Lioré et Olivier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une entreprise image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant une entreprise française.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?).
Les entreprises étant sujet à controverse, n’oubliez pas d’indiquer dans l’article les critères qui le rendent admissible.

Autogyre Léo C302 construit sous licence La Cierva (1939)
Au large des côtes de Provence, un des hydravions quadrimoteurs Lioré et Olivier H-242, des lignes méditerranéennes d´Air-France, croise un paquebot du service Marseille-Tunis en 1934.

Lioré et Olivier est un constructeur aéronautique français de l'entre-deux-guerres.

Historique[modifier | modifier le code]

La Société de Constructions Aéronautiques d'hydravions « Lioré et Olivier », constituée avant la Seconde Guerre mondiale, fut ainsi nommée à partir des patronymes de ses deux fondateurs, Fernand Lioré et Henri Olivier. Paul Asantchéeff dirige le bureau d'études d'Argenteuil et Marcel Riffard puis Edmond Benoit celui de Clichy.

Elle disposait de trois usines. Lors de la nationalisation des industries aéronautiques de 1936, les usines d’Argenteuil et de Clichy ont été intégrées à la SNCASE, alors que l'usine de Rochefort ralliait la SNCASO.

Liste des appareils[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gérard Hartmann, Lioré et Olivier : Un grand constructeur aéronautique, ETAI, 2002, 192 p. (ISBN 2-7268-8607-8)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :