Royaume de Gwent

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gwent.
Ne doit pas être confondu avec Gwent (comté préservé).
Royaume de Gwent
Teyrnas Gwent

420-950

Drapeau
Description de cette image, également commentée ci-après

Le royaume de Powys (en rouge) avec le Gwent en jaune. La ligne en pointillés jaune représente la frontière actuelle entre l'Angleterre et le Pays de Galles. Le royaume d'Ergyng a historiquement plusieurs fois fait partie du Gwent.

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Gwent, est un ancien royaume gallois au sud-est du Pays de Galles, sur les Marches galloises, la rivière Wye le séparant de l'Angleterre à l'est, et l'estuaire de la rivière Severn la séparant au sud du Somerset.

Villes principales[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Habité depuis longtemps, les Romains construisent sur le territoire du puissant peuple celte brittonique des Silures le fort de Caerleon, qui sera également attaché à la légende arthurienne. La capitale des Silures devint la ville romaine de Venta Silurum (actuellement Caerwent). Le nom Gwent dérive d'ailleurs de Venta.

Lors du départ de Magnus Maximus vers la Gaule, il confia à ses fils Antonius et Eugenius les rênes du sud du pays de Galles et de la région de Caerwent; ils moururent probablement avant le départ des troupes romaines de Bretagne en 407, et cette région fut absorbée par le Powys. Toutefois, leurs descendants purent gouverner ce qui allait devenir le Glywising. La lignée retrouva d'ailleurs le trône de Gwent avec le roi Tewdrig, un lointain descendant de Maximus.

Le royaume de Gwent situé entre les rivières Usk et Wye se forma vers 420 après le départ de Bretagne des troupes romaines. Le premier de ses rois est Erb ou Yrb, fils de Erbin, qui régna sur Gwent et Ergyng. Alors que son fils Pebiau assure sa succession sur Ergyng, il a comme successeurs en Gwent son frère cadet Nynniaw (vers 470) puis son neveu Teithfallt ap Nynniaw (vers 500). La succession de ce dernier est assurée par Tewdrig (Gwent uni ensuite avec le Glywysing vers 550-584).

Il est possible que les descendant d'Ambrosius Aurelianus soient devenus rois du Gwent, mais rien n'est sûr.

Le royaume de Glywysing est créé vers 490 dans la partie ouest du Gwent par le roi éponyme Glywys, époux d'une fille de Ceredig ap Cunedda et donc beau-frère de Teithfallt. L'histoire des deux petits États demeure par la suite très liée et les souverains sont souvent communs.

Le Gwent, parfois lié au Glywysing, survécut jusqu'à la mort du roi Cadwgan ap Owain tué lors d'un combat en 950. Après sa mort, son frère Morgan ap Owain Hen (i.e. le Vieux), unit Gwent, la Péninsule de Gower et le royaume de Glywysing pour former un seul royaume le Morgannwg ou Glamorgan qui subsista jusqu'à la venue des Normands vers 1067-1091 qui déposèrent le dernier roi Iestyn ap Gwrgan (mort en 1093). Les Anglo-Normands divisèrent le pays en seigneuries : Abergavenny, Monmouth, Striguil (Chepstow) et Usk.

Après l'Acte d'Union, le comté était appelé Monmouthshire, et l'on a longtemps parlé de Wales & Monmouthshire, les cartes de Galles jusque dans les années 1970 ne faisant pas apparaître ce comté. Longtemps séparé du Pays de Galles par le gouvernement de Londres, ce comté est redevenu Gwent et est aujourd'hui à nouveau réuni au Pays de Galles.

Liste des rois[modifier | modifier le code]

Rois de Gwent[modifier | modifier le code]

La généalogie du roi Brochfael ap Meurig († vers 880) est présentée ainsi: [B]rocmail map Mouric map Artmail [map Guriat map Brocmail] map Ris map Iudhail map Morcant[1].

Celle du roi Ithel II ap Arthrwys († 848) est elle aussi relevée: [I]udhail map Atroys map Fernmail map Iudhail map Morcant map Atroys [map Mouric] map Teudubric [2]

  • vers 420 : Erb ap Erbin, roi de Gwent et d'Ergyng ;
  • vers 450 : Nynniaw ap Erbin, Gwent ;
  • vers 480 : Teithfallt ap Nynniaw, Gwent ;
  • vers 510 : Ynir (latin: Honorius [Selon le Bonedd y Saint, il aurait épousé la fille de Vortimer, Sainte Materiana.] ), Gwent ;
  • vers 540 : Iddon, petit fils du précédent ;
  • vers 550-584 : Tewdrig, petit-fils de Teithfallt, unit le Gwent et le royaume de Glywysing ;
  • 580-615 : Meurig ap Tewdrig
  • 615-630 : Athrwys ap Meurig
  • 630-665 : Morgan ap Athrwys
  • vers 715-745 : Ithael Ier ap Morgan
  • 745-775 : Ffernfael I ap Ithel
  • 775-??? : Arthrwys ap Ffernfael
  • 830-848 : Ithael II ap Arthrwys
  • vers 830 : Meurig ap Arthfael
  • vers 830 : Rhys ap Arthfael
  • vers 880 : Brochfael ap Meurig ap Arthfael
  • vers 840-855 : Hywel ap Rhys roi de Glywysing
  • vers 880 : Ffernwael II ap Meurig ap Arthfael
  • vers 920 : Arthfael II ap Hywel ap Rhys ap Arthfael
  • vers 930 : Cadell ap Arthfael
  • 942-974 : Morgan ap Owain

Pour d'autres auteurs [Lesquels ?], la dynastie d'Erbin jusqu'à Iddon serait mal placée chronologiquement: En effet, Erb ap Erbin n'aurait vécu que dans la seconde moitié du vie siècle[3] et ne serait pas le premier roi de Gwent.

Il est possible de placer de la manière suivante ces premiers rois[4]:

Les descendants de Tewdrig vont faire du Gwent le royaume bien documenté que nous connaissons.

Rois de Glywysing[modifier | modifier le code]

  • 580-615  : Meurig ap Tewdrig, roi de Gwent ;
  • 630-665  : Morgan ap Arthrwys, roi de Gwent  ;
  • 715-745  : Ithel ap ap Morgan, roi de Gwent ;
  • vers 745 : Rhys I ap Ithel
  • vers 800 : Arthfael ap Rhys
  • 810-850 : Rhys II ap Arthfael
  • 840-885 : Hywel ap Rhys
  • 885-930 : Owain ap Hywel
  • 930-934 : Gruffydd ap Owain
  • 930-950 : Cadwgan ap Owain
  • 930-974 : Morgan ap Owain

Langue[modifier | modifier le code]

Région de langue galloise jusqu'au XIXe siècle, la langue a disparu avec la révolution industrielle.

Gwent est l'un des preserved county depuis 2003.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Mike Ashley The Mammoth Book of British Kings & Queens Robinson (Londres 1998) (ISBN 1841190969) « Gwent and Glywysing  » p. 123-130 et Table généalogique no 1 p. 122.