Liste des rois légendaires de l'île de Bretagne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cette liste des rois légendaires de l'île de Bretagne provient de l’Historia regum Britanniae de Geoffroy de Monmouth, écrite au XIIe siècle. Elle ne correspond à aucune réalité historique : le récit de Geoffrey puise à des sources variées, plus ou moins valables d'un point de vue historiographique, dont la réunion est le fait de Geoffrey lui-même.

Liste[modifier | modifier le code]

Angleterre Écosse Pays de Galles Cornouailles Correspondance historique
Brutus (24 ans) Corineus Contemporain du juge d'Israël Eli et du roi d'Albe Aeneas Silvius d'après Geoffrey.
Locrinus (10 ans) Albanactus Kamber Guendoloena
Guendoloena (15 ans)
Maddan (40 ans) Guendoloena Contemporain du prophète Samuel, du roi d'Albe Aeneas Silvius et d'Homère d'après Geoffrey.
Mempricius (20 ans) Contemporain du roi d'Israël Saül et du roi d'Argolide Eurysthée d'après Geoffrey.
Ebrauc (40 ou 60 ans) Contemporain du roi d'Israël David d'après Geoffrey.
Brutus au Vert Écu (12 ans)
Leil (25 ans) Contemporain du roi d'Israël Salomon d'après Geoffrey.
Rud Hudibras (39 ans) Contemporain des prophètes Aggée, Amos, Joël et Azarias d'après Geoffrey.
Bladud (20 ans) Contemporain du prophète hébreu Élie d'après Geoffrey.
Leir (60 ans)
Cordeilla (5 ans)
Margan Ier au Nord de l'Humber et Cunedagius au Sud (2 ans)
Cunedagius (33 ans) Contemporain du prophète Isaïe, du roi d'Israël Osée et de Romulus et Rémus d'après Geoffrey.
Rivallo
Gurgustius
Sisillius Ier
Jago
Kimarcus
Gorboduc
Guerre fraticide entre Ferrex et Porrex Ier.
Guerre civile, division de la Bretagne entre cinq rois.
Pinner Staterius Rudaucus Cloten
Dunvallo Molmutius
Dunvallo Molmutius (40 ans)
Brenne au Nord de l'Humber et Belin au Sud Contemporains du Sac de Rome par Brennos d'après Geoffrey.
Belin
Gurguint Barbtruc Contemporain du colon irlandais légendaire Partholon d'après Geoffrey.
Guithelin
Marcia (régence)
Sisillius II
Kinarius
Danius
Morvidus
Gorbonian
Arthgallo
Elidur (5 ans)
Arthgallo (restauré) (10 ans)
Elidur (restauré)
Peredur au Nord de l'Humber et Ingen au Sud (7 ans)
Peredur
Elidur (restauré)
un fils de Gorbonianus
Margan II
Enniaunus
Idvallo
Runo
Gerennus
Catellus
Millus
Porrex II
Cherin
Fulgenius
Edadus
Andragius
Urianus
Eliud
Cledaucus
Clotenus
Gurgintius
Merianus
Bledudo
Cap
Oenus
Sisillius III
Beldgabred
Arthmail
Eldol
Redion
Redechius
Samuil
Penissell
Pir
Capoir
Cigueillus
Heli (40 ans)
Lud
Cassibelanus Roi (peut-être des Catuvellauni) à l'époque des expéditions de Jules César (55 et 54 av. J.-C.). Mentionné dans les Commentaires sur la Guerre des Gaules.
Tenuantius Roi des Catuvellauni, connu par des inscriptions monétaires, mort vers l'an 9.
Cunobelinus Roi des Catuvellauni, connu par des inscriptions monétaires, mort au début des années 40.
Guiderius Correspond peut-être au roi historique des Catuvellauni Togodumnus, mort en 43 au début de la conquête romaine de la Grande-Bretagne.
Arvirargus Correspond peut-être au roi historique des Catuvellauni Caratacus, qui résiste aux Romains jusqu'à sa capture dans les années 50.
Marius
Coilus
Lucius Contemporain légendaire du pape Éleuthère (174-189) qui aurait été le premier Breton converti au christianisme.
Guerre entre Severus et Sulgenius. Severus est l'empereur romain Septime Sévère (mort en 211).
Geta Fils de Septime Sévère, empereur romain en 211.
Bassianus Caracalla, fils de Septime Sévère, empereur romain de 211 à 217.
Carausius Usurpateur romain de 289 à 293.
Allectus Assassin de Carausius, usurpateur romain de 293 à 296.
Asclépiodote (10 ans) Julius Asclepiodotus, préfet du prétoire qui rétablit l'autorité de Rome en Grande-Bretagne en 296.
Coel Hen
Constantius (11 ans) Constance Chlore, empereur romain de 293 à 306.
Constantin Ier Constantin Ier, empereur romain de 306 à 337.
Octavius
Trahern
Octavius (restauré)
Maximianus (régence de Dionotus) Caradocus, puis Dionotus Magnus Maximus, empereur romain d'Occident de 383 à 388.
Gracianus Municeps Usurpateur romain en 407.
Constantin II Constantin III, usurpateur romain de 407 à 411.
Constant Constant, fils de Constantin III, co-usurpateur romain de 407 à 411.
Vortigern Indirectement mentionné par Gildas comme ayant invité les Saxons en Angleterre, en 449 par Bède (date douteuse).
Vortimer
Vortigern (restauré)
Aurelius Ambrosius Chef de guerre romano-breton du Ve siècle. Mentionné par Gildas.
Uther Pendragon
Arthur Pendragon
Mordred (usurpateur)
Arthur Pendragon (restauré)
Constantin Roi Constantin de Domnonée vers le milieu du VIe siècle. Mentionné par Gildas.
Aurelius Conanus (2 ans) Roi du Gwent ou de celui de Powys vers le milieu du VIe siècle. Mentionné par Gildas.
Vortiporius (4 ans) Roi du Dyfed vers le milieu du VIe siècle. Mentionné par Gildas.
Malgo Roi du Gwynedd, mort de la peste vers 547. Mentionné par Gildas.
Keredic
Interrègne : les Saxons occupent l'Angleterre Colonisation de la Grande-Bretagne par les Anglo-Saxons
Cadfan Roi du Gwynedd, mort vers 625.
Cadwallon Fils de Cadfan, roi du Gwynedd, mort au combat en 634.
Cadwaladr Fils de Cadwallon, roi du Gwynedd, mort de la peste en 682.

