaire[modifier | modifier le code]

Praia Grande est une des 15 municipalités considérées comme stations balnéaires par l'État de São Paulo, parce qu'elle remplit les exigences définies par la loi d'État [1]. D'autres municipalités bien que n'étant pas balnéaires jouissent du même statut: ce sont les stations climatiques, hydrominérales et touristiques. Ce statut rend aux municipalités des subventions spéciales de la part de l'État pour la promotion du tourisme régional.

Région métropolitaine[modifier | modifier le code]

Praia Grande fait partie de la Région métropolitaine de la Baixada Santista qui comprend aussi Bertioga, Cubatão, Guarujá, Itanhaém, Mongaguá, Peruíbe, Santos, et São Vicente. Cette région fut crée par la loi complémentaire 815, du 30 juin 1996[2] et est ainsi la première Région métropolitaine brésilienne crée sans être une capitale d'État. La région a 1 765 927 habitants, selon l'actualisation du recensement de l'IBGE publiée en 2013.

Histoire[3][modifier | modifier le code]

Jusqu'environ 1000 av.J.-C., le territoire actuel de Praia Grande était occupé par un peuple qui nous a laissé des dépôts de coquillages, restes de nourriture appelés Sambaquis. Ce peuple qui disparut pour une cause inconnue avait des caractéristiques physiques différentes de celles des Indiens de langue Tupi : les Tupinambas, les Tupiniquims et les Carijós rencontrés par les Portugais lors de leur arrivée au XVIe siècle.

La région fut une des premières colonisées par les Portugais au Brésil. Cette colonisation commença par l'arrivée de Martim Afonso de Sousa en 1532 pour diriger la capitainerie de São Vicente. La première vila fondée par l'explorateur envoyé par la couronne portugaise fut justement São Vicente dont l'actuel territoire de Praia Grande fit partie jusqu'en 1967.

Selon le recensement de 1765, entre les "Prayas de Taypus e Mongaguá", comme était connue la partie du littoral de l'actuelle Praia Grande, il y avait beaucoup de plantations et les agriculteurs utilisaient le travail de nègres affranchis et esclaves pour produire et fournir produits agricoles et d'artisanat à la vila de São Vicente et à Santos.

Dans les années 1800, les habitants créaient du bétail et cultivaient du riz, du manioc, de la canne à sucre, du maïs, des légumes et du café. Les esclaves étaient beaucoup utilisés et constituaient plus de la moitié de la population. Ces activités et les plantations ont disparu. Il n'en reste le souvenir que dans certains nom de quartiers.

Depuis l'émancipation (séparation de São Vicente) en 1967, la cité profita de la nouvelle proximité du pouvoir municipal et augmenta son rythme de croissance et gagna une meilleure qualité de ses services publics.

Avec l'inauguration en juin1976 de la première pista de la Rodovia dos Imigrantes qui relie São Paulo à Praia Grande et ensuite en juillet 1981 et mars1982 du pont Esmeraldo Soares Tarquinio de Campos Filho(Ponto do Mar Pequeno) qui relie l'île de São Vicente à la cité, furent résolu deux problèmes à la fois: le soulagement de la circulation saturée sur le Pont Pênsil et la liaison directe avec la capitale sans passer par São Vicente et Santos pour accéder à la Via Anchieta. Ainsi Praia Grande devint ainsi la station balnéaire la plus proche de la capitale.

Cependant ces facilités d'accès créèrent des problèmes d'infrastructure qui furent résolus à partir de 1993 quand la cité commença une vraie révolution: remaniement du transport public, pavage de plus de 90% des rues, extension de la collecte des égouts avec traitement et rejet à 3 km de la plage, réurbanisation du front de plage et des points touristiques.

Références[modifier | modifier le code]