Magical DoReMi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Magical Dorémi)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Magical DoReMi
Image illustrative de l'article Magical DoReMi
Logo original de la première saison.
おジャ魔女どれみ
(Ojamajo Doremi)
Genre Magical girl, comédie, drama
Anime japonais : Ojamajo Doremi
Réalisateur
Producteur
Studio d’animation Toei Animation
Compositeur
Chaîne Drapeau du Japon Asahi Broadcasting Corporation, TV Tokyo
Durée 20 min. approx.
1re diffusion 7 février 1999 – 30 janvier 2000
Épisodes 51
Anime japonais : Ojamajo Doremi #
Réalisateur
Shigeyasu Yamauchi
Takuya Igarashi
Producteur
Hiromi Seki
Studio d’animation Toei Animation
Compositeur
Keiichi Oku
Chaîne Drapeau du Japon Asahi Broadcasting Corporation, TV Tokyo
Durée 20 min. approx.
1re diffusion 6 février 2000 – 28 janvier 2001
Épisodes 49
Film d'animation japonais : Eiga Ojamajo Doremi Shāpu
Réalisateur
Takuya Igarashi
Studio d’animation Toei Animation
Compositeur
Keiichi Oku
Durée 30 min
Sortie
Manga : Mo~tto! Ojamajo Doremi
Auteur Izumi Todo
Shizue Takanashi
Éditeur (ja) Kōdansha
Sortie initiale Octobre 2000 – Décembre 2000
Volumes 3
Anime japonais : Mo~tto! Ojamajo Doremi
Réalisateur
Takuya Igarashi
Producteur
Hiromi Seki
Studio d’animation Toei Animation
Compositeur
Keiichi Oku
Chaîne Drapeau du Japon TV Asahi, TV Tokyo
Durée 20 min. approx.
1re diffusion 4 février 2001 – 27 janvier 2002
Épisodes 50
Film d'animation japonais : Mō~tto! Ojamajo Doremi: Kaeru Seki no Himitsu
Réalisateur
Shigeyasu Yamauchi
Studio d’animation Toei Animation
Compositeur
Keiichi Oku
Durée 30 min
Sortie
Manga : Mo~tto! Ojamajo DoReMi
Auteur Izumi Todo
Shizue Takanashi
Éditeur (ja) Kōdansha
Sortie Décembre 2001
Volumes 1
Anime japonais : Ojamajo Doremi Dokka~n!
Réalisateur
Takuya Igarashi
Producteur
Hiromi Seki
Studio d’animation Toei Animation
Compositeur
Chaîne Drapeau du Japon TV Asahi, TV Tokyo
Durée 20 min. approx.
1re diffusion 3 février 2002 – 26 janvier 2003
Épisodes 51
OAV japonais : Ojamajo Doremi Na-i-sho
Producteur
Hiromi Seki
Studio d’animation Toei Animation
Compositeur
Keiichi Oku
Chaîne Drapeau du Japon SKY PerfecTV!
Durée 20 min. approx.
1re diffusion 26 juin 2004 – 11 décembre 2004
Épisodes 13
Light novel : Ojamajo Doremi 16, 17, 18, 19 et 20’s
Auteur Midori Kiriyama
Yumi Kageyama (20's)
Illustrateur Yoshihiko Umakoshi
Éditeur (ja) Kōdansha
Sortie initiale 2 décembre 2011 – 2 octobre 2019
Volumes 10
ONA japonais : Ojamajo Doremi: Owarai Gekijō
Studio d’animation Toei Animation
Compositeur
Keiichi Oku
Chaîne Drapeau du Japon YouTube
Durée 1 min. approx.
1re diffusion 23 mars 2019 – 22 mars 2020
Épisodes 26
Film d'animation japonais : Majo Minarai o Sagashite
Réalisateur
Junichi Sato
Studio d’animation Toei Animation
Durée 90 minutes
Sortie

automne 2020

Magical DoReMi, parfois typographiée Magical Dorémi, originellement connue sous Ojamajo Doremi (おジャ魔女どれみ?), est une série d'animation japonaise, initialement diffusée entre le et le sur la chaîne TV Asahi. Produite par Tōei Animation et Asahi Broadcasting Corporation, la série se compose d'un total de deux cent un épisodes répartis sur quatre saisons. Les médias dérivés de la série incluent mangas, OAV, et autres produits dérivés comme les jouets et figurines.

