Dál Fiatach

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dál Fiatach est le nom un groupe de familles dynastiques gouvernant les Ulaid de l'est de l'Ulster à l'époque de la christianisation et pendant le haut Moyen Âge irlandais.

Origine[modifier | modifier le code]

Le Dál Fiatach est une dynastie issue de Fiatach Finn mac Dáire, un roi d'Ulster et Ard ri Erenn, légendaire Son territoire correspond aux peuples des Voluntii (grec: Ούολουντοι ) et Darini (grec: Δαρῖνοι) du géographe grec antique Ptolémée, sans doute directement les prédécesseurs du proto-historique Dáirine, puis Corcu Loígde du Munster apparenté avec l'Osraige et aussi de façon plus lointaine avec le Dál Riata.

Les Ulaid, dont le Dál Fiatach est la dynastie régnante, sont associés avec les soi-disant Érainn par les génealogistes et les linguistes, et semblent avoir jusqu'à un certain point formé une population unique dans les temps immémoriaux proto-historique dont le vague souvenir est demeuré dans la période du Haut Moyen Âge. Le Dál Fiatach se prévalait de la royauté avec comme ancêtre le légendaire Cú Roí mac Dáire et le Clanna Dedad [1],[2].

Bien Que Francis John Byrne estime les quelques traces archéologiques de la période de La Tène découverts en Irlande soient «plutôt rares»[3], la plupart de verstiges (surtout des armes et des pièces de harnais) ont été trouvés dans le nord de l'Irlande, ce qui suggère des petites bandes de colons (guerriers et métallurgistes) arrivés de Grande-Bretagne au IIIe siècle av. J.-C., ont sans doute été absorbées par la population des Ulaid Le Dál Fiatach est considéré par les spécialistes universitaires comme les véritables Ulaid historiques (i.e: Uluti), mais après le déclin de la dynastie au VIIe siècle, les légendaires héros du Cycle d'Ulster furent aussi revendiqués comme leurs ancêtres par le Dál nAraidi d'origine Cruthin, se proclament eux-mêmes, pour des raisons politiques « véritables Ulaid » et descendants de Rudraige mac Sithrigi par Conall Cernach.

Ces légendaire Ulaid, un peuple considéré parfois comme les ancêtres du Dál Fiatach, bien que le souvenir n'en soit pas clairement préservé dans les traditions généalogies postérieures sont parfois nommés Clanna Rudraige. Cependant, plutôt que de contester les revendications des Cruithin à leur ancienne gloire, le Dál Fiatach semblent avoir choisi de souligner sa parenté avec le Clanna Dedad du Munster, redoutables rivaux du Clanna Rudraige.

leurs propres ancêtres ayant été usurpés par le Dál nAraidi, le Dál Fiatach n'a apparemment pas eu d'autre choix que de se proclamer descendant de leurs plus proches parents dont ils avaient conservé le souvenir.Bien que la parenté entre le Dáirine et/ou le Clanna Dedad (Érainn) ne soit pas contestée par les chercheurs, on peut supposer que les premières générations de la généalogie du Dál Fiatach soit très corrompues. C'est également vrai pour celles du Dáirine et du Corcu Loígde. Leur parenté naturelle avec les dynasties du Munster ne peut être reconstituée que par le biais des œuvres de Ptolémée et par la linguistique.

Liste des rois[modifier | modifier le code]

En principe la royauté d'Uster était théoriquement dévolue au Dál Fiatach mais ils ne monopolisent pas la fonction royale car le Dál nAraidi s'impose à plusieurs reprises avec de puissants monarques sur le trône. Les principaux rois issus de la dynastie des Dál Fiatach sont:

.../...

Déclin et chute[modifier | modifier le code]

Une branche cadette du Dál Fiatach règne sur le « Leth Cathail » (i.e: moitié de Cathal), l'actuelle péninsule de Lecale près de Downpatrick par contre le prestigieux centre monastique de Downpatrick demeure sous le contrôle de la lignée principale des rois de Dál Fiatach.

Le Dál Fiatach est supplanté comme dynastie souveraine de l'ensemble de Ulster par les Uí Néill, qui envahissent la province à partir du nord-est du Connacht au Ve siècle selon la datation traditionnelle et s'établissent dans le nord-ouest de l'Ulster ou Donegal d'où ils obtiennent l'allégeance de Airgialla en l'Ulster central. Les Ulaid ne contrôlèrent désormais plus que l'actuel comté d'Antrim et le comté de Down et le titre de « roi d'Ulster » ne concerne plus en fait que l'est de la province historique.

Le comté de Down était le centre des territoires du Dál Fiatach, et la principale résidence royale et religieuses se trouvait à Downpatrick. À partir du IXe siècle, Bangor, contrôlé à l'origine par les voisins et rivaux du Dál nAraidi, devient la principale site religieux patronné par les rois.

Les lignées de descendants de la famille royale du Dál Fiatach comprennent les clans Mac Duinn Sléibe, anglicisé en MacDonlevy/MacDunleavy (ou encore MacNulty), et leur parent les maisons des Uí Eochadha, anglicisé en O'Haughey/O'Hoey (parfois nommé également MacCaughey).

À la fin du XIIe siècle les derniers rois MacDonlevy sont attaqués par les anglo-normands de John de Courcy. Ce dernier en janvier 1177 s'empare de leur domaine à la tête de 22 chevaliers et de 300 hommes. Ils tentent de résister mais ils sont défaits et dans l'incapacité de reprendre leur royaume face aux Normands supérieurement armés. De Courcy pérennise sa position en construisant les châteaux de Carrickfergus dans le comté d'Antrim et de Dundrum dans le comté de Down.

Plusieurs lignées de MacDonlevys s'exilent dans le Donegal, où ils deviennent les vassaux des Uí Domhnaill la dynastie royale du Tir Conaill, et où ils adoptent le nom de « Mac an Ulltaigh » (i.e: Fils des Hommes d'Ulster), nom anglicisé en MacNulty. Les O'Haughey/O'Hoeys sont toujours présents dans le comté de Down.

Articles liés[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Rawlinson B 502 § 937: ... « Dál Fiatach insin de clainn Con Ruí m. Dáire m. Dedaed a cóiciud Con Ruí la Mumain is ass bunad in Dáil Fhiatach-so »
  2. Dobbs 1921, p.  330-1.
  3. Byrne,Op.cit p. 50

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Dál Fiatach » (voir la liste des auteurs), édition du 28 mars 2012.
  • Edel Bhreathnach (sous la direction) The Kingship and landscape of Tara.Fours Courts Press for The Discovery Programme Dublin (2005), p.194 & Table 7: « Dál Fiatach » p.352-353
  • (en) Francis John Byrne, Irish Kings and High-Kings. Four Courts Press Dublin (2001). 2e édition (ISBN 1851821961).
  • (en) Sean Duffy (ed.), Atlas of Irish History. Gill & Macmillan, 2e édition Dublin (2000). (ISBN 0-7171-3093-2)
  • (en) T.W Moody, F.X. Martin, F.J. Byrne A New History of Ireland IX Maps, Genealogies, Lists. A companion to Irish History part II . Oxford University Press réédition 2011 (ISBN 9780199593064) « Kings of Ulster to 1201 » p. 198 & Table généalogique 6 « Kings of Ulster (Dal Fiatach) to 1201 » p. 132.