Les Amants passagers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Los amantes pasajeros)
Aller à : navigation, rechercher
Les Amants passagers
Description de l'image Airbus A346 F-WWCA.jpg.
Titre original Los amantes pasajeros
Réalisation Pedro Almodóvar
Scénario Pedro Almodóvar
Acteurs principaux
Sociétés de production El Deseo
Pays d’origine Drapeau de l'Espagne Espagne
Genre Comédie chorale
Durée 90 minutes
Sortie 2013

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Les Amants passagers (Los amantes pasajeros) est le dix-neuvième long-métrage réalisé par Pedro Almodóvar. C'est une comédie chorale espagnole sortie en 2013.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Un Airbus A340[1] de la compagnie espagnole fictive Península décolle pour Mexico. Un problème technique empêche un des trains d'atterrissage de sortir, ce qui oblige l'avion à rebrousser chemin et à tourner en rond au-dessus de l'Espagne. Les tours de contrôle appelées au secours refusent de le recevoir, seul l'aéroport de La Mancha désaffecté pourrait être libre pour un atterrissage d'urgence. Les passagers de la classe économique ont été drogués par les stewards pour éviter qu'ils paniquent. Les passagers de la classe affaire et les membres d'équipage, pensant vivre leurs dernières heures, s'adonnent à leurs fantasmes sexuels en toute liberté.

Titre[modifier | modifier le code]

Le titre du film est une auto-référence[2]. En effet, dans La Mauvaise Éducation, on aperçoit l'affiche d'un film fictif intitulé Los amantes pasajeros dans le bureau du réalisateur Enrique Goded.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Source et légende : Version française (V. F.) sur AlloDoublage[4]

Production[modifier | modifier le code]

Tournage[modifier | modifier le code]

Pedro Almodóvar annonce son nouveau projet comme son grand retour à la comédie pure après vingt ans de films dramatiques voire noirs, et le définit comme un film choral, moral, oral, irréel et très léger ; l'actrice Blanca Suárez[3] évoque « une folle comédie, heavy et punky[5] ».

Le tournage a eu lieu du 8 juillet au 12 septembre 2012 à Madrid (une séquence met ainsi en scène Paz Vega sur le viaduc de Ségovie, connu comme le « pont des suicidaires », qui apparaissait déjà dans Matador[6] et Étreintes brisées), dans l'aéroport abandonné de Ciudad Real où la coquille d'un Airbus A340 a été importée d'Allemagne et remontée pièce par pièce pour les besoins du tournage[7],[8], et à Barajas où ont été prises certaines vues extérieures, cette fois d'un A330[réf. nécessaire].

Accueil[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Accueil public[modifier | modifier le code]

En Espagne, le film totalise 250 000 entrées lors de ses trois premiers jours d'exploitation, ce qui est notamment nettement supérieur aux 175 000 spectateurs qu'avait réunis, deux ans plus tôt, le précédent film de Pedro Almodóvar La piel que habito[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]