Lycée Claude-Fauriel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lycée Claude-Fauriel
Image illustrative de l'article Lycée Claude-Fauriel
Généralités
Pays Drapeau de la France France
Coordonnées 45° 26′ 15″ nord, 4° 23′ 38″ est
Adresse 28 avenue de la libération
42000 Saint-Étienne
Cadre éducatif
Directeur Béatrice DeCosas (depuis Septembre 2017, après un nterim depuis Janvier 2017)
Marie-Line Mignon (septembre 2016-septembre 2017)
Jean-Pierre Delbègue (septembre 2012 - juin 2016)
Alain Mattone (septembre 2009 - juin 2012)
Formation Lycée général
Classes préparatoires aux grandes écoles
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Loire

(Voir situation sur carte : Loire)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Rhône-Alpes

(Voir situation sur carte : Rhône-Alpes)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Point carte.svg

Le lycée Claude-Fauriel est un établissement public local d'enseignement, à Saint-Étienne (Loire). Il comporte un lycée classique, avec des classes de seconde, première et terminale, ainsi que des classes préparatoires aux grandes écoles, un internat et un réfectoire.
Il a été nommé ainsi en hommage au célèbre historien et linguiste stéphanois du XIXe siècle, Charles-Claude Fauriel.

Histoire[modifier | modifier le code]

Réfectoire

Jusqu'au milieu du XIXe siècle, l'enseignement secondaire stéphanois est assuré à l'actuel lycée Gambetta. Mais l'augmentation rapide des étudiants pose des problèmes de place. Un rapport commandité par la ville décrit le lycée comme insalubre, comparé à « un pénitencier ».

C'est dès 1874 qu'est votée en conseil municipal la construction d'un nouveau lycée. Mais il faut attendre 1880 pour qu'un projet concret soit retenu : le nouveau lycée de garçons de Saint-Étienne sera édifié à Chantegrillet (à cheval sur l'actuel emplacement du lycée Étienne-Mimard et la colline au-dessus, jusqu'à la piscine).

En 1882, le projet est interrompu à la suite de diverses remarques quant à la possible instabilité des sols. Une nouvelle étude est lancée : trois sites sont étudiés : le site précité de Chantegrillet avec un projet de consolidation du sous-sol, un terrain vague à l'est de la place Jean-Jaurès (aujourd'hui occupé par le cinéma le Méliès) et les jardins de l'hôtel-Dieu. Cet Hôtel-Dieu occupait alors à peu près la place de la Grande Poste et la place Moine aujourd'hui. Ses immenses jardins s'étalaient jusqu'à la place de la Monta (sic), aujourd'hui la place Fourneyron. Pour des raisons principalement économiques, c'est sur ces jardins qu'est décidée l'érection du lycée.

En 1884, c'est le projet du cabinet d'architecture parisien Denfert-Fritz qui est retenu. La construction ne débute cependant qu'en 1889. Celle-ci est rapide et les salles de classe sont prêtes pour la rentrée de 1890. C'est donc en 1890 qu'est inauguré le lycée, alors qu'une partie des bâtiments (le réfectoire ou l'externat) est encore en travaux. La fin définitive des travaux intervient en 1891 ; le lycée compte deux cours, comme aujourd'hui. Le lycée est prévu pour une capacité de 800 élèves.

En 1922, une stèle est érigée en l'honneur des anciens élèves morts au combat durant la Première Guerre mondiale. Celle-ci, sculptée par Joanny Durand, placée sur la face nord-ouest du lycée, à l'angle du cours Hippolyte-Sauzéa et de l'avenue de la Libération représente cinq grandes batailles de l'histoire de France associée à six personnages clé des dites batailles :

Enseignement[modifier | modifier le code]

Le lycée abrite des élèves qui préparent le baccalauréat général (S, ES, L). Le lycée accueille aussi des CPGE littéraires (Khâgne LSH), économiques et commerciales (ECE et ECS), et scientifiques (MP, PC, BCPST).

Lycée[modifier | modifier le code]

Classement du Lycée[modifier | modifier le code]

En 2015, le lycée se classe 25e sur 31 au niveau départemental en termes de qualité d'enseignement, et 1955e au niveau national[1]. Le classement s'établit sur trois critères : le taux de réussite au bac, la proportion d'élèves de première qui obtient le baccalauréat en ayant fait les deux dernières années de leur scolarité dans l'établissement, et la valeur ajoutée (calculée à partir de l'origine sociale des élèves, de leur âge et de leurs résultats au diplôme national du brevet)[2].

Nouvelles technologies[modifier | modifier le code]

Dès la rentrée 2014, le lycée Claude Fauriel et deux autres établissements de la région Rhône-Alpes bénéficient de robots (élaborés aux États-Unis) dans le cadre d'un test afin d'aider les élèves absents à suivre les cours depuis chez eux[3]' [4]' [5].

CPGE[modifier | modifier le code]

Classements des CPGE[modifier | modifier le code]

Bâtiment CPGE

Le classement national des classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) se fait en fonction du taux d'admission des élèves dans les grandes écoles. En 2015, L'Étudiant donnait le classement suivant pour les concours de 2014 :

Filière Élèves admis dans
une grande école*
Taux
d'admission*
Taux moyen
sur 5 ans
Classement
national
Évolution
sur un an
ECE [6] 6 / 43 élèves 14 % 6 % 14e
sur 105[7]
en augmentation 89
ECS [8] 0 / 29 élèves 0 % 0 % 95eex-æquo
sur 95
=
Khâgne LSH [9] 3 / 40 élèves 8 % 7 % 13eex-æquo
sur 73
en diminution 8
MP / MP* [10] 5 / 77 élèves 7 % 5 % 40e
sur 114
en augmentation 14
PC / PC* [11] 0 / 65 élèves 0 % 3 % 110eex-æquo
sur 110
en diminution 66
BCPST [12] 11 / 40 élèves 28 % 27 % 38e
sur 53
en diminution 1
Source : Classement 2015 des prépas - L'Étudiant (Concours de 2014).
* le taux d'admission dépend des grandes écoles retenues par l'étude. En filières ECE et ECS,
ce sont HEC, ESSEC, et l'ESCP. Pour les khâgnes, ce sont l'ENSAE, l'ENC, les 3 ENS, et 5 écoles
de commerce (HEC, ESSEC, ESCP, EM Lyon et EDHEC). En filières scientifiques, ce sont un panier
de 11 à 17 écoles d'ingénieurs qui ont été retenus selon la filière (MP, PC, PSI, PT ou BCPST).

Partenariat[modifier | modifier le code]

En août 2014, le proviseur Jean-Pierre Delbegue dévoile sur France Bleu un projet de partenariat avec la Chine[13].

Professeurs[modifier | modifier le code]

Anciens élèves[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]