Institution des Chartreux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Institution des Chartreux
image illustrative de l’article Institution des Chartreux
Chapelle de l'Institution des Chartreux
Généralités
Création 1825
Pays Drapeau de la France France
Coordonnées 45° 46′ 17″ nord, 4° 49′ 18″ est
Adresse 58, rue Pierre-Dupont
69001 Lyon
Site internet www.leschartreux.net
Cadre éducatif
Réseau Groupe Chartreux
Type Établissement privé sous contrat avec l'État
Directeur Abbé Jean-Bernard Plessy
Enseignants 320
Formation Maternelle, Primaire, Collège, Lycée général, CPGE et BTS
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Lyon

(Voir situation sur carte : Lyon)
Point carte.svg

L'Institution des Chartreux est un groupe scolaire catholique privé, sous contrat d'association avec l'État, dont les huit établissements sont situés à Lyon, Saint-Cyr-au-Mont-d'Or, Caluire-et -Cuire et Saint-Étienne.

Cet ensemble scolaire, communément appelée « Les Chartreux » rassemble, de la maternelle aux classes post-bac, près de 4 000 élèves, 280 professeurs, 40 instituteurs et plus de 150 personnes d'encadrement et de service.

Histoire[modifier | modifier le code]

Aux origines[modifier | modifier le code]

Le site historique est situé sur la colline de la Croix-Rousse, commune de Lyon (1er arrondissement), sur l'emplacement de l'ancien monastère de la Chartreuse du Lys-Saint-Esprit fondée à la Renaissance en 1584. Le monastère abrita des moines chartreux jusqu'à la Révolution en 1790. De nombreux bâtiments appartenant au lycée datent ainsi du XVIIe siècle, notamment la grande "maison des missionnaires", dont une bonne partie a conservé son apparence d'origine, de style baroque.

Le site orienté au sud (d'où sa vocation initiale à la vigne), offre un point de vue imprenable sur la ville depuis sa position surplombante ; comme partie des Pentes de la Croix-Rousse, il est par ailleurs classé au Patrimoine mondial par l'UNESCO.

La chapelle de l'Institution[1] a été consacrée le 11 juin 1864 après quatre années de construction. Son architecte, Antoine Desjardins (dit Tony Desjardins), alors architecte du diocèse de Lyon, l'a conçu dans un style néo-gothique. Il semblerait que le travail de Félix Duban, dans l'atelier duquel T. Desjardins fit un stage en 1837 à Paris, inspira le style de la Chapelle des Chartreux 23 ans plus tard : d'aucuns en effet, reconnaîtront dans la Chapelle des Chartreux, le style de la Sainte-Chapelle à Paris, restaurée par Félix Duban entre 1841 et 1850.

Les autres sites[modifier | modifier le code]

  • Les Chartreux Saint-Just (Lyon 69005). Classes préparatoires scientifiques.

En 1922, des anciens élèves constituent une société immobilière et rachètent le site de Saint-Just.

Les classes Math. Sup. suivies des Math. Spé. ouvrent la voie du post-bac. Implantées dans l'ancien Séminaire Universitaire, elles préparent des bacheliers scientifiques à entrer à l'Institut de Chimie et de Physique industrielles devenu aujourd'hui C.P.E., école d'ingénieurs en chimie et sciences du numérique.

  • Les Chartreux Sainte-Famille à Saint-Étienne (42). École maternelle et élémentaire. Collège.

Aux origines, le Père Pousset a lié les destins de la congrégation de la Sainte-Famille à Saint-Étienne et celui de l’Institution des Chartreux. Le Père Pousset était membre de la société des prêtres de Saint-Irénée à Lyon. Il fut à la fois le créateur de l’école de « Jésus adolescent » (ancêtre de l’Institution des Chartreux de Lyon) et le fondateur de la congrégation de la Sainte-Famille qui desservait un pensionnat de jeunes filles à Saint-Étienne.

En 2001, après avoir assuré pendant plus d’un siècle la tutelle de leur établissement, les sœurs de la Sainte-Famille sont restées fidèles à leur histoire en remettant cette tutelle aux prêtres de Saint-Irénée à Lyon.

  • Les Chartreux Saint-Charles (Lyon 69004). Collège.

L'établissement intègre le groupe des Chartreux en 2008.

  • Les Chartreux Saint-Romain (Caluire -et-Cuire 69300). École maternelle et élémentaire.

L'établissement intègre le groupe des Chartreux en 2008.

  • Les Chartreux Saint-Irénée. Internat pour les étudiants des classes préparatoires scientifiques.

L'établissement intègre le groupe des Chartreux en 2011.

  • Les Chartreux Sainte-Blandine (Saint-Cyr-au-Mont-d'Or 69450). École maternelle et élémentaire.

L'établissement intègre le groupe des Chartreux en 2012.

  • L'internat Paul Couturier (Lyon 69001). Pour les étudiants des classes préparatoires EC, BL, IEP.

L'établissement est construit en 2013.

Enseignement général[modifier | modifier le code]

Le groupe scolaire des Chartreux assure un enseignement de la maternelle au post-bac.

Écoles maternelles et élémentaires[modifier | modifier le code]

Collèges[modifier | modifier le code]

Lycée[modifier | modifier le code]

lycée généraliste préparant au baccalauréat des sections S, ES et L.

Enseignement supérieur[modifier | modifier le code]

Classes préparatoires aux grandes écoles[modifier | modifier le code]

Les Chartreux Croix-Rousse Lyon (69001) / Internat

  • ECE (Économique et Commercial option Économie), ECS (Économique et Commercial section Scientifique)
  • BL (Lettres et Sciences Sociales)
  • IEP (Instituts d'Études Politiques).
  • ATS (Adaptation Technicien Supérieur) option économie-gestion.