Comme l'indique le titre, la série se centre principalement sur les (més)aventures de Dorémi Harukaze, une élève de primaire, accompagnée de quatre copines — Sophie, Émilie, Loulou, et par la suite Mindy (il est à noter que Sophie dit que son nom vient de l'héroïnes de Les malheurs de Sophie[réf. nécessaire]) — apprenties-sorcières et employées d'une boutique de magie dirigée par une grenouille nommée Maggie Grigri et de sa fée Lala.

En France, les quatre saisons (soit 201 épisodes) ont été traduites en français. Cependant, aucun OAV, ni films n'a été traduit. Seuls les 16 épisodes de la première saison sont parus en DVD. L'anime a été diffusé pour la première fois en sur la chaîne télévisée Fox Kids et le , sur France 5 dans l'émission Midi les Zouzous, et rediffusée en sur Télétoon et Gulli. Au Canada sur Télévision de Radio-Canada.

Titre[modifier | modifier le code]

Ojamajo (japonais : おジャ魔女), du titre Ojamajo Doremi, est un jeu de mot entre Ojama (japonais : お邪魔 ; signifiant « Trouble ») et Majo (japonais : 魔女 ; « Sorcière »). Le nom de Doremi étant inchangé dans la plupart des doublages de la série, dans la version française de Fox Kids, d'autres personnages tels que Hazuki et Aiko sont respectivement renommés Émilie et Sophie[1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Ojamajo Doremi[modifier | modifier le code]

Console magique permettant aux protagonistes la transformation en sorcières.

Dorémi, une simple écolière, se dit être la fille la plus malheureuse du monde, jusqu'au jour où elle se dirige sans le savoir vers une boutique magique tenue par la sorcière Maggie grigri et sa fée Lala[1]. Dorémi transforme sans le vouloir la sorcière en une espèce de petite grenouille verte, et pour la délivrer de ce sort, est obligée de devenir son apprentie-sorcière. Seule Dorémi aura le pouvoir une fois devenue sorcière de délivrer Maggie grigri de cette malédiction[2]. Dorémi, qui a toujours rêvé d'avoir des pouvoirs magiques, accepte, et est rejoint plus tard par ses deux meilleures amies Émilie et Sophie[3]. La vie d'une apprentie sorcière est rythmée par des examens. À leur premier examen (que Dorémi passe en deux fois), elles reçoivent chacune une petite fée : Dorémi reçoit Dodo, Émilie Mimi et Sophie Fifi. Au fur et à mesure des épisodes, Maggie grigri possède une rivale, Malicia[4], et alors que les trois apprenties se retrouvent face à elle, Bibi, la petite sœur de Dorémi, les voit, et découvre leur secret[5]. Du coup, elle devient elle aussi une apprentie[5]. Plus tard, une nouvelle élève arrive dans la classe - Loulou - une star de la chanson et du cinéma[6]. Mais plus tard, les apprenties-sorcières découvrent qu'elle est l'apprentie de Malicia. Elle se sert d'un bracelet afin de passer outre les lois et utiliser la magie comme elle le souhaite. Cela aura de très graves répercussions. De prime abord assez désagréable et distante avec les trois autres, elle devient au fur et à mesure leur amie[7].

À la fin de la saison, alors que Dorémi et ses amies revenaient du monde des sorcières après avoir été nommées sorcières à part entière, leurs familles et leurs amis les ayant suivis, le secret des filles est révélé. Loulou utilise alors son bracelet, afin que tout le monde oublie que Dorémi et ses amies sont des sorcières, Le bracelet de Loulou se désagrège et la plonge dans un profond sommeil. Les filles demanderont l'aide de la reine, qui indiquera la marche à suivre pour réveiller Loulou. Cependant, les filles devront rendre leur boule de cristal si Loulou se réveille. Elles doivent alors choisir entre leurs pouvoirs ou leur amie[7]. De plus si les filles cessent d'être des sorcières, elles devront dire adieu à leurs fées ainsi qu'à Maggie grigri. Finalement elles choisiront Loulou et sacrifieront leurs boules de cristal afin de la sauver, même si elle ne l'a pas utilisée elle devra aussi rendre sa boule de cristal ainsi que sa console magique comme toutes les apprenties sorcières du groupe[7].