Utilisation politique[modifier | modifier le code]

Henri VIII utilisa une prophétie attribuée à Merlin qui annonçait la revanche des peuples celtiques de Grande-Bretagne sur les Saxons pour présenter son père, le roi gallois Henri VII comme celui qui accomplit cette prophétie : parti de la péninsule armoricaine de Bretagne, soutenu par des guerriers bretons, arborant le dragon rouge des Gallois qu'il introduisit dans les armes du royaume d'Angleterre, Henri VII nomma d'ailleurs symboliquement son fils Arthur car la famille Tudor prétendait se rattacher à la lignée de Brutus et des rois de Bretagne célébrée par Geoffroy de Monmouth[1]. Henri VIII s'appuya également sur la légende pour proclamer le caractère impérial et donc indépendant de Rome et du Pape de son royaume, l'empereur Constantin étant lié selon Geoffroy de Monmouth à la dynastie royale de Bretagne[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Georges Minois, Henri VIII, éd. Fayard, 1989, p. 306.
  2. Georges Minois, Henri VIII, éd. Fayard, 1989, p. 307-328.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie anglophone[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • John Jay Parry and Robert Caldwell. Geoffrey of Monmouth in Arthurian Literature in the Middle Ages, Roger S. Loomis (ed.). Clarendon Press: Oxford University. 1959, (ISBN 0-19-811588-1).
  • Brynley F. Roberts, Geoffrey of Monmouth and Welsh Historical Tradition, Nottingham Medieval Studies, 20 (1976), 29-40.
  • J.S.P. Tatlock. The Legendary History of Britain: Geoffrey of Monmouth's Historia Regum Britanniae and its early vernacular versions. University of California Press. Berkeley. 1950, (ISBN 0877521689).
  • N. Wright, ed., The Historia regum Britannie of Geoffrey of Monmouth. 1, Bern, Burgerbibliothek, MS. 568 (Cambridge, 1984)
  • N. Wright, ed., The historia regum Britannie of Geoffrey of Monmouth. 2, The first variant version : a critical edition (Cambridge, 1988)
  • J. C. Crick, The historia regum Britannie of Geoffrey of Monmouth. 3, A summary catalogue of the manuscripts (Cambridge, 1989)
  • J. C. Crick, The historia regum Britannie of Geoffrey of Monmouth. 4, Dissemination and reception in the later Middle Ages (Cambridge, 1991)
  • J. Hammer, ed., Historia regum Britanniae. A variant version edited from manuscripts (Cambridge, MA, 1951)
  • A. Griscom and J. R. Ellis, ed., The Historia regum Britanniæ of Geoffrey of Monmouth with contributions to the study of its place in early British history (London, 1929)
  • M. D. Reeve, 'The transmission of the Historia regum Britanniae ', in Journal of Medieval Latin 1 (1991), 73--117
  • E. Faral, La légende Arthurienne: études et documents, 3 vols. (Paris, 1929)
  • R. W. Leckie, The passage of dominion : Geoffrey of Monmouth and the periodization of insular history in the twelfth century (Toronto, 1981)