Les Chartreux Saint-Just Lyon (69005) / Internat

  • Scientifique. CPE (École d'ingénieur en Chimie et sciences du numérique)

Formations diplômantes[modifier | modifier le code]

Les Chartreux Croix-Rousse Lyon (69001)

  • BTS SIO (Services Informatiques aux Organisations
  • BTS CG (Comptabilité-Gestion)
  • Une filière Expertise comptable et Commissariat aux Comptes : DCG, DSCG.

Ouverture internationale[modifier | modifier le code]

Langues enseignées[modifier | modifier le code]

Anglais, chinois, allemand, espagnol.

De l'initiation aux filières bilingue ou bilangues, le groupe scolaire permet aux étudiants de valider des examens reconnus à des niveaux post-bac.

Échanges linguistiques[modifier | modifier le code]

L'établissement organise des échanges linguistiques avec différents pays, comprenant l'Angleterre (Londres, Wimbledon), les États-Unis (New York City, Boston, Chicago, Raleigh), l'Italie (Milan,Venise,, Naples), l'Allemagne, la Chine (Pékin), le Liban, ou encore l'Espagne.

Environ 500 élèves de la sixième au post-bac voyagent chaque année. Le groupe est en relation avec une vingtaine d'établissements étrangers qui accueillent élèves et étudiants sur des séjours d'une durée de 8 à 18 jours.

Classement du lycée[modifier | modifier le code]

Selon Le Figaro, le lycée se classe 1er sur 103 établissements de l'académie de Lyon, 1er sur 63 sur le département, 13ème sur 1 503 établissements sur le plan national[2]. Dans son article du 21 mars 2018, le Figaro classait le lycée des Chartreux à la 5e place nationale des lycées par mentions décrochées au baccalauréat[3].

Selon l'Étudiant, le lycée se classe 5e des établissements de l'académie de Lyon [4].

Selon l'Express, le lycée se classe 11e sur 67[5] au niveau départemental et 202e sur 2 227 au niveau national. Le classement s'établit sur trois critères[6] : le taux de réussite au bac, la proportion d'élèves de première qui obtient le baccalauréat en ayant fait les deux dernières années de leur scolarité dans l'établissement, et la valeur ajoutée (calculée à partir de l'origine sociale des élèves, de leur âge et de leurs résultats au diplôme national du brevet).

Ouverture culturelle[modifier | modifier le code]

Le Fonds de Dotation

Créé en 2011, le Fonds de dotation des Chartreux a pour mission de développer un programme d’actions patrimoniales, culturelles et solidaires d’utilité publique au service de l’éducation et de la formation.

Actions culturelles :

La Maîtrise des Chartreux.

La Saison musicale lancée en 2017, accueille des figures de la musique classique (Anne Gastinel[7]) ou de jeunes ensembles musicaux de la scène lyonnaise (Consort Brouillamini[8]).

Le partenariat avec la Villa Gillet sur la "Nuit de la Théologie" - événement inauguré en 2017 - et sur des conférences mettant à l'honneur des personnalités du monde intellectuel (Paul Auster[9], Christian Schiaretti, Don DeLillo, Alain Jouffroy, Bernard Henri Lévy, Axel Kahn, Franck Riboud, Yves Bonnefoy, Russell Banks, Jim Harrison, Patrick Artus, Valéry Giscard d'Estaing, Jacques Attali...).

Actions Solidaires :

Participation à la Virade de l'Espoir, Banque alimentaire, Opération Orange de Sœur Emmanuelle.

Anciens élèves[modifier | modifier le code]

Le lycée compte plusieurs anciens élèves devenus célèbres dans des domaines très variés, comme la littérature (avec Jean Reverzy), la danse (Guy Darmet[10]), la scène théâtrale et musicale (Dominique Delorme)[11], la recherche scientifique (Thibault Damour), la diplomatie et la politique (Jean Jules Jusserand et Benjamin Griveaux) mais aussi l'Église et la médecine (Pierre-Marie Feuvrier)[12].

Illustrations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Chapelle de l'Institution des Chartreux », sur Lyon France (consulté le 15 mars 2018)
  2. « Le Figaro étudiant », site internet,‎ (lire en ligne)
  3. Le Figaro étudiant, « Palmarès des lycées 2018 : les établissements qui obtiennent le plus de mentions au bac », Le Figaro Etudiant,‎ (lire en ligne)
  4. « Classement des lycées 2017 en Académie Lyon - Groupe A - Série Générale - Page 1 – Un palmarès de l’Etudiant », sur www.letudiant.fr (consulté le 15 mars 2018)
  5. « Classement 2016: 202 sur 2277 - Institution des Chartreux », sur LExpress.fr (consulté le 7 mars 2018)
  6. « Classement des lycées 2016: notre méthodologie », LExpress.fr,‎ (lire en ligne)
  7. « Anne Gastinel et le Quatuor Wassily », sur www.exitmag.fr, (consulté le 15 mars 2018)
  8. Tout Lyon Affiches, « Le Consort Brouillamini aux Chartreux : De la Renaissance à Vivaldi et Bach », Le Tout Lyon,‎ (lire en ligne)
  9. Stéphane Duchêne, « Paul Auster à l'Institution des Chartreux », Le petit Bulletin,‎ (lire en ligne)
  10. La Rédaction, « Mai 68: Guy Darmet raconte », sur www.lyoncapitale.fr (consulté le 15 mars 2018)
  11. « Portrait de dominique delorme - - Tribune de Lyon », sur www.tribunedelyon.fr (consulté le 15 mars 2018)
  12. Source : article dans Le Point.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]