Lucy Schell

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Lucy O'Reilly Schell
Image illustrative de l’article Lucy Schell
Lucy O'Reilly Schell en 1930.
Biographie
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis Drapeau de l'Irlande Irlande
Lucy Schell à la Coupe de Bourgogne 1928, sur Bugatti 37A.
Lucy Schell au Rallye Monte-Carlo en 1930, alors sur Talbot.
Laury et Lucy Schell, deuxièmes du rallye Monte-Carlo 1936 sur Delahaye 18CV Sport 6 cylindres, à 2/5e de seconde du premier.
Laury Schell, vainqueur de la Coupe du Prince Rainier II en août 1937, sur Delahaye 1.5L à Monaco.
Lucy Schell, victorieuse du Concours d'élégance automobile de Juan-les-Pins en mai 1938, sur Delahaye cabriolet carrossée par Chapron.
12 Heures de Paris 1938, Dreyfus et Divo sur Delahaye 145 de l'Écurie Bleue.

Lucy O'Reilly Schell, née le et décédée le à 55 ans, était une femme pilote automobile irlando-américaine, essentiellement en courses automobiles de Grands Prix et de rallyes.

Fille unique d'un riche américain, mariée à son compatriote Lauwrence S. « Laury » Schell (1895–39) et passant la majeure partie de sa vie en France, elle dirigea avec son époux l'Écurie Bleue durant la deuxième moitié des années 1930 (de 1936 à 1940), composée de voitures de sport et de monoplaces des marques Delahaye (1936-1939) puis Maserati (1939-1940). Elle était la mère du pilote Harry Schell (1921–60).

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle s'établit avec son mari en France après le premier conflit mondial, une fois mariée alors que Laury vivait déjà dans l'hexagone.

Elle court personnellement en Grand Prix entre 1927 et 1932, puis exclusivement en rallye.

Elle obtient la plus grande partie de sa notoriété grâce à la Delahaye type 135 Compétition Spéciale V12 4500c3, voiture destinée aux courses tant de Grand Prix que de Sport, sortie en 1936, le couple Schell entretenant un partenariat étroit avec la marque d'Émile Delahaye pour leur écurie semi-officielle dès 1934[1],[2], mais en 1939 deux voitures Maserati 8CTFs sont préférées par Laury et Lucy Schell qui viennent de transférer le siège de leur équipe à Monaco. C'est alors que Laury trouve la mort dans un accident de la route, où sa femme est également grièvement blessée[3].

Une Maserati 8CTFs de l'Écurie Bleue participe aux 500 miles d'Indianapolis 1940 entre les mains de René Dreyfus et de René Le Bègue, classés dixièmes de l'épreuve en ayant accompli 192 des 200 tours. Après la course, les deux voitures amenées sur place sont revendues à Lou Moore.

Lucy Schell était membre de l'Automobile Club de Nice et Côte d'Azur.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Personnel[modifier | modifier le code]

L'Écurie Bleue[13][modifier | modifier le code]

Principaux succès et accessits (avec notamment Laurie Schell, René Carrière, Joseph Paul, puis René Dreyfus, Gianfranco Comotti, Raph et René Le Bègue):

Notes et références[modifier | modifier le code]

Gianfranco Comotti (centre) et René Dreyfus (D.) de l'Écurie Bleue, discutant avec Prince Bira avant le départ du GP de Cork 1938.
  1. (en) True Bleue Delahaye - Business week, 12 mars 2007
  2. (en) René Dreyfus and the upset at Pau - Forix.com, 8W, octobre 1999
  3. La (belle) vie, jusqu’au bout - Mémoires de Stands, 13 mai 2010
  4. L'Automobile sur la Côte d'azur, mars 1936, p.13.
  5. L'Automobile sur la Côte d'azur, mars 1937, p.9.
  6. L'Automobile sur la Côte d'azur, avril 1938, p.54.
  7. L'Automobile sur la Côte d'azur, mai 1938.
  8. 1928 Grand Prix (team DAN).
  9. 1936 Miscellaneus Rallies (team DAN).
  10. 1931 Miscellaneus Rallies (team DAN).
  11. 1935 Miscellaneus Rallies (team DAN).
  12. Mme Lucy Schell (RacingSportsCars).
  13. Donc les voitures étaient peintes dans un ton bleu distinctif, notamment pour ne pas les confondre avec les Talbot plus pâles lors des Grands Prix de France ou du Mans.
  14. L'Automobile sur la Côte d'azur, juin 1936, p.3.
  15. L'Automobile sur la Côte d'azur, décembre 1937, p.2.

Liens externes[modifier | modifier le code]