Liste des constellations disparues

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

On les appelle constellations disparues ou obsolètes car elle ne sont plus observables isolément parce qu'elles ont été fusionnées à d'autres constellations. Certaines d'entre elles ont vu une ou plusieurs de leurs étoiles disparaître, notamment la constellation du Cerbère.

  • En blanc les constellations toujours en usage sous un autre nom
  • En gris clair les constellations autrefois en vigueur désormais devenues obsolètes
  • En gris foncé les tentatives notables pour créer de nouvelles constellations qui n'ont jamais obtenu de reconnaissance et furent rapidement oubliées

Constellations disparues par date de création[modifier | modifier le code]

Constellation Nom latin Date Créateur(s) Remarques
Navire Argo Argo Navis Antiquité Mentionnée par Ptolémée. En 1752, à cause de sa grande taille, Lacaille la découpa en 3 parties : la Carène, la Poupe et les Voiles, son "mât" fut utilisé pour créer la Boussole.
Antinoüs Antinous 132 Hadrien Mentionnée par Ptolémée, ses étoiles furent "rendues" à la constellation de l'Aigle par l'UAI en 1930.
Gardien du pôle ou Polophylax (en) Custos Polarisorum 1592 Plancius
Coq Gallus 1612-1613 Plancius Présentée par Bartsch, partie nord de la Poupe
Petit Crabe Cancer Minor (en) 1612-1613 Plancius Créée à partir d'étoiles des Gémeaux adjacentes au Cancer
-Guêpe
-Fleur-de-Lys
-Mouche Boréale
-Vespa
-Lilium
-Musca Borealis
1612-1613 Plancius Initialement nommée "Abeille" par Plancius, Bartsch la renomma "Guêpe" en 1624, ce nom étant déjà utilisé par Bayer. Elle fut également appelée "Essaim", autre traduction de "vespa".
Vers 1690 Hevelius la renomma la "Mouche", mais en 1752 Lacaille la renomma "Mouche Boréale" pour éviter la confusion avec son homonyme.
En 1679, Royer utilisa ses étoiles pour créer la constellation "Fleur-de-Lys" en l'honneur de Louis XIV, sans succès. Obsolète (rattachée au Bélier).
Jourdain Jordanus 1612-1613 Plancius Obsolète
Tigre Tigris 1612-1613 Plancius D'après le fleuve, Tigre. Présentée par Bartsch, ne fut pas reprise dans les Atlas de Bode et tomba rapidement dans l'oubli, entre l'Aigle, le Cygne et la Lyre.
Chêne de Charles Robur Carolinum 1679 Halley Créée en l'honneur du roi Charles II d'Angleterre. entre le Navire Argo et le Centaure
Sceptre et Main de la Justice Sceptrum et Manus Iustitiae 1679 Royer Créée en l'honneur du roi Louis XIV. Son nom incommode poussa à la renommer plusieurs fois (Sceptrum Imperiale, Stellio, Scettro) jusqu'à son remplacement. Fut utilisé en partie pour créer le Lézard, le reste fut rattaché à Andromède. Lézard et l'ouest d'Andromède.
Sceptre de Brandenburg Sceptrum Brandenburgicum 1688 Kirch Créée en l'honneur de la famille royale des Brandenburg. Son nom Sceptrum reste conservé par une de ses étoiles les plus brillantes, 53 Eridani. entre le Lièvre et l'Eridan
Cerbère ou Rameau de Cerbère Cerberus ou Cerberus et Ramus 1690 Hevelius Fut parfois appelée simplement "Rameau" (Ramus Pomifer (en)).
Mont Mainalos Mons Maenalus 1690 Hevelius D'après une montagne de Grèce. juste sous le Bouvier
L'Oie Anser 1690 Hevelius Originellement "le petit renard et l’oie" (Vulpecula cum Anser), Hevelius considérait le renard et l'oie comme une seule constellation. Elle fut coupée en deux parties puis à nouveau rassemblées sous le nom de "Petit Renard". L’oie qui était représentée dans la gueule du renard n’est plus présente officiellement mais a donné son nom à l’étoile α, « Anser ».
Petit Triangle Triangulum Minus 1690 Hevelius Voisin du Triangle ou Grand Triangle. Malgré sa création simpliste, il connut un franc succès avant que ses étoiles ne soient intégrées au Triangle. Obsolète
Renne Tarandus vel Rangifer 1736 Le Monnier Entre Cassiopée et la Girafe
Tortue (en) Testudo 1753 Hill à partir des Poissons, obsolète
Le Messier Custos Messium (en) 1775 Lalande Créée en l'honneur de Charles Messier. Obsolète
-Grive solitaire
-Chouette
-Turdus Solitarius
-Noctua
1776 Le Monnier Elle fut anonymement renommée la "Chouette" au plus tard en 1822, année à laquelle elle apparaît dans un atlas d'Alexander Jamieson sous ce nom. entre la Balance et l'Hydre
Taureau de Poniatowski Taurus Poniatovii 1777 Poczobutt-Odlanicki Créée en l'honneur du roi Stanislas II de Pologne. entre l'Aigle et Hercule
Télescope de Herschel Telescopium Herschelii 1781 Hell Créée en l'honneur de l'astronome anglais Sir William Herschel qui venait de découvrir Uranus. entre les Gémeaux, le Cocher et le Lynx
Gloire de Frédéric ou Honneur de Frédéric Frederici Honores ou Honores Friderici ou Gloria Frederici 1787 Bode Créée en l'honneur de Frédéric le Grand. entre Andromède et le Lézard
Harpe de George Psalterium Georgii ou Harpa Georgii 1789 Hell Créée en l'honneur du roi George III du Royaume-Uni. entre le Taureau et l'Eridan
Quadrant ou Quadrant Mural Quadrans Muralis 1795 Lalande Malgré sa faible reconnaissance, elle laissa son nom à des essaims de météorites : les Quadrantides. entre le Bouvier et le Dragon
Montgolfière ou l'Aérostat Globus Aerostaticus 1798 Lalande entre le Capricorne, le Microscope et le Poisson Austral.
Chat Felis 1799 Lalande Lalande avait placé son animal favori entre la Machine pneumatique et l'Hydre.
Machine électrique Machina Electrica 1800 Bode sous la Baleine, entre le Fourneau et le Sculpteur.
Imprimerie Officina Typographica 1801 Bode entre la Licorne et le Grand Chien.

Anciens noms de constellations actuelles[modifier | modifier le code]

Ancien nom Nom Actuel Remarques
-Abeille (Apis - 1595-1597 - Plancius, Keyser et de Houtman)
-Mouche Australe (Musca Australis - 1752 - Lacaille)
Mouche (Musca) Renommée "Mouche australe" par Lacaille en 1752 puis raccourcie "Mouche" lorsque la constellation de la Mouche Boréale devint obsolète.
Flamand (XVIIe - Angleterre) Grue (Grus)
Petit Renard et l'oie (Vulpecula cum Anser - 1690 - Hevelius) Petit Renard (Vulpecula)

Sources[modifier | modifier le code]

  • UAI
  • "Dictionnaire de l'astronomie et de l'espace" - Éditions Larousse
  • "Astronomia" - Éditions Fabbri
  • "RedShift 3" - Alsyd
  • "SkyMap Pro 6" - C. A. Marriott

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]