Ojamajo Doremi # (Sharp)[modifier | modifier le code]

Les filles se voient confier la garde de Flora, un bébé qui deviendra plus tard une sorcière extrêmement puissante[8]. Elles doivent l'élever pendant un an[9] mais ça ne sera pas de tout repos car elles devront se battre contre des sorciers qui veulent capturer ce bébé[10]. Celui qui est désigné pour la mission se nomme le comte Philippe (ou Alexandre Jaune d'œuf (qui était autrefois prisonnier de l'ordinateur des filles et qui devait les aider à libérer les mauvais esprits de différents objets dans la première saison)). Durant sa mission, il fait appel à un quatuor composé de quatre garçons sorciers du même âge que les filles. En parallèle, les filles doivent encore passer des examens, mais cette fois pour vérifier la bonne santé morale et physique de Flora[1].

Mo~tto! Ojamajo Doremi[modifier | modifier le code]

Les petites magiciennes ayant perdu leurs pouvoirs à la fin de la deuxième saison, elles ne peuvent plus voir la petite Flora, retournée dans le monde des Sorcières[11]. La Reine décide de faire passer aux filles un test: elles redeviendront des apprenties si elles réussissent à faire vibrer le Sénacle des Sorcières en préparant des gâteaux et des friandises. Ne sachant faire aucune pâtisserie, la Reine teste les filles à rude épreuve. Durant cette saison, une apprentie sorcière américano-japonaise nommée Momoko (Mindy dans la version française) apparaît[12]. Celle-ci a vécue un temps à New York, aux États-Unis, et a appris là-bas l'art de faire les gâteaux avec une sorcière qui tenait une pâtisserie. Néanmoins, sa présence provoque quelques petits soucis car lorsqu'elle n'est pas transformée en magicienne, elle parle très mal le japonais, d'où les quelques problèmes de compréhension au sein de l'équipe[13]. Elle arrive quand même à s'intégrer et aussi réapprendre sa langue natale. À la fin de la saison, elle sera possédée par la reine d'avant et aura pour mission de porter Flora à celle-ci, ses amies utiliseront tour à tour plusieurs fois leur « sucordéon » avant d'arriver à la réveiller. La saison se conclut par la disparition de la forêt des sorts (dans son état sombre) et revient à l'ancienne forêt d'origine. Les apprenties et les membres du sénacle ainsi que la reine découvrent la reine d'avant endormie. À ce moment, elles sont donc proclamées sorcière sur un vote du sénacle qui a fait l'unanimité[1],[14].

Ojamajo Doremi Dokka~n![modifier | modifier le code]

Durant la quatrième et dernière saison, Flora se transforme en jeune fille qui a, physiquement, le même âge que Dorémi et les filles, mais elle a toujours trois ans d'âge mental[15]. Elle vit les mêmes aventures que ses mamans, en allant dans la même classe qu'elles et en passant les mêmes tests que les apprenties-sorcières avaient passés lorsqu'elles n'étaient que des débutantes. Dans le même temps, les filles doivent casser des sortilèges qui s'abattent sur le monde réel grâce à un petit éléphant que Flora a recueilli, Paola. De plus, une fée excentrique, Baba, est libérée et aide les filles à résoudre le dernier mystère qui tient enfermé la reine d'avant, sa maîtresse. Les jeunes sorcières se retrouvent enfin face à un douloureux dilemme : elles vont devoir choisir entre rester des filles ordinaires auprès de leurs familles et amis ou devenir des sorcières immortelles et vivre avec Flora[1]. Elles choisiront la première proposition.

Light novel[modifier | modifier le code]

Le , Kodansha Limited annonce la sortie d’un roman, Ojamajo Doremi 16. Celui-ci raconte la suite de la série sous forme de light novel suivant les filles trois ans après leur entrée au collège. Il a été publié en trois volumes entre le et le . Ce roman est traduit en français sur un site internet tenu par des fans de la série[16]. Sont parues également des suites : Ojamajo Doremi 17, (en trois volumes entre le et le ) et Ojamajo Doremi 18 (en deux volumes entre le et le ). Ojamajo Doremi 19 est sorti le . Le dernier volume, Ojamajo Doremi 20's, est sorti le . La productrice de Toei, Hiromi Seki, a manifesté son intérêt pour une adaptation animée, mais a précisé que cela dépendrait des ventes.[réf. nécessaire]

Production[modifier | modifier le code]

Logo de la série en France.

Magical DoReMi est une série télévisée japonaise de type magical girl produite par Tōei Animation et Asahi Broadcasting Corporation. Elle est initialement diffusée, avec un nouvel épisode diffusé chaque semaine[17], entre le et le sur la chaîne TV Asahi, puis sur All-Nippon News Network (Asahi Broadcasting Corporation (ABC, Japon), TV Asahi, Nagoya TV (Metele), notamment et Broadcasting System of San-in. La série est le résultat du travail collaboratif des auteurs Izumi Todo et Shizue Takanashi, à la réalisation Junichi Sato et Takuya Igarashi, Takashi Yamada pour les scénarios et Yukie Yuki pour les décors[18]. Il a été diffusé à la place du Royaume des couleurs après sa dernière diffusion.

En France, la licence est détenue par Fox Kids qui publié la série sous le titre de Magical DoRéMi. Elle est diffusée pour la première fois sur la même chaine à partir de 1999. La série Ojamajo Doremi aest doublée dans plusieurs pays depuis sa sortie au Japon, notamment en France, en Espagne, en Allemagne, en Italie, en Corée du Sud, en Chine, à Taïwan, au Portugal, du Canada et aux États-Unis.

Ojamajo Doremi # (Sharp) est diffusé pour la première fois au Japon sur TV Asahi à partir du . En France, l'anime est diffusé sur Fox Kids à partir du [19]. Mo~tto! Ojamajo Doremi est diffusé pour la première fois au Japon sur TV Asahi à partir du . En France, l'anime est diffusé sur Fox Kids à partir du [20]. Ojamajo Doremi Dokka~n! est diffusé pour la première fois au Japon sur TV Asahi à partir du . En France, l'anime est diffusé sur Fox Kids à partir du [21].

Médias[modifier | modifier le code]

Films[modifier | modifier le code]

Ojamajo Doremi # : Le Film[modifier | modifier le code]

Ojamajo Doremi # : Le Film (映画おジャ魔女どれみ#, Eiga Ojamajo Doremi Shāpu?) est le premier film de la série sorti le à l’occasion du festival Summer Toei Anime Fair 2000. Il est réalisé par Takuya Igarashi.

Dans le film, Bibi vient de passer un de ses examens de sorcière, mais se dispute avec Doremi car Flora l'a suivie dans le monde des sorcières. Elle ramène du monde des sorcières « le cœur de la reine », une fleur qui exauce tous les désirs qu’elle entend, quels que soient les dangers qu’il puisse y avoir. L’un des vœux transforme Doremi en une souris, vœu que Bibi avait inconsciemment faite au cours de sa dispute avec Doremi. Alors que Bibi part à la recherche de sa sœur, les autres filles traquent la fleur en fuite avant qu’elle ne commence à se reproduire.

Ojamajo Doremi : Le secret de la pierre de grenouille[modifier | modifier le code]

Ojamajo Doremi : Le secret de la pierre de la grenouille (も~っと!おジャ魔女どれみ: カエル石のひみつ, Mōtto! Ojamajo Doremi: Kaeru Seki no Himitsu?) est le deuxième film de la série. Il a été réalisé par Shigeyasu Yamauchi et a été présenté le dans les salles de cinéma de Digimon Tamers : Bataille des aventuriers et Kinnikuman : Deuxième génération.

L’histoire se déroule parallèlement à la saison 3 et raconte les vacances d'été de Doremi et ses amis chez les grands-parents de Doremi dans les montagnes fictives de Fukuyama. Là-bas, ils entendent parler d'une mystérieuse légende de Mayuri et de Zenjuro, deux amoureux au cours de la période Edo. Le lendemain matin, lorsqu'elles enquêtent sur la forêt, les filles se perdent et affrontent la malédiction de la pleine lune, ce qui les empêche d'utiliser la magie. Pendant ce temps, en raison d'une mémoire traumatisante, Sophie développe une peur du grand-père de Doremi.

Ojamajo Doremi : Majo Minarai o Sagashite[modifier | modifier le code]

Le , Toei Animation annonce via une vidéo sur son compte YouTube un nouveau film nommé Majo Minarai o Sagashite (魔女見習いをさがして, Majo Minarai o Sagashite?)[22]. Initialement prévu pour le pour les 20 ans de la série (1999)[23]. le film est repoussé à l'automne 2020[24].

Les membres du personnel qui ont travaillé sur la série animée originale reviendront au projet, notamment Junichi Sato en tant que réalisateur, Midori Kuriyama en tant que scénariste et Yoshihiko Umakoshi à l’animation. Les actrices voix de la série originale reprendront leurs rôles.

L'histoire suit le destin croisé de trois personnages qui ne se connaissent pas : une employée de bureau de 27 ans nommée Mire Yoshitsuki qui travaille à Tokyo, une étudiante de 22 ans nommée Sora Nagase qui souhaite devenir professeur, et Reika Kawatani, une jeune fille de 20 ans un peu « garçon manqué » qui travaille à temps partiel à Hiroshima, dans une petite boutique qui prépare des okonomiyaki. Les trois jeunes femmes, qui vivent toutes à des endroits différents, sont pourtant liées par un joyau magique. Un beau jour, elles sont réunies toutes les trois au même endroit et vont devoir partir à l'aventure…[25] !

Manga[modifier | modifier le code]

Publicité de la série affichée sur un train au Japon.

De 1999 à début 2003, le magazine Nakayoshi imprime une adaptation manga d'Ojamajo Doremi. L'histoire est basé sur l'anime original et dessiné par Shizue Takanashi. Les chapitres ont été exposés en volumes tankōbon par Kōdansha. Quatre volumes ont été commercialisés au total — les trois premiers sous le titre d'Ojamajo Doremi, basés sur la série et sur Ojamajo Doremi #. Le dernier volume a été adapté à partir de Mo~tto! Ojamajo Doremi.

CD[modifier | modifier le code]

Durant la diffusion de la série, un bon nombre de chansons, d'albums, et de compilations ont été commercialisés. Les albums sont distribués par Bandai Music Entertainment, tandis que les musiques de la saison Ojamajo Doremi # sont distribuées par King Records. Cependant, les albums de Mo~tto! Ojamajo Doremi sont distribués par Marvelous Entertainment. La musique Kitto Ashita wa (générique de fin d'épisode de la saison 1) est inspirée de la Symphonie no 2 de Rachmaninov.

DVD[modifier | modifier le code]

Vers fin 2006, de nouveaux DVD sortent, cette fois-ci au public. Les génériques y sont légèrement retouchés: un logo Magical Doremi sur un arrière-plan rose au début de chaque générique recouvre entièrement l'écran afin de masquer le titre japonais. (jusqu'alors, seul un titre Magical Doremi apparaissait brièvement par-dessus le titre japonais). Les génériques de début sont des adaptations françaises des chansons japonaises et sont chantés par Mélanie Vallois et la fille de Claude Vallois[26].

Distribution[modifier | modifier le code]

Voix japonaises[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

  • Laurence Sacquet : Dorémi
  • Valérie De Vulpian : Émilie / Hélena / voix additionnelles
  • Fily Keita : Sophie / Bibi / Flora / Mademoiselle Coucou / voix additionnelles
  • Odile Schmitt : Loulou (saison 1) / fée Baba / Mademoiselle Kiki / François / Frédéric / voix additionnelles (saison 1)[33]
  • Blanche Ravalec : Loulou (saisons 2-4) / Mindy / fée Lili / Délia / Mademoiselle Kiki / voix additionnelles
  • Francine Lainé : Maggie Grigri / mère de Dorémi / Reine du Monde des Sorcières
  • Laurent Morteau : père de Dorémi (épisode 1, saison 1)
  • Sylvie Jacob : Nathalie (saison 1)
  • Lionel Melet : voix masculines

Le doublage de la version française est effectué aux studios SOFI sous la direction de Blanche Ravalec[26].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e (en) « Anime: Ojamajo Doremi » (consulté le 14 mars 2013).
  2. (ja) « Toei's summary of Ojamajo Doremi episode 1 », sur Toei Animation (consulté le 25 août 2012)
  3. (ja) « Toei's summary of Ojamajo Doremi episode 4 », sur Toei Animation (consulté le 25 août 2012)
  4. (en) « Toei's summary of Ojamajo Doremi episode 20 » (consulté le 25 août 2012)
  5. a et b (ja) « Toei's summary of Ojamajo Doremi episode 25 », sur Toei Animation (consulté le 25 août 2012)
  6. (ja) « Toei's summary of Ojamajo Doremi episode 35 », sur Toei Animation (consulté le 25 août 2012)
  7. a b et c (ja) « Toei's summary of Ojamajo Doremi episode 51 », sur Toei Animation (consulté le 25 août 2012)
  8. (ja) « Toei's summary of Ojamajo Doremi # episode 1 », sur Toei Animation (consulté le 25 août 2012)
  9. (ja) « Toei's summary of Ojamajo Doremi # episode 22 », sur Toei Animation (consulté le 25 août 2012)
  10. (ja) « Toei's summary of Ojamajo Doremi # episode 31 », sur Toei Animation (consulté le 25 août 2012)
  11. (ja) « Toei's summary of Ojamajo Doremi # episode 49 », sur Toei Animation (consulté le 25 août 2012)
  12. (ja) « Toei's summary of Mōtto! Ojamajo Doremi episode 1 », sur Toei Animation (consulté le 25 août 2012)
  13. (ja) « Toei's summary of Mōtto! Ojamajo Doremi episode 3 », sur Toei Animation (consulté le 25 août 2012)
  14. (ja) « Toei's summary of Mōtto! Ojamajo Doremi episode 50 », sur Toei Animation (consulté le 25 août 2012)
  15. (ja) « Toei's summary of Ojamajo Doremi Dokka~n! episode 2 », sur Toei Animation (consulté le 25 août 2012)
  16. « Traduction Ojamajo Doremi 16! » (consulté le 25 mars 2014).
  17. (ja) « Liste des épisodes d'Ojamajo Doremi », sur Toei Animation (consulté le 17 décembre 2009).
  18. « Magical Dorémi », sur Planète Jeunesse (consulté le 9 mai 2013).
  19. « Oja majô Doremi # », sur Anime guides (consulté le 8 janvier 2011)
  20. « Mo~tto! Ojamajo Doremi », sur Anime guides (consulté le 8 janvier 2011).
  21. « Ojamajo Doremi Dokka~n! », sur Anime guides (consulté le 8 janvier 2011).
  22. 魔東映アニメーション公式YouTubeチャンネル, « 【超特報】魔女見習いをさがして »,‎ (consulté le 29 mars 2019)
  23. (en) « Ojamajo Doremi Magical Girl Anime's 20th Anniversary Film Reveals Story, More Staff, Visuals, May 15 Debut », sur Anime News Network (consulté le 6 novembre 2019)
  24. (en) « Looking for Magical Doremi Anime Film Rescheduled for Fall », sur Anime News Network, (consulté le 4 mai 2020).
  25. « Une date, plusieurs visuels et un synopsis pour le film d'animation Magical DoReMi (Ojamajo Doremi) ! », sur www.nautiljon.com (consulté le 15 décembre 2019)
  26. a et b « VF de Magical Doremi », sur Planète Jeunesse (consulté le 13 novembre 2010).
  27. (ja) « 春風どれみ (Harukaze Doremi) », Toei Animation (consulté le 17 décembre 2009)
  28. (ja) « 藤原はづき (Fujiwara Hazuki) », sur Toei Animation (consulté le 17 décembre 2009)
  29. (ja) « 妹尾あいこ (Senō Aiko) », sur Toei Animation
  30. (ja) « 瀬川おんぷ (Segawa Onpu) », sur Toei Animation (consulté le 17 décembre 2009)
  31. (ja) « 飛鳥ももこ (Asuka Momoko) », sur Toei Animation (consulté le 17 décembre 2009)
  32. (ja) « ハナちゃん (Hana-chan) », sur Toei Animation (consulté le 17 décembre 2009)
  33. Excepté pour doubler la fée Baba dans la saison 4, Odile Schmitt n'a participé qu'à la première saison.

Lien externe[modifier | modifier le